31 décembre 2015

LAURÉATS DES JEUX 2015




Voici les lauréats des meilleurs jeux (sorties) 2015 auxquels j'ai eu l'occasion de jouer cette année. Toutefois, je suis un peu déçu car, il n'y a pas eu beaucoup de notes parfaites. Et malheureusement, je dois vous avouer que, comparativement aux années précédentes, j'ai été un peu moins actif comme joueur. :P Donc, les résultats ici sont basés sur mes opinions en tant que fan de jeux vidéos, et il me fait plaisir de vous les présenter malgré tout.

À noter que la position 1 est la meilleure. *


Catégorie RPG (Role playing game) :

 1- The Witcher 3

 2- Fallout 4


Catégorie FPS (First Person Shooter) :

 1- Grand Theft Auto V (meilleur visuel)

 2- Resident Evil : Revelations 2

 3- Mad Max


Catégorie Stratégie (Tour par tour) :

 1- Shadowrun : Hong Kong

 2- Hard West

 3- Blackguards 2


Catégorie Action / Aventure :

 1- Ori and the Blind Forest (meilleur ambiance)

 2- Woolfe

 3- Tales from the Bordelands


Catégorie MMO (Massivement Multijoueurs Online) :

 1- Star Wars Battlefront


Autres catégories :

 1-  Life is strange (meilleur scénario)

 2-  Blues and Bullets (meilleur adaptation)


Catégorie Déceptions (navets) de l’année 2015 :

 1- D4 Dark Dreams don't die

 2 - Batman Arkham Knight (trop de bugs



En terminant, je vous rappelle que vous pouvez aller consulter, en tout temps, plusieurs critiques à partir de l'index des jeux sur ce blog. 

Merci et à l'an prochain... 

René "Nexorak"

28 décembre 2015

Critique de jeu : BLUES AND BULLETS (Episode 1)


Il y a déjà quelques temps que je surveillais ce jeu, et j'ai finalement décidé de l'acheter. En fait, je ne comprend pas encore pourquoi mon hésitation car, c'est vraiment excellent. Il s'agit d'un jeu épisodique comme nous sommes habitués de voir avec les jeux du genre de TellTale Games par exemple (Wolf among us, Walking Dead). Toutefois, cela nous provient de la compagnie "A Crowd of Monsters" que je ne connaissais pas du tout. Je dois les féliciter de leur belle réalisation.

Pour ceux et celles qui ne sont pas habitués à ce genre de jeu, il s'agit d'une histoire dirigée où le joueur doit prendre des décisions qui affecteront le cours des événements. Rien de très compliqué en soi. Il y a quelques passages de tirs au fusil, et des combats au corps-à-corps. Encore une fois, c'est facile puisqu'il s'agit de synchroniser vos attaques avec les boutons de votre manette pour PC. Le gameplay du jeu est vraiment d'une simplicité, pas de combos, pas de trucs inutiles. Après tout, le but principal de ce jeu est son histoire. :)

Ici, vous incarnez le célèbre détective Eliot Ness qui est maintenant à la retraite, et travaille dans un petit restaurant du coin intitulé Le Blues and Bullets, et ce, afin d'écouler des jours paisibles. Toutefois, dans la grande ville, des crimes crapuleux continuent de sévir alors que des policiers corrompus ne semblent pas lever le petit doigt pour intervenir. Une vague d'enlèvement d'enfants semble être au centre d'un mystérieux rite dédié aux forces occultes. Le pire ennemi de Ness, M. Al Capone fera appel à ses services pour l'aider à retrouver sa nièce disparue. Le détective à la retraite devra renflouer sa rancœur envers le célèbre mafioso s'il désire sauver une jeune innocente.

Je dois vous dire qu'il ne m'en fallait pas plus pour m'accrocher littéralement avec cette histoire aux allures d'une nouvelle de H.P. Lovecraft (Cthulu), et mêlée d'une ambiance de série noire. Ce n'est pas une histoire pour enfants. Non. Il y a beaucoup trop de scènes sanglantes. Et en plus, les graphiques qui nous sont offerts en noir et blanc et dont le rouge, pour le sang, s'acclimatent parfaitement avec l'ambiance général du jeu. Même s'il s'agit plus d'une histoire que l'on écoute plutôt qu'un jeu où la participation du joueur est sollicitée, je dois dire que j'aime bien cela.

En terminant, pour les fans de série noire et de jeux épisodiques, je vous le recommande sans hésiter. Pour l'instant, il n'y a que l'épisode 1 qui est disponible. La suite nous sera présentée en 2016. En attendant, rien ne vous empêche de l'essayer pour son bas prix.  

Gr : 5Gm : 5In : 5 // Dv : 3  (2 heures - Épisode 1), Prix : 5,49$ (Steam)

Note : 15/15

Site officiel : http://www.bluesandbullets.com/

Bande-annonce :

Critique CD : DragonForce - In the Line of Fire (live) (2015)

Style : Extreme Power Metal
Compagnie : Metal Blade Records



Évidemment, lorsque j'ai su que Dragonforce allait sortir un DVD, il fallait absolument me le procurer car, la formation n'a malheureusement pas mis les pieds très souvent au Canada. Et la dernière fois que je les avais vu à Québec, c'était pour la tournée de l'album "Inhuman Rampage". Laissez-moi vous dire qu'à l'époque, il y avait une très grosse controverse qui tournait autour de la formation britannique. C'est-à-dire, sur la scène métal internationale, beaucoup de gens remettaient en cause leurs talents, les accusant de ne pas être capables de reproduire l'intégralité de leurs chansons, en particulier, leurs solos de guitare. Plusieurs soupçonnaient que tout cela n'était que des trucs de studio...

