26 février 2013

Critique de jeu : DLC SKYRIM : DRAGONBORN

Je viens de commencer le nouveau DLC intitulé "Dragonborn". Cette fois-ci, l'action se déroule à l'extérieur de Skyrim; i.e. à Morrowind. Le jeu n'a pas grande nouveauté à offrir en soi, si ce n'est que l'histoire semble un peu mieux étoffée. Et même si le perso ne peut plus augmenter de niveau, au moins la compagnie de jeu a cru bon de lui rajouter de nouveaux sorts, objets, etc. De quoi garder l'intérêt de tout explorateur en herbe. De plus, y a certains monstres qui offrent plus de challenge car, le DLC précédent était trop facile pour les joueurs ayant obtenu le niveau maximum à Skyrim. On balayait tout sur notre passage tandis que là, on a un peu de difficulté. Nous verrons la suite...

Gr : 4, Gm : 3, In : 3 // Dv : ?, Prix : 19,99$ (Steam)

Note : 10/15

Bande annonce  :



Site officiel du jeu : http://www.elderscrolls.com/skyrim

24 février 2013

Critique de jeu : TRANSFORMERS - WAR FOR CYBERTRON

Même si ce n’est pas le jeu du siècle, je n’ai pas pu résister à l’achat de celui-ci lorsqu’il était en spécial sur Steam. Directement adapté de la console de jeu vers le PC, ce jeu est quand même très bien réalisé graphiquement. Certes, un peu répétitif comme décors car Cybertron n’est qu’un amas de corridors en acier boulonné, de serpentins de fils électriques, des tourelles, etc. Et que cela peut même porter à la confusion pour ceux et celles qui n’ont pas trop le sens de l’orientation. :P Toutefois, je crois que les fans des robots mécanisés sauront apprécier. Développé pour une manette XBOX360 pour PC, je vous recommande de l’utiliser pour votre ordinateur, votre expérience de jeu n’en sera que plus facile.

Pour l’histoire,  le jeu se divise en 2 sections distinctes : Les épisodes de 1 à 5, on joue les Decepticons qui veulent s’emparer de Cyberton. Et les épisodes de 6 à 10, on joue les Autobots qui feront tout pour protéger leur planète en péril. Quand on joue les méchants, on a la chance de jouer le terrible Megatron, Soundwave ou un autre sous-fifre. Et on a même le droit d’un épisode avec Starscream. Évidemment, comme il s’agit de la période avant que les robots ne se réfugient sur Terre (voir dessins animés), les Deceptions ont un look plutôt futuriste, et même s’ils se rapprochent de près à leurs couleurs d’origines, ils ne sont pas tout à fait similaires avec les modèles que l’on connait. Heureusement, Megatron n’est pas un fusil mais un char d’assaut. Ce qui lui permet de se déplacer plus logiquement. De plus, pour les voix en Anglais, ils ont quasiment gardés les mêmes timbres de voix que la série animée. Ce qui est amusant à entendre. Et ce Starscream qui est toujours égal à lui-même dans ses commentaires.

Quant aux Autobots : Optimus Prime, Bumblebee et Ratchet ressemblent de très près à leurs modèles d’origines mais en version futuriste. Je n’ai pas encore eu l’occasion de faire les épisodes des Autobots très longtemps. Mais, cela ne tardera pas. Coté jeu : il n’est pas difficile en soi. On part du point A au point B. Il y a des points de sauvegardes à peu près à tous les changements de tableaux. Mission : tirer sur tout ce qui bouge. Ce n’est pas compliqué. On se croirait dans le jeu « Quake » ou « Unreal » avec comme trame de fond : Les Transformers. Personnellement, j’aime beaucoup passer de mode véhicule en mode de robot, et vice-versa avec les sons de transformation de la série. C’est cool.

