18 septembre 2017

Critique de jeu : XCOM 2 - WAR OF THE CHOSEN



Oui, je l’admets! J’ai hésité un peu avant d’acheter ce contenu supplémentaire pour Xcom2. Pourquoi ? Tout simplement parce que j’avais peur que ce ne soit qu’un ou deux tableaux de plus à explorer, et aussi quelques armes nouvelles pour agrémenter une histoire que l’on connaît déjà beaucoup. :P En effet, je n’avais pas vraiment apprécié le DLC : « Shen Last Gift » à cause de cela, ou encore celui de « Alien Hunters » qui rajoutaient des « boss » uniques, mais sans altérer l’histoire originale...

Or, dès d’entrée de jeu, j’ai été déçu d’apprendre qu’il fallait que je recommence l’histoire à zéro (???) et, en plus, que je refasse les mêmes tableaux. Sur le coup de la surprise, j’étais très mécontent. MAIS... Heureusement, les concepteurs ont tout de même modifié le contenu en insérant plusieurs nouveaux tableaux à travers ceux déjà connus. Donc, cela nous semble moins redondant en temps que joueur, et ce, même si on recommence tout. Ce que vous devez savoir, c’est que l’histoire de « War of the Chosen » est jouée de façon parallèle à l’histoire originale. 

Dans ce jeu-ci, les « Elders » (maîtres des extra-terrestres) ont décidé d’avoir recours à trois nouveaux chasseurs, aux pouvoirs différents, afin d’anéantir la force des Xcom. Ce qui veut dire que vous en verrez un, une fois de temps à autre, interférer dans vos missions habituelles. Bien sûr, s’il ne s’agissait que de cela, on pourrait penser que c’est la même chose que le DLC de Alien Hunters, mais n’ayez crainte: il y a plus! Beaucoup plus! :) En fait, il y a de nouvelles cinématiques à voir, de nouvelles recherches technologiques à faire, de nouveaux endroits à explorer, de nouvelles armes à acquérir, de nouveaux méchants à tuer, etc., etc. Alors, tout comme moi, vous serez rapidement soulagé d’apprendre que du contenu, il y en a.

D’ailleurs, dans cette expansion, on nous présente 3 nouvelles factions de rebelles contre les envahisseurs. Il y a les « Reapers », des soldats soviétiques armés de fusil sniper de type « Dragunov ». Ils ont la capacité de tirer et de rester invisibles face à l’ennemi. Il y a aussi les extra-terrestres rebelles « Skirmishers». Ils ont de bonnes capacités de combat, notamment avec un grappin qui permet d’amener les ennemis jusqu’à vous ou le contraire. Et il y a les « Templars » qui ont des pouvoirs psychiques qui vous permettront de contrôler vos ennemis. Bref, plein d’aspects intéressants à découvrir lors de vos missions de ce coté-là. 

À ce sujet, vous pouvez utiliser n’importe lequel de ces nouveaux personnages des factions pour vous accompagner lors de vos missions, OU encore vous pouvez les envoyer en missions secrètes. Ceci est une autre nouveauté!!! Oui, vous pouvez envoyer des gens en mission pendant que vous faites les vôtres. Cela vous débloque de nouvelles ressources, permet de faire des recherches plus vites, acquérir plus de trucs. Finalement, de tout pour améliorer rapidement votre force de frappe.

J’ai beaucoup aimé les tableaux avec les zombies que l’on surnomme « The Lost ». Ceux-ci sont très nombreux, mais faciles à tuer. Ce qui est amusant est qu’à chaque fois que vous en tuez un, vous gagnez une action gratuite. Donc, vous pouvez tuer autant de zombies que vous avez de balles dans votre fusil (ou que vous manquiez votre cible). Petit truc : je vous suggère d’amener un « Templar » avec vous dans les tableaux de zombies, car, ce sont les seuls qui ont comme arme secondaire : un pistolet-mitrailleur qui ne se recharge jamais. (balles à l’infini) :) Donc, dans un tableau, j’ai déjà décimé plus d’une douzaine de zombies juste avec un seul « Templar ». (Oui, il a raté sa cible au 12e.;)

Aussi, dès le début du jeu, on vous demande si vous voulez inclure les autres DLC dans le jeu (vous devez les avoir achetés au préalable). Personnellement, lorsqu’un des « Chosen » intervenait dans mon tableau et en plus d’un boss de Alien Hunters, ouf!!! Je vous avoue que ce n’était pas facile... Autre point, on a mis dans ce jeu d’autres petits trucs amusants comme la modification visuelle des personnages, ou la prise de photo après chaque mission, et ce, afin de faire de belles affiches de promotion pour la Xcom. :) Oui, décidément, il y en a pour tous les goûts dans ce jeu.