Et pour ma part, je ne pouvais que me ranger du coté de ces gens car leur prestation avait été horrible à l'époque. Oui, ils étaient énergiques sur stage, mais on avait de la difficulté à reconnaître les chansons qu'ils jouaient. Ceci dit, avec ce DVD live, on voit que la formation s'est beaucoup améliorée depuis. Plus confiante, plus mature, moins de fla-fla inutiles, ils sont rendus solides. Toutefois, un DVD, cela aussi peut se retravailler en studio, et ce, même si c'est une prestation live. :P 

Mais, n'ayez crainte, je suis allé voir la formation dernièrement à Québec, et je peux vous garantir qu'il livre VRAIMENT la marchandise. Dragonforce a prouvé, une bonne fois pour toutes, que désormais leur talent et professionnalisme sont indéniables sur stage. Et toutes les mauvaises langues pourront aller maintenant se cacher. Ils sont sérieux, ils sont "tight" (précis), et les solos vous couperont le souffle comme il se doit.

Et que dire de la voix de Marc Hudson ? Tout simplement épatante! Donc, je vous confirme que ce DVD n'est pas une parodie, et c'est vraiment ce qu'ils sont, et font en live. Tenez-vous le pour dit! Dragonforce sont là pour rester et vous épater par leur rythme effréné de chansons rapides et de mélodies accrocheuses. Quant à la sélection des chansons, elle est bien choisie, quoique j'aurais aimé avoir la chanson "Operation Pound and Ground" en plus. Mais, comble de chance, la formation nous l'a joué en live à Québec... :)

Note : 9/10    



DVD : 

01. Fury of the Storm
02. Three Hammers
03. Black Winter Night
04. Seasons
05. Tomorrow’s Kings
06. Symphony of the Night
07. Cry Thunder
08. Ring Of Fire
09. Through The Fire And Flames
10. Valley Of The Damned

Extras :


- Marc’s Tokyo Adventure
- Fred Loves Japan

- Documentaries


CD :

01. Fury Of The Storm
02. Three Hammers
03. Black Winter Night
04. Seasons
05. Tomorrow’s Kings
06. Symphony Of The Night
07. Cry Thunder
08. Ring Of Fire
09. Through The Fire And Flames
10. Valley Of The Damned
11. Defenders (CD Bonus Track)


Critique CD : DragonForce - Maximum Overload (2014)

Style : Extreme Power Metal
Compagnie : Metal Blade Records




Après le retour vraiment excellent de la formation britannique et de leur album "The Power Within" en 2012, il était tout-à-fait normal pour moi d'acheter leur dernier album Maximum Overload. :) Cependant, malgré qu'il y a de bons titres sur cet album, je l'ai aimé un peu moins que son prédécesseur à la première écoute. Oui, il y a un retour plus prononcé des chansons rapides, et ce n'est qu'après plusieurs écoutes que j'ai finalement pu l'apprécier à sa juste valeur.

Sur cet album, on y retrouve encore une fois le vocal du nouveau chanteur Marc Hudson qui reflète toute une énergie de sa voix cristalline. Et nous notons aussi que c'est la dernière participation de Dave Mackintosh aux drums puisqu'il quittera la formation par la suite. Sur cet album, il y a aussi la contribution très subtile de Matt Heafy, le chanteur de Trivium sur certaines chansons. Étant moi-même un fan de Trivium, j'aurais aimé une présence plus remarquée de la part du chanteur invité. 

Ceci dit, c'est un bon album en général, mais curieusement, mes chansons préférées sont les cinq premières de l'album. (?) Après cela, cela s’essouffle un peu, et ce, mise à part l'excellente reprise de Johnny Cash : Ring of Fire. Une véritable bombe cette chanson-là! Un autre bon album de Dragonforce...  


Note : 8.9/10

Liste des pistes :

CD : 

01. The Game (avec Matt Heafy) 
02. Tomorrow's Kings 
03. No More (avec Matt Heafy) 
04. Three Hammers 
05. Symphony of the Night 
06. The Sun Is Dead 
07. Defenders (avec Matt Heafy) 
08. Extraction Zone  
09. City of Gold
10. Ring of Fire (reprise de Johnny Cash) 

Bonus tracks (digipak version) :

11. Power and Glory
12. You're not alone
13. Chemical Interference
14. Fight to be free
15. Galactic Astro Domination (Remixed) 

Bonus DVD :

01. Documentaire : A new force
02. Cry Thunder (Live at Loud Park 12)

Critique CD : DragonForce - The Power Within (2012)

Style : Extreme Power Metal
Compagnie : Roadrunner Records


Lorsque j'ai acheté cet album il y a quelques mois déjà, celui-ci était déjà sorti sur le marché depuis longtemps. Il faut dire que, malgré le fait, que Dragonforce possède quelques "hits" à leur actif, je n'ai jamais un très grand amateur du groupe. Et ce n'est que, par hasard, que je suis retombé sur cet album qui allait attirer à nouveau mon attention sur le groupe. 

Dès la première écoute, on remarque la présence d'un nouveau chanteur. Il s'agit de Marc Hudson qui remplacera ZP Heart suite à son départ de la formation (2010). Plus jeune que son prédécesseur, le style de voix de Marc est cependant plus claire que ce dernier. Et ce, même si on y dénote certaines intonations similaires. Il a un timbre de voix qui représente la fougue de la jeunesse et se marie bien avec le style.

Sur cet album, Dragonforce semble avait ralenti quelque peu le rythme endiablé des albums précédents pour opter pour une approche plus "hardrock". Je ne dis pas qu'il n'y a plus de chansons rapides, mais celles-ci nous semblent beaucoup plus abordable au niveau de l'écoute. Les solos de guitares nous semblent plus matures par la même occasion.

La production sonore de l'album est impeccable, et j'aime beaucoup de chansons sur ce nouvel opus. Holding On est une excellente introduction à l'album. Le rythme rock de Cry Thunder nous trotte en tête très facilement dès la première écoute, et la très commerciale : Seasons est un succès assuré. Cet album est facilement l'un de mes préférés depuis la sortie de Sonic Firestorm en 2004, là où j'avais découvert la formation britannique. 

