25 septembre 2013

Bande annonce : NEED FOR SPEED (Le film)

Voici la bande annonce d'un film basé sur la série de jeux de courses : NEED FOR SPEED

À surveiller...

21 septembre 2013

Critique CD : Irish Moutarde - Raise 'em all (2013)

Style : Celtic Punk Rock
Compagnie : Indépendant


Hier soir, je suis allé au lancement du groupe "Irish Moutarde" et de leur tout premier album intitulé "Raise 'em all". Après avoir bu quelques bières irlandaises dans une ambiance festive, c'est le retour à la maison. Ce matin, à tête reposée, je fus surpris de découvrir cet album dans sa totalité. Et à la première écoute, par le rythme rapide de plusieurs de leurs chansons, j'avais juste envie de faire la fête à nouveau. Héhéhé! :) Évidemment, en lisant leurs paroles, on sait pourquoi: leurs chansons sont très joyeuses, des hymnes à la bière et aux fêtes sans fin...

L'utilisation des instruments traditionnels tels que la cornemuse, la harpe ou le banjo mêlés aux instruments comme la guitare électrique, la batterie et la basse me rappellent un peu le groupe Finlandais Korpiklaani. Toutefois, avec l'attitude rebelle d'un groupe comme SkyClad à leurs débuts. C'est une combinaison très intéressante. Des groupes de Folk Rock ou Folk Metal, ils en existent un peu partout sur la Terre mais, cela fait toujours plaisir d'en découvrir un tout près de chez soi.

Coté production : Pour une réalisation indépendante, c'est très bien. L'album a été enregistré au DCLF studios, le drums au studio "Badass" à Montréal par Jef Fortin (guitariste du groupe Anonymus). Le mixage a été effectué par Jef Fortin et Sébastien Malenfant. Le mastering final par Jef Fortin. Je n'ai rien à redire sur ce point car, cela ne doit pas être évident d'avoir une bonne balance sonore qui permet d'apprécier tous les instruments à leur juste valeur. C'est bien réussi. Et selon moi, cela convient très bien au style musical.

Les points négatifs : La partie un peu moins amusante de la critique mais dans le fond, est-ce que je pourrais qualifier de cela de négatif ? Voyons voir, l'accent francophone est très présent dans les chansons. On s'aperçoit rapidement que l'Anglais n'est pas la langue maternelle des vocalistes. Pour ceux et celles que l'anglais n'est pas leur langue première, cela peut passer. Mais cela pourrait peut-être barrer le chemin au groupe pour le marché anglophone. Croyez-le ou non, j'ai déjà vu des critiques assez acérés sur le net concernant des groupes connus dont l'anglais n'était pas leur langue d'origine. Alors, pour un groupe qui vient d'arriver sur le marché ? Seul le temps nous le dira et j'espère que l'on me prouvera le contraire...

L'autre point, c'est qu'il manque un livret au CD. Je sais, ce n'est pas grand chose mais coté présentation, on veut lire les paroles, voir les photos des membres, etc. Il a fallu que j'aille sur le net pour les avoir. Ceci dit, je comprend parfaitement que c'est dispendieux d'avoir quelque chose de qualité, comme une impression en couleurs de plusieurs pages, etc, et déjà que le CD en soi est bien réalisé. Parfois, pour les artistes indépendants, les moyens financiers sont plutôt limités.

En terminant, sur une note joyeuse comme la musique d'Irish Moutarde, je vous invite à les découvrir si vous ne les connaissez pas. Pour tous ceux et celles qui aiment le genre, je crois que ce premier album serait un bel ajout à votre collection. 