En terminant, je crois que ce jeu est relativement facile dans son ensemble. Ce n’est pas la grande nouveauté coté gameplay ou approche technologique de jeu, et il s’adresse en premier lieu aux fans de la série. Toutefois, si vous êtes du genre puriste alors passez votre chemin. Ce jeu est bien, mais ce n’est pas une nécessité. Je l’ai essayé parce que j’étais curieux, et que j’aime incarner ces robots si ce n’est que pour quelques heures…

Gr : 3, Gm : 3, In : 3 // Dv : 1 ( 8 heures), Prix : 19,99$ (Steam)

Note : 9/15
Site officiel du jeu : http://www.transformersgame.com/

Bande annonce  :

17 février 2013

Critique de jeu : DARKSIDER 2

Sur une autre note, j'ai commencé à jouer à "Darksider 2" de la compagnie défunte THQ. Il est très similaire à son prédécesseur. Donc, ceux et celles qui ont aimé le 1er devraient être satisfaits du 2e. Le gameplay est en tout point similaire, pas de nouveautés de ce coté-là. Ils ont ajouté l'emphase sur l'escalade le long des murs qui ne va pas sans nous rappeler les "Prince of Persia". Coté graphique, il est un peu plus beau que le 1er. Par endroits, j'ai l'impression même de me retrouver dans le jeu "Kingdom of Amalur". Le type d'environnement (ambiance) et des monstres sont très similaires.

L'histoire ne semble pas trop mal non plus. Ici, on incarne encore une fois l'un des 4 chevaliers de l'apocalypse, c'est à dire : La mort (Death) qui désire libérer son frère de sa prison (voir le 1er jeu) et aider à reconstruire l'humanité. Donc, c'est un jeu qui est typiquement : " On fonce dans le tas et on dégomme tout! " avec une trame de fond tout de même intéressante.

Gr : 4, Gm : 4, In : 3 // Dv : 3 ( 30 heures), Prix : 49,99$ (Steam)

Note :  11/15

Site officiel du jeu : Compagnie n'existe plus.

Bande annonce  :

01 février 2013

Critique CD : Within Temptation - The Unforgiving

Style : Symphonic Rock
Compagnie :  RoadRunner Records


Même si j'avais plus ou moins aimé le dernier album du groupe Within Temptation intitulé de "Heart of Everything", je suis allé chercher leur dernier opus au magasin et j'ai vraiment adoré! Il s'agit d'un album concept au sujet d'une justicière quelconque qui a pour mission de combattre les forces du mal, je crois. Je n'ai pas lu toutes les paroles. Bref, le groupe a une approche beaucoup plus commercial avec cet album, voir même pop.

Il y a toujours des orchestrations : violons, etc. Mais les lignes de claviers ainsi que le jeu de guitares font très "mainstream". Certes, on pourrait en vouloir, un petit peu, au groupe d'avoir adopté cette tangeante. Toutefois, les chansons sont tellement entraînantes et les refrains facilent à se souvenir qu'on leur pardonne facilement. C'est devenu du bon rock, voilà! La voix de Sharon Den Adel est toujours aussi sublime, même si elle a abandonné son coté angélique, voix de tête.

La composition des chansons est vraiment excellente. Tout s'enchaîne allègrement, et rien ne semble laissé au hasard. La plupart des groupes ont une marque de commerce audio, et souvent après plusieurs albums finissent par se répéter mais pas Within Temptation. Avec cet album-ci, ils surprennent encore une fois leurs fans. À se demander s'ils n'ont pas de l'aide extérieure pour la réalisation de cet album. Selon moi, c'est l'un de leurs meilleurs album à venir jusqu'à maintenant. Félicitations!

Mes chansons préférées : L'entraînante "In The Middle Of The Night", la très rock "Faster", la ballade mid-tempo "Iron", et la très dance "Sinéad" que j'aime particulièrement, même si en général, ce n'est pas mon style de musique. :P

Note : 9/10 

Liste des pistes :

CD1:

01. Why Not Me
02. Shot In The Dark
03. In The Middle Of The Night
04. Faster
05. Fire And Ice
06. Iron
07. Where is the Edge
08. Sinéad
09. Lost
10. Murder
11. A Demon's Fate
12. Stairway To The Skies

DVD :

01. Faster (vidéo)
02. Shot In The Dark
03. The Making Of...
04. Where Is The Edge
05. Utopia (Feat. Chris Jones)
06. The Unforgiving : The Prequel
Credits & Facebook Fans

 

P.V.M : Blind Guardian - The Bard's Song - In the forest

Pause vidéo musicale

Voici une petite chanson souvenir de Blind Guardian, l'une de mes ballades préférées à vie. Toujours aussi impressionnant de voir la foule chanter. Qui ne le ferait pas ?