Note : 9/10

Liste des pistes :

01. Holding On
02. Fallen World
03. Cry Thunder
04. Give me the night
05. Wings of Liberty
06. Seasons
07. Heart of Storm
08. Die by the Sword
09. Last Man Stands
10. Seasons (Accoustic version)

26 décembre 2015

Critique de jeu : DEAD RISING 3


Pourquoi ai-je attendu aussi longtemps avant de l'acheter ? Lorsque Dead Rising 2 est arrivé pour la première fois sur PC, plusieurs de mes amis me l'avaient recommandé à l'époque. C'était un jeu à géographie ouverte où l'on pouvait explorer, tout en essayant toutes sortes de trucs pour rigoler et ce, en frappant des zombies dans la joie la plus totale. Toutefois, ce qui m'avait profondément enragé avec Dead Rising 2, c'était la notion du temps que l'on avait pour réaliser le jeu. Cela voulait dire : ne pas prendre le temps d'expérimenter, ne pas sauver tout le monde et laisser des missions secondaires de coté, etc, etc. Et c'est cela qui m'avait fait hésité longtemps avant d'acheter Dead Rising 3. Vous allez me dire que c'est un petit détail, mais pour moi, cela avait beaucoup d'importance. Selon moi, si une compagnie de jeux conçoit un jeu d'exploration alors tu dois permettre aux joueurs de prendre leurs temps, ou pas du tout. Donc, si c'est le second cas que vous voulez, messieurs les concepteurs de jeu, alors n'offrez pas de notion d'exploration. C'est inutile.

Or, bonne nouvelle, joie, bonheur, Dead Rising 3 a aussi un notion de temps mais à ma grande et heureuse surprise, on a le temps d'expérimenter amplement et de rire un bon coup. :) Pas de stress inutile. À cela, je félicite les concepteurs du jeu, vous avez fait de moi un fan invétéré. Comparativement à son prédécesseur, Dead Rising 3 possède de plus beaux graphiques, vraiment à la hauteur de ce qui se fait sur le marché en ce moment, et même plus, je dirais. Je n'ai pas eu de problèmes de "glitch" ou quoi que ce soit. J'ajouterai que plus on avance dans le jeu et plus il y a des zombies dans les rues. J'avais peur que cela demande un peu trop de la part de mon ordinateur mais non. J'ai été très surpris. De quoi vous donner la frousse lorsque vous marchez ou courez seul dans les rues.

Comme je l'expliquais, si vous n'avez jamais joué à Dead Rising 3, il s'agit d'un jeu où l'on peut explorer une ville infectée par les zombies, un peu dans le même genre que les jeux comme GTA V, Skyrim, Dragon Age Inquisition, etc. Le principe demeure le même, vous contrôler un personnage principal qui gagnera des compétences grâce aux points (PP) qu'il accumulera au fil des combats qu'il aura à faire contre les zombies. Que ce soit du combat corps-à-corps, au fusil ou tout simplement en écrasant des ennemis avec un véhicule, le héros pourra développer une panoplie de combos d'attaques, de résistance aux attaques, du talent pour construire des objets inusités pour aider dans vos quêtes, etc. De plus, vous pouvez toujours vous amuser à vous garnir d'une garde-robe de vêtements tout aussi incohérents et loufoques coté look. Héhéhé!

La plus grosse force et l'originalité de DR3 est la confection d'objets selon moi. Grâce à la découverte de plans, vous allez pouvoir construire des trucs vraiment originaux et hilarants pour tuer les zombies de manière inusitée. L'une des nouveautés du jeu est de construire de nouveaux véhicules en combinant 2 véhicules ensemble. Préparez-vous à essayer la moto de l'enfer avec un rouleau compresseur d'asphalte comme roue en avant, trop drôle! Le carnage que vous allez commettre avec cela. Des heures de plaisir garanti. Aussi, vous pouvez toujours combiner des armes ensemble et même de la nourriture pour avoir de meilleurs effets. Il y a aussi plusieurs petites animations dans le jeu pour agrémenter l'histoire tel un bon petit film d'action. (voir image plus bas)

Quant à l'histoire, on incarne un jeune mécanicien Nick Ramos qui essaie de survivre dans la ville de Los Perdidos au prise avec une invasion de zombies. Il devra faire équipe avec d'autres survivants et s'enfuir de la ville avant qu'un bombardement militaire ne vienne la détruire. Donc, le jeu possède une intrigue principale et vous pourrez, tout de même, effectuer des missions secondaires, dont sauver des survivants qui pourront se joindre à vous. Il y a aussi des "Boss" à affronter, aussi tordus les uns que les autres... Vous verrez! ;)

Du coté gameplay, je recommande d'y jouer avec une manette pour PC. Je vous dirai qu'en général, tout se déroule assez facilement coté configuration. Mon seul problème a été la rosace des armes, quelques fois, j'étais certain d'avoir sélectionner une arme mais je me retrouvais avec rien du tout dans les mains. Admettons que cela fait "flipper" quand on a une horde de zombies au derrière. Il y a plusieurs modes à ce jeu que vous pouvez participer en coopérative. Je ne les ai pas essayé, puisque je voulais faire le mode 'solo' avant tout. Ceci dit, je suis bien content d'avoir pu terminer toutes mes missions (ou presque), je crois que j'en ai manqué 3 en tout, dont 2 délibérément, je n'aimais pas ce que le personnage à aider me demandait de faire. :P

En terminant, j'ai dévoré ce jeu. Oui, j'y ai joué tous les jours jusqu'à ce que je le termine et vous savez quoi ? Je vais sûrement le recommencer car je n'ai pas eu le temps de tout essayer. Héhéhé! Ai-je besoin de vous dire que je recommande ce jeu à 200% à tous les fans de jeux à géographie ouverte, et qui aiment tuer des zombies en plus ? Du plaisir assuré!