Note : 8.5/10

Liste des pistes :

1- The Black Mill
2- Farewell to Drunkenness
3- The Cabin
4- I Heard Jesus Was
5- Glasses to the Sky
6- Olaf
7- LLL
8- D.O.E
9- The Fields  of Athenry
10- The Bear and The Maiden Fair
11- The Wearing of the Green
12- A Lad and a Hag

The Bear And The Maiden Fair :

18 septembre 2013

Bande annonce : The Evil Within (V.F)

Vous vous rappelez de ce jeu que je vous avais parlé dans un autre post ? Alors, voici à présent la bande annonce et en français en plus! :)

16 septembre 2013

Critique film : The Ninth Gate (La neuvième Porte) - 1999

Compagnie : Artisan Entertainment
Style : Mystère / Suspense
Rating : 13+




Vous aimez le suspense et tout ce qui parle de l'occulte ? Alors, voici une réalisation France-Espagne signée d'un scénario de Roman Polanski, mettant en vedette Johnny Depp. Et ce, bien avant que celui-ci ait atteint sa grande popularité actuelle avec son rôle de Jack Sparrow dans le "Pirate des Caraĩbes". À l'époque, il avait participer à quelques films au ton similaire que j'avais bien apprécié comme "Sleepy Hollow" et "From Hell". 

Étant donné que "La neuvième porte" n'est pas une grosse production Hollywoodienne, je crois que ce film n'a pas reçu tout le mérite qu'il se doit. Oui, c'est un film au débit lent, peu d'actions, et plutôt axé sur l'ambiance comme la plupart des films Européens mais à mon avis, cela en fait tout de même un bon film si vous savez apprécier le genre. Car, je le dit souvent : "Un bon scénario demeure toujours un bon scénario et ce, peu importe les moyens financiers."

Dans ce film, Johnny Depp incarne Dean Corso, un expert en livres antiques sans scrupules. Il est prêt à tout pour faire de l'argent, en achetant des raretés à prix ridiculement bas pour les revendre à profits à des acheteurs bien nantis. Dans ce marché, il se fait plus d'ennemis que d'amis mais cela ne semble guère l'incommoder. Puis tout basculera lorsqu'un de ses clients, un excentrique richissime, Boris Balkan (Frank Langella), lui demande de vérifier l'authenticité d'un de ses livres. Il s'agit du livre des "Neuf Portes" écrit par Aristide Torchia en 1666 et ce, juste avant qu'il ne soit brûlé vif par la Sainte Inquisition. Aujourd'hui, il ne reste plus que trois exemplaires de ce livre dans le monde, et Corso doit les trouver et les comparer afin de savoir quel est la copie originale. Car, apparemment, celle-ci aurait le pouvoir de conjurer le "Prince des Ténèbres" en personne.

C'est un bon petit film, et je souligne le rôle de Johnny Depp qui lui va à la perfection ainsi que celui de Frank Langella dans le rôle de Boris Balkan. À voir si vous aimez le genre...

Note : 8.7/10

15 septembre 2013

Critique film : Frailty (V.F. Frêle) - 2001

Compagnie : Independant 
Style : Drame / Suspense
Rating : 13+


Pour suivre un peu le genre des autres critiques de films que j'ai fait précédemment sur ce blog, voici un petit film de production indépendante fort intéressant. C'est une autre histoire de suspense que je vous présente, à débit lent, donc pas un film d'action mais qui, selon moi, risque de vous intriguer. Si vous aimez le genre, bien entendu... :)

Il met en vedette Bill Paxton ( reconnu dans son rôle de Hudson dans Aliens et plusieurs autres rôles de soutien par la suite.) Cette fois-ci, il tient l'un des rôles principaux du film, et il en est aussi le directeur. D'autres acteurs comme Matthew McConaughey, Powers Boothe, et Jeremy Sumpter (Peter pan) apparaissent dans ce film. Le film est traduit en français et est disponible au Canada sous le nom de "Frêle" et en France sous le nom de "Emprise".

C'est l'histoire d'une simple famille qui habite dans une petite ville du Sud des États-Unis. Un père monoparental doit s'occuper de ces deux enfants (Fenton et Adams) jusqu'à ce qu'un jour, il reçoit l'appel de Dieu. Il lui dit que le jour du jugement approche, et qu'il doit tuer les démons qui luttent sur Terre en ce moment pour le dernier combat opposant les forces du Bien et du Mal. Et ce, même si la population en général ne s'en aperçoit pas. 

Croyant fermement à sa mission divine, le Père des deux jeunes garçons, Fenton et Adams, fera tout en son pouvoir pour les convaincre de l'aider. Mais voilà, le jeune Fenton n'y croit pas. Est-ce que son père est devenu fou ? Et si oui, que peut-il faire pour l'arrêter dans sa vague de meurtres divinement justifiés ? À vous de le découvrir... 