Pour le reste, le visuel, il me semble nettement amélioré mais j'ai eu quelques bugs que je n'avais pas eu dans la version originale. (Gelé) Les contrôles clavier-souris sont toujours aussi simples à utiliser. Alors, pourquoi changer quelque chose qui fonctionne déjà très bien ? Ceci dit, pour jouer à cette expansion, vous devez posséder le jeu de base : Xcom2

En terminant, je recommande facilement ce nouveau contenu supplémentaire, je crois qu'il y en a pour tous les goûts. Et même si on recommence l'histoire à zéro, j'ai quand même réalisé plus de 75 missions, fait toutes les recherches, améliorer tout ce que je pouvais. Oui, ce jeu m'a comblé une nouvelle fois. 

Gr : 5Gm : 5In : 5 // Dv : (35 heures), Prix : 53,49$ (Steam)  

Note : 15/15

Site officiel : https://xcom.com/war-of-the-chosen

Bande-annonce :

05 septembre 2017

P.V.M : Blazon Stone - Down in the Dark

Est-ce moi ou j'ai vraiment l'impression de revenir aux belles années de Running Wild ?? :) Voici le groupe Blazon Stone de la Suède et leur chanson : Down in the Dark.

27 août 2017

Critique de jeu : THE SWAPPER


Voici un petit jeu de puzzles fort intéressant : The Swapper. Si vous aimez jouer à des jeux de ce genre, et ce, dans une atmosphère tranquille et calme, alors ce jeu est pour vous! Ce jeu possède un concept original qui nous rappelle un peu l’ambiance d’un Metroid avec son look 2D, mais vous n’aurez pas de monstres à combattre ou à effectuer des courses contre la montre. Ici, dans ce monde silencieux et peu éclairé, il n’y a que votre intelligence qui est mise à l’épreuve.

L’histoire commence avec un astronaute solitaire qui se retrouve à bord d’un vaisseau dont l’équipage semble avoir mystérieusement disparu. Grâce à une arme (qui ressemble à une grosse lampe de poche), il sera capable de se déplacer à travers le vaisseau et atteindre des endroits difficiles. En effet, cette arme permet de créer un nombre limité de clones (sans conscience) et le joueur pourra ensuite transférer sa conscience de l’un à l’autre.

Le but ultime du jeu est d’explorer le vaisseau et d’apprendre ce qui s’est passé à l’aide de journaux de bord trouvés un peu partout. Cependant, pour procéder à une nouvelle section du vaisseau, le joueur devra d’abord résoudre des énigmes qui lui donneront, en guise de récompense, des orbes. Ces dernières lui permettront de déverrouiller des portes qui lui bloquent le passage à d’autres paliers du vaisseau.

Ce qu’il faut savoir, c’est que toutes les énigmes se résolvent à l’aide des clones qui apparaissent là où le joueur vise avec son arme. De plus, ces clones ont la particularité de reproduire tous les mouvements du personnage joué. Le joueur peut ensuite se téléporter là où se trouve le clone. Dans certaines salles, des lumières empêchent le clonage ou la téléportation, donc, le joueur devra faire preuve d’imagination dans ces cas-là.

Côté graphique, c’est rudimentaire et cela va très bien avec l’ambiance du jeu. Le fait qu’il n’y a pas de son (ou presque) renforce vraiment notre sentiment de solitude. Pour ce qui est du gameplay, que ce soit avec le clavier-souris ou encore avec la manette pour PC, c’est d’une simplicité exemplaire. En fait, le vrai challenge du jeu, ce sont les énigmes. Au départ, elles sont simples à résoudre, mais plus vous avancerez dans le vaisseau et plus, elles deviendront complexes. Tout comme l’histoire qui se découvre au fur et à mesure.

En terminant, je recommande ce jeu à tous les amateurs de puzzles. Car, c'est une très belle réalisation développée par le studio finlandais Facepalm Games.

Gr : 5Gm : 5In : 4 // Dv : (7 heures), Prix : 16,99$ (Steam)  

Note : 14/15

Site officiel : http://facepalmgames.com/the-swapper/

Bande-annonce :