Gr : 5Gm : 5In : 5 // Dv : 3  (18 heures), Prix : 39,99$ (Steam)

Note : 15/15 (clic sur image pour agrandir)

Site officiel : http://www.xbox.com/fr-CA/xbox-one/games/dead-rising-3

Bande-annonce : 

Critique de jeu : PRINCE OF PERSIA (2008)


Malgré qu'il n'y a pas eu beaucoup de critiques élogieuses sur le jeu "Prince of Persia" (2008), j'ai décidé de l'acheter en rabais ces derniers temps. Ouf! J'aurais dû l'éviter. Quelle déception! :( Et ce, à plusieurs niveaux. Pourtant, selon moi, la licence du prince de perse a été l'une des premières réussites de Ubisoft qui a donné naissance, par la suite, à la série des Assassin's Creed dont la mécanique s'inspire beaucoup de celui-ci.

On a qu'à se rappeler de la trilogie vraiment bonne, intéressante et très intrigante de Prince of Persia : Les Sables du Temps, suivi de Prince of Persia : L'Âme du Guerrier, et de sa conclusion : Prince of Persia : Les Deux Royaumes. Par la suite, il y a d'autres sorties de la même licence mais rien qui n'allait surpasser cette trilogie. Avec ce dernier volet pour PC, on aurait pu penser que le changement de type de graphiques utilisés, i.e. cel-shading (dessin animé), on aurait assisté à un renouveau... mais non!

Premièrement, l'histoire n'est pas très élaborée. Après s'être perdu dans le désert, le Prince rencontre une jeune femme Elika dont le père l'a poursuit pour la ramener à un temple mystérieux où une divinité maléfique est sur le point d'être libérée. Le prince devra aider la jeune femme à purifier le temple corrompu par les forces du mal afin qu'il retrouve de sa force et puisse garder la divinité captive dans ce lieu. Mise à part, quelques animations par-ci et par-là, au début du jeu, vous devez à chaque fois appuyer sur une touche ou bouton de la manette pour déclencher une conversation avec votre partenaire, sinon vous pouvez faire la totalité du jeu sans lui adresser la parole. Donc, bravo pour la consistance du scénario, ce n'est pas génial. Ouais, il y a quelques cinématiques obligatoires mais elles sont toutes similaires (angles de caméra). C'est comme si la compagnie Ubisoft avait voulu économiser de l'argent sur ce point. La plupart des répliques du Prince sont assez puérils et insignifiantes. Finalement, vaut-il mieux qu'ils ne se parlent pas après tout ?   

Oh attendez, ils aussi ont économisé sur d'autres aspects. :P Vous ai-je parlé des combats qui sont toujours répétitifs ? Vous faîtes toujours les même combos, et c'est toujours une question de timing pour bloquer les coups ennemis au bon moment pour pouvoir enchaîner vos frappes, sinon vous manquez votre coup. Même les vieux jeux de "Prince of Persia" étaient mieux élaborés et diversifiés coté combat que celui-ci! Quelle honte... Vous vous demandez pourquoi ai-je persisté à jouer à ce jeu ? En fait, j'espérais qu'il allait s'améliorer au fil du temps. Car, on vous laisse la possibilité d'acquérir 4 pouvoirs pour la fille qui vous accompagne et qui vous impacte plus ou moins. Vous avez un saut comme pouvoir, puis un plus grand saut, une course contre les murs sans gravité et finalement, le vol. Le vol ? Alors pourquoi ne pas voler directement au-dessus des tours et attaquer les méchants ? Ah bien, non. Ce serait trop facile! Quelques fois, vous allez devoir transporter votre alliée sur votre dos mais ce qui est amusant, c'est qu'elle est capable de voler. Euh... Y a pas comme une erreur de conception, là ? Pourquoi le Prince doit-il la traîner ?

De plus, coté gameplay, c'est assez simple. Plus simple que tous les autres jeux de la série des "Prince of Persia", surtout avec une manette de jeu. Par exemple, quand vous sautez, le prince se met quasiment automatiquement en bonne position pour effectuer la prochaine cascade. Où est le challenge là-dedans ? Finalement, on se rend compte que tout n'est qu'en fait qu'une simple question de timing. Le jeu est beaucoup trop facile.

Bon, j'arrête le carnage là. Je ne vous parlerai même pas de la fin, si vous êtes courageux, vous allez peut-être la découvrir par vous-même. Ceci dit, je ne recommande PAS ce jeu à quiconque. Peut-être aux enfants, et encore... Le pire jeu de toute la licence. Cela explique peut-être la raison qu'Ubisoft n'a pas fait d'autres jeux depuis sur ce sujet.

Gr : 4Gm : 3In : 1 // Dv : 3  (12 heures), Prix : 4,99$ (Steam)

Note : 8/15

Site officiel : Aucun

Bande-annonce :

24 décembre 2015

Critique CD : Gloryhammer - Space 1992 : Rise of the Chaos Wizards

Style : Power Metal
Compagnie : Naplam Records


Il y avait longtemps que je n'avais pas fait une critique d'album sur mon blog. La première fois que j'ai entendu parler du groupe GloryHammer en provenance du Royaume-Uni et aussi de l'Écosse, on m'avait dit que c'était un groupe qui aimait beaucoup parodier les pires clichés du Power Metal. Ça partait très mal pour eux, car je dois avouer que ce n'est pas mon genre de supporter un groupe qui se fout de la gueule de la musique que j'écoute la plupart du temps. :P Je tiens aussi à préciser aussi que je ne fais pas partie non plus de ceux qui aiment les thèmes de fantasy particulièrement, mais je suis plutôt un fervent de la réalisation musicale et de la mélodie. Autrement dit, si c'est bon musicalement, alors c'est la seule chose qui compte pour moi. Les paroles, je m'en fous éperdument.

Cette année, un de mes bons amis à moi est venu me voir en me disant que je devais écouter le nouvel album de la formation : Space 1992 - Rise of the Chaos Wizards. Quand j'ai vu leur 1er vidéo au style des "Power Rangers" (chanteur), je me suis dit : "Oh non!" Il est hors de question que j'écoute cela une seconde de plus. Cependant, mon ami m'a dit de ne pas mettre le focus sur le look, et de voir cela un peu comme un trip pour s'amuser, un peu comme la bande de pirates : Alestorm. Alors, je me suis à écouter leur musique un peu plus attentivement. Et là, j'ai accroché! :) Vraiment... En fait, c'est le claviériste/chanteur Christopher Bowes de Alestorm qui est l'un des fondateurs de ce projet, c'est pourquoi on y voit des influences similaires avec son premier groupe de pirates.

De plus, je dois vous avouer que les mélodies sont très accrocheuses et nous trottent en tête pendant longtemps. Même si je ne favorise pas particulièrement les paroles de la formation, elles nous font penser à celles du groupe Rhapsody of Fire. Avec même des passages de narrations qui me rappellent un peu Bal-Sagoth par endroits. Cet album-ci comporte beaucoup d'influences de plusieurs formations métal, et la résultante est tout simplement intéressante. Oui, GloryHammer a réussi à m'accrocher! J'embarque dans leur délire collectif avec joie. Je suis donc aller acheter cet album au magasin dernièrement, et je l'écoute souvent. Aujourd'hui, je vous partage à mon tour cette nouveauté, et qui sait ? Embarquerez-vous aussi dans ce trip de musique entraînante et mélodique ?  

Note 9/10
Liste des pistes :

CD 1

01. Infernus Ad Astra

02. Rise of the Chaos Wizards
03. Legend of the Astral Hammer
04. Goblin King of the Darkstorm Galaxy
05. The Hollywood Hootsman
06. Victorious Eagle Warfare
07. Questlords of Inverness, Ride to the Galactic Fortress!

08. Universe on Fire
09. Heroes (of Dundee)
10. Apocalypse 1992

CD 2 (Space 1992 : Apocalypse suite for orchestra & choirs)


01. Main Title

02. The Attack on Triton
03. Angus McFife XIII's Theme
04. An Evil Wizard Does a Quest
05. The King of California
06. Ser Proletius Returns
07. Lords of Space and Time
08. To Clame Space Throne
09. An Epic War is Fight
10. Dundee will Fall


23 décembre 2015

Critique de jeu : ASSASSIN'S CREED IV - BLACK FLAG


Je ne sais pas encore comment l'un de mes amis m'a finalement convaincu d'acheter ce jeu à rabais. Car, oui, je l'avais déjà dit auparavant : les jeux de la licence Assassin's Creed, c'était terminé pour moi! Et ce, en particulier, parce que "Assassin's Creed Revelations" et "Assassin's Creed 3" ont été des navets monumentales pour moi. Mais, avec le retour plus tranquille de Assassin's Creed Freedom Cry que je n'avais pas détesté du tout, cela m'a permis de donner une chance à celui-ci.

Dès les premières heures de jeu, je me suis dit que je m'étais probablement encore fait avoir puisque les premières missions du personnage principal me rappelaient trop les autres jeux de la licence et surtout, étaient très répétitives. Toutefois, plus j'y jouait et plus j'ai commencé à l'apprécier. Il faut dire que l'histoire qui démarre d'une façon plutôt banale finit par nous accrocher lentement au fil du temps, et surtout, le personnage principal de l'histoire, i.e. Edward Kenway. Ce pirate ambitieux et un peu trop confiant. On finit vraiment par s'y attacher. En fait, je l'ai presque autant aimé que Ezio Auditore dans Assassin's Creed 2. Il est tout-à-fait charismatique.

Son histoire ? Je pourrais facilement vous raconter celle des assassins contre les templiers, ici, ou encore, de la compagnie Abstergo mais en fait, tous ces détails ne sont plus aussi importants qu'avant, et ne sont là que pour faire un lien entre les divers jeux de la série. Cependant, ce n'est pas vraiment grave si vous n'avez jamais joué aux autres jeux AC, car le plus intéressant, et ce qui constitue la plus grande partie du jeu (près de 90%), c'est tout simplement la vie de Kenway.  

Pirate avide d'aventures et de richesses, Kenway fait naufrage sur une île à la suite d'une bataille navale. Parmi les survivants, un homme mystérieux tente de le convaincre de le mener à La Havane. Kenway ne demande pas mieux de le faire mais à condition qu'il soit bien payé. Son interlocuteur ne l'entend pas ainsi, et une chasse à l'homme démarre. Après une fin tragique, Kenway décide de personnifier le mystérieux homme afin d'aller toucher une récompense à sa place. Toutefois, le pirate n'a pas la moindre idée dans quoi il vient de s'embarquer et il risque d'en avoir beaucoup plus pour son argent...

Ce quatrième volet de la série se consacre principalement à la piraterie et à tout ce qui s'y rattache. Donc, si vous avez été un fan des films du "Pirate des Caraïbes" alors, vous allez vous retrouvez dans une atmosphère qui vous est familière. Ici, on ne se contente plus que de faire des missions sur terre, mais aussi sur mer. Quoiqu'au départ, je n'étais pas fervent des batailles en haute mer, j'y ai découvert mon compte tout au fil du jeu. C'est vraiment amusant. Plus vous faîtes des missions, et plus vous pouvez améliorer votre vaisseau et le transformer en véritable machine de guerre.

Il est possible aussi de se constituer une flotte de bateaux que vous pouvez envoyer faire des missions et vous rapporter des richesses. C'est comme un mini-jeu à l'intérieur de celui-ci. Les bateaux que vous attaquez et que vous aborder, vous avez le choix de les détruire ou de les annexer à votre flotte. Il y a même aussi des petits combats navals à faire avec votre flotte tel un jeu de cartes. Je vous avoue que je n'avais pas mis beaucoup d'efforts sur ce point au début du jeu, mais à la fin, je vous avouerai que j'ai fais quelques parties.

Tout comme les autres jeux de la série, le personnage ici peut prendre du gallon. C'est-à-dire de se procurer de meilleures armes, de meilleures tenues de protection, etc. Et ce, dans l'unique but de vous permettre d'accomplir vos missions sur terre (assassinats) plus facilement. Il est inutile d'acheter toutes les armes, vous n'avez qu'à patienter et ramasser suffisamment d'argent pour acheter les meilleures armes dès le début. Par contre, pour certaines d'entre elles, vous devez avoir accompli toutes les missions d'assassinats ou de prise de forts, etc. Bref, ce jeu-ci possède beaucoup de contenu, cela m'a pris environ une soixante d'heures pour tout accomplir à 100% dans ce jeu.

Coté graphique : il est très beau visuellement, même si je trouve certaines animations un peu trop carrées (visages) à mon goût. Rien d'alarmant, car les décors environnants sont tellement enchanteurs que vous en oublierez tout le reste. Coté gameplay, avec la manette de jeu pour PC, c'est un jeu d'enfant. Je reconnais qu'Ubisoft a toujours su garder une bonne norme de qualité, coté graphique et maniabilité du jeu. Cependant, je dois encore une fois les féliciter d'avoir fait une trame sonore française tout-à-fait grandiose en utilisant des acteurs de doublage de voix connues. Oui, ce sont les mêmes acteurs de doublage que l'on entend dans les grands films au cinéma, ce qui rend tous les personnages du jeu encore plus attachants.

En terminant, AC4 est vraiment une belle réussite de la compagnie Ubisoft. Probablement, l'une des meilleures depuis AC2. Même si on n'insiste plus du tout sur les histoires entre assassins et templiers (ce qui est une bonne chose), ce jeu-ci nous permet vraiment d'explorer notre coté aventurier et pirate dans une atmosphère réaliste et à la fois enchanteresse. Ajouter à cela, un personnage charismatique et vous avez les ingrédients d'un succès assuré.

Gr : 4Gm : 5In : 4 // Dv : 5  (60 heures, 100% complété), Prix : 39,99$ (Steam)

Note : 13/15

Site officiel : http://assassinscreed.ubi.com/fr-CA/games/assassins-creed-black-flag.aspx

Bande-annonce :

22 décembre 2015

Critique de jeu : SHANK



Il y a longtemps que j'avais entendu parler de ce jeu, et comme ces temps-ci, il est à rabais sur Steam (moins de 5$), je l'ai acheté. Et j'ai vraiment apprécié. Shank est un jeu de style "beat 'em up!" (battez-les tous!) dans la pure tradition des vieux jeux 2D tels que Double Dragon, etc. Il faut avouer aussi que, depuis les dernières années, on a assisté à une recrudescence de ce style de jeux sur le marché. On a qu'à penser à Mark of the Ninja ou encore Strider pour ne nommer que ceux-là.

L'histoire : Shank est un ancien tueur à gages pour le compte de la mafia. Mais, depuis que son patron a tué sa petite amie, et qu'ils ont laissé Shank pour mort, notre héros ne rêve qu'à une seule chose : prendre sa revanche et tuer tous ceux et celles qui ont participé à sa descente aux enfers. Cela nous rappelle quasiment le film de Quentin Tarantino : "Kill Bill". :)

Coté graphique, Shank est vraiment bien, car il reflète un style de dessins animés qui va, à merveille, avec l'histoire du jeu. Il est sanglant à souhait, vous risquez de voir rouge et cela n'a rien à voir avec votre pression sanguine. Héhéhé! Du coté gameplay, il est recommandé de jouer avec une manette de jeu pour PC, et c'est ce que j'ai fait. Il est vraiment facile à utiliser. À part sauter dans les airs, se promener de gauche à droite, Shank possède aussi un arsenal d'armes, amusantes à utiliser. Vous pouvez enchaîner des fusils à la machette et même aux grenades. Sur votre chemin, vous aurez aussi l'occasion d'utiliser des armes à usage unique. Bref, tout cela pour vous aider à accomplir votre mission et faire souffrir vos ennemis.

Vous rencontrerez des groupes d'ennemis qui possèdent chacun leurs compétences, c'est-à-dire les armes à feu, le combat corps-à-corps, les lanceurs de grenades, etc. Il vous faudra diversifier vos attaques. Surtout lors de vos combats contre les "Big Boss" à la fin de chaque tableau du jeu. 

Mon seul reproche, c'est que malgré que le personnage possède différentes attaques, on a pas toujours le temps d'essayer tous les types d'attaques afin de faire des combos qui sont, visuellement, intéressants à exécuter. Il m'est arrivé souvent d'utiliser le même combo d'attaque durant presque toute la totalité du jeu : le saut et attaque avec 2 poignards. Tout cela parce que je ne voulais pas mourir contre les attaques incessantes des ennemis...

En terminant, je recommande ce jeu facilement à tous les fans du genre. C'est un bon divertissement malgré sa très courte durée. Comme il est peu cher ces temps, alors c'est un investissement qui en vaut la peine. Une belle réalisation.

Gr : 5Gm : 4In : 4 // Dv : 3 (2 heures 30 min.) Prix : 2,49$ (Steam)

Note : 13/15

Site officiel : http://www.ea.com/shank1

Bande-annonce :

13 décembre 2015

Critique de jeu : HARD WEST


En voyant les images de Hard West qui me semblait être un jeu tour par tour, avec des similitudes de combats, comme dans le jeu Xcom, je me suis dit : Pourquoi pas ? D'autant plus, que cela se passe dans le temps du Far-West, c'était très prometteur. Et je vous avouerai que, dès les premières heures de jeu, je fus un peu déçu mais cela a vite changé au fil du temps. Même si le jeu était assez intuitif en soi, je trouve qu'il manque un peu d'explications sur "comment y jouer adéquatement" ? C'est ce que l'on découvre au fur et à mesure que l'on progresse dans l'histoire...

Pour commencer, Hard West nous offre une campagne; bien sûr, après 2 heures de jeu, je l'ai terminé. WTF ? En fait, je m'étais trompé. :P Hard West offre une campagne de petites histoires qui durent, plus ou moins, longtemps. Ouf! Chaque histoire se déroule dans un tableau prédéfini avec des lieux à visiter. Toutefois, ce ne sont pas tous les lieux où l'on peut se battre. Il y a 3-4 lieux de combats par tableau, environ. Donc, vous comprenez ma surprise, lorsqu'au départ, je trouvais le contenu du jeu était très peu rempli. Cependant, si vous faîtes toutes les histoires, alors oui, vous en avez pour votre argent.

Comme ce sont de petites histoires, je ne vais pas toutes vous les raconter ici, mais sachez qu'en général, elles sont toutes mêmes intéressantes et ont un lien entre elles. De ce coté, cela m'a plu, même si en vérité, moi, j'y jouais pour tirer les méchants cowboys, héhéhé! Après quelques heures de jeu, vous vous rendez compte que les tableaux où se déroulent les histoires ont toujours des lieux communs à visiter. Par exemple, un magasin général, un vendeur d'armes à feu, un médecin, etc, etc. Pour la plupart des endroits à voir, ce ne sont que du texte à lire et des décisions à prendre qui vous donneront des armes, de l'argent, des items pour vous aider dans vos missions. C'est l'une des raisons qui m'a fait un peu sourciller : pas assez de combats, et trop de trucs à lire. :( C'est un jeu de tirs ou pas ? Bref, dans l'ensemble du jeu (à la fin), c'est tout de même bien balancé.

Lors des combats, la partie la plus amusante quant à moi, est similaire à bien des jeux tour par tour. On déplace nos personnages selon un nombre de déplacement limité, ensuite on met en joue l'adversaire et on tire. Ensuite, c'est le tour de l'ordinateur, etc. Ce qu'il faut savoir, c'est que l'on peut améliorer les chances de réussite au combat en modifiant l'inventaire de nos personnages. On peut leur acheter de meilleures armes qui tirent plus loin, font plus de dégâts. On peut placer des objets utiles dans leurs inventaires pour aider à la protection, augmenter la vue, faire plus de dégâts, guérir des blessures. On y a même ajouté une section cartes où lorsqu'elles sont débloquées et disponibles dans le jeu, et qu'on les place dans l'inventaire d'un ou des personnages à jouer, elles donnent des bonus supplémentaires. 

Malheureusement, c'est cet aspect du jeu que j'ai trouvé, plus ou moins crédible ou encore efficace. J'ai eu des personnages qui avaient plus de 75% des chances de toucher la cible et manquer. Et d'autres qui avaient seulement 21% et toucher à coup sûr. (???) Que l'on soit caché derrière un mur de pierres, un mur de saloon, une simple table, on dirait que les chances sont toujours les mêmes d'atteindre votre cible ou pas, ou que l'adversaire vous touche aussi par la même occasion. En fait, ce que je veux dire, c'est que cela me semble encore un peu trop aléatoire (hasard) que le simple fait que nos personnages sont mieux équipés que les ennemis. D'où mon incompréhension à vouloir s'équiper autant, acheter des items, etc, etc. Un autre exemple : Dès fois, mon fusil sniper faisait 4 points de dommage, et d'autres fois 1 point, et ce, même à bout portant :P C'est un peu nébuleux comme principe!

Néanmoins, cela ne m'a pas empêché d'apprécier le jeu qui se joue très bien avec le clavier et la souris. Les graphiques sont standards, les animations (narration) entre les tableaux sont des images statiques, le déplacement entre les lieux à visiter, c'est correct. Bref, un gameplay plutôt facile à gérer. Je n'ai eu aucun bug, sauf un ralentissement par occasion, un chargement en mémoire, probablement...

En terminant, même si ce jeu nous semble nous vendre l'idée d'une aventure où l'action brûle sans cesse, ce n'est pas tout-à-fait cela. Désolé! Il m'a tout de même laissé sur ma faim, coté combat. Il y a de bonnes idées, certes. C'est une réalisation intéressante, mais j'espère qu'il y aura une suite avec plus de contenu (combats), et que la compagnie va éclaircir davantage les principes du système de combat : par exemple, pourquoi lorsque mon fusil se vide, et que je ne peux pas le recharger plus d'une ou deux balles à la fois ? C'est agaçant! Pourquoi les dégâts changent ? Une balle fait toujours mal, peu importe la distance! (À moins d'être à un kilomètre du tireur) Comment peut-on atteindre quelqu'un cacher derrière un mur de pierres ?

Malgré tout, je me suis bien amusé, et je le recommande aux joueurs qui aiment ce type de jeux. L'épopée du Far-West est vraiment une bonne idée, et aussi un nouvel environnement à essayer.

Gr : 4Gm : 4In : 4 // Dv : 3  (20 heures)*Prix : 21,99$ (Steam)

Note : 12/15
(click sur image pour agrandir)

Site officiel : http://www.gambitious.com/games/hard-west

Bande-annonce :

06 décembre 2015

Critique de jeu : STAR WARS BATTLEFRONT


Je l'ai déjà dit plusieurs fois auparavant, je ne suis pas un fan de jeux multijoueurs. Et ce, pour diverses raisons. Toutefois, lorsque j'ai vu ce nouveau jeu de "Star Wars Battlefront", je n'ai pas pu m'empêcher de l'acheter. Évidemment comme il s'agit d'une réalisation de la compagnie EA, vous aurez compris qu'il s'agit, en fait, d'un jeu FPS (first person shooter) qui ressemble en tout points à la série Battlefield, réalisée aussi par EA. Donc...

Attention : je vous le dis, si vous croyez jouer à un jeu avec une histoire solo (single player) ou même encore, faire des missions en ligne qui ont un lien étroit avec l'histoire à venir de Star Wars, alors détrompez-vous, ce n'est pas le cas. Il s'agit tout simplement d'un autre jeu de guerres en ligne à la Battlefield mais développé dans l'univers de Star Wars. Tenez-vous le pour dit! Par contre, si c'est votre genre de jeux alors, vous allez être servi...

Star Wars Battlefront, c'est un jeu multijoueurs en ligne. Au début, il y a quelques tutoriels à faire en mode solo, et cela prend environ de 1-2 heures pour faire le tour au complet. Et ce, afin que vous appreniez à maîtriser les différents modes du jeu. Une fois que vous vous sentirez à l'aise alors vous pourrez sauter dans l'action. Peu importe le type de missions que vous voulez réaliser, le principe demeure toujours le même : deux équipes s'affrontent, et elles doivent accomplir certains objectifs pour gagner la partie. Il y a les escarmouches : deux équipes se battent et celle ayant tué le plus d'adversaires en un temps alloué gagne la partie. Une autre version du jeu est celle où il faut capturer des points stratégiques de la carte (territoire) de combat, et les conserver jusqu'à la fin du jeu. Il y a aussi l'affrontement des héros, où dans chaque équipe adverses, trois joueurs auront la chance d'incarner les héros tel que l'Empereur Palpatine, Darth Vader, ou encore Hans Solo, Luke Skywalker, etc. Et ce, afin d'aider son équipe (rebelles ou l'empire) à gagner la guerre. Les héros sont choisis au hasard. J'ai eu la chance d'incarner Boba Fett et ce fut très amusant. Bref, il y a plusieurs types de missions avec des objectifs différents, et qui se passent toujours dans l'un des huit tableaux différents (jusqu'à présent). Vous avez le tableau de Hoth, la planète glacière, le désert de Tattoine, je crois, etc, etc. Et pour pimenter l'action dans les tableaux, il est possible pour tous les joueurs de ramasser des objets à utilisation unique pour vous aider à gagner la guerre. Vous pouvez obtenir des grenades spéciales, appeler une attaque aérienne, activer des droïdes espions, et même incarner pendant un certain laps de temps : un AT-ST Walker.Bref, plein de trucs rigolos...

Comme tout bons jeux de guerres : plus on tue des adversaires et plus on gagne des points pour grimper les niveaux d'expérience. Rendu à certains niveaux, on peut dépenser nos points pour acheter de meilleures armes, et aussi de meilleures armures. Après tout, SWB reste tout de même dans les standards de jeux en ligne comme Battlefied, Team Fortress, et plusieurs autres. Il ne réinvente pas la roue de ce genre de jeux. Alors, pourquoi y jouez ? Et bien voilà : la grosse force de ce jeu est sans aucun doute... l'Univers de Star Wars

Que vous soyez fan inconditionnel ou pas de Star Wars, EA a réussi un tour de force en nous offrant un jeu en ligne de cette qualité. Il est incroyablement beau. Les graphiques, la musique, les sons des films; tirs au laser, explosions, vol de vaisseaux, tout y est! Nous sommes complètement immergé dans le monde de Star Wars. On y croit! Et c'est pour cela que j'y joue, car il est tout ce que l'on désire comme ambiance. De l'action, de l'action, et encore de l'action.

Les quelques points négatifs sur ce jeu, c'est qu'il n'a pas de campagne solo mais on aurait dû s'en douter car, les autres jeux de guerre de EA sont similaires. Ils ne sont pas là pour créer des campagnes solo mais pour offrir des parties multijoueurs. Il y a aussi le mode des points d'expérience et le niveau des joueurs qui peuvent être frustrant. Oui, car vous allez devoir jouer longtemps si vous désirez avoir de meilleures armes et offrir un meilleur challenge à vos adversaires. Alors, préparez-vous à mourir souvent, d'être le dernier de la liste des joueurs ayant tués le plus d'ennemis car, malheureusement, le niveau des joueurs n'est pas pris en compte. Comme vous accéder à des parties de façon aléatoire, ne vous surprenez pas de tomber sur des champions qui jouent presque 24 heures sur 24 à ce jeu. Ils sont faciles à reconnaître quand vous avez une moyenne de 10-15 personnes tuées par joueur dans la partie, et que vous voyez que les joueurs, en tête de file, vous dépassent de 50 morts, vous comprenez que le jeu n'est pas tout à fait balancé adéquatement. Et j'espère que vous n'êtes pas du genre à être mauvais perdant, car vous risquez aussi d'abandonner ce jeu rapidement. :P

Ceci dit, un autre point négatif, c'est le gameplay. Comme c'est un jeu de tirs, alors vous êtes nettement avantagé lorsque vous utilisez votre clavier et votre souris (plus précis et rapide). Toutefois, lorsque vous faîtes des missions aériennes, tels que des combats en vaisseaux spatial, ils sont très difficiles à contrôler, et la manette semble la plus adéquate dans ce cas-là. Donc, peut-être vous allez faire comme moi et alterner entre les 2 types de contrôles. C'est assez bizarre comme problématique.

En terminant, si vous êtes un fervent de jeux de guerres en ligne, et en plus vous aimez l'univers de Star Wars alors je vous le recommande sans hésiter. Par contre, si vous vouliez jouer à ce jeu pour avoir une histoire, passez votre chemin, ce n'est pas le genre ici...

Gr : 5Gm : 4In : 5 // Dv : 5  (30 heures et +)*Prix : 79,99$ (Origins)

Note : 14/15

Site officiel : http://starwars.ea.com/fr_FR/starwars/battlefront

Bande-annonce :