Note : 8.5/10

14 septembre 2013

Critique livre : Sorceleur : 3 - Le sang des Elfes


Voici le 3e volet de la série du Sorceleur avec Geralt de Riv. Contrairement aux deux livres précédents, l'histoire n'est pas divisée en une série de petites aventures auxquelles le héros participe. Dans ce livre-ci, il s'agit d'une histoire continue et complète, telle une saga que l'écrivain M. Sapkowski s'apprête à entamer. Et à mon avis, ce sera aussi le fil conducteur pour ces prochains livres à paraître dans cette série.

À la fin du 2e volume : L'épée de la providence, le Sorceleur a fait la connaissance d'une petite fille nommée Ciri et qui est, en fait, la seule survivante (et descendante de la famille royale) du royaume de Cintra décimé par la guerre. Une guerre opposant les Nilfgaardiens au reste des royaumes dominés par les humains. Voulant garder l'anonymat de la petite fille aux autorités, car celle-ci semble disposer d'étranges pouvoirs, Geralt décide de l'emmener à Kaer Morhen. Un endroit mythique où de rares personnes réussissent à survivre à l'entraînement ardu et à devenir des sorceleurs.

Là-bas, Ciri commencera son entraînement et étonnamment, elle semblera s'y accommoder rapidement. Toutefois, Geralt soupçonne que la petite fille est beaucoup plus qu'elle ne le paraît. Il aura donc besoin d'aide et fera appel à Triss Merigold, une magicienne qui devra, non seulement apprendre à Ciri à canaliser ses pouvoirs grandissants, mais aussi à cacher son existence à la guilde des magiciens.

Dans ce livre, oui, l'action nous semble moindre mais le tracas de la vie quotidienne que vivent les personnages de cette aventure nous les rends plus réels, avec des émotions crédibles. C'est une histoire dans un monde médiéval fantastique mais avec des soucis que l'on retrouvent dans nos sociétés actuels.

Note : 8.5/10

Critique de jeu : CASTLEVANIA - LORDS OF SHADOW ULTIMATE EDITION

Il y a de ces jeux de qualité qui, parfois, peuvent passer inaperçus sur le marché du jeu PC pour diverses raisons. Oui, j'avais déjà joué au premier jeu de la série sur Nintendo dans les années '80, et je n'étais pas enclin à jouer à ce jeu-ci. En plus, il est sorti sur console depuis près de 2 ans déjà... MAIS, je me suis laissé tenter tout de même et quelle agréable surprise! :)

Dès le début, je fus tout simplement ébahi par la qualité des graphiques, des environnements et du style (design) des personnages, des monstres, des interfaces (menus) du jeu, etc. C'est quelque chose que j'ai toujours apprécié chez certaines compagnies de jeux asiatiques : le perfectionnisme des moindres détails dans la conception de leurs jeux. Rien ne semble laissé au hasard. Rapidement, je pourrais faire un cours parallèle avec des jeux comme "Devil May Cry 4", "Darsiders", coté "look", mais celui-ci pousse la barrière un peu plus haute.

Sans équivoque, Castlevania : Lords of Shadow est un jeu de haute qualité. L'histoire y est intéressante, l'ambiance médiévale fantastique est superbe et même la musique classique qui accompagne notre héros dans son aventure est très appropriée. Le seul bémol que l'on dénote rapidement est que le jeu est sous-titrés en français, mais nous comprenons rapidement la raison de ce choix. La compagnie Konami n'a pas lésiné sur les moyens financiers à ce propos, puisque pour les pistes audio anglophones du jeu, ils ont engagé nul autre que Patrick Stewart (Capitaine Jean-Luc Picard de la série télé : Star Trek Nouvelle génération, Professeur Xavier dans XMen ) et ce, pour faire la narration de sa voix très charismatique. Il y a aussi Robert Carlyle (Transpotting, Ravenous) qui incarne la voix du personnage principal. Et bien sûr, d'autres acteurs se joignent au casting de ce jeu, ce qui rend le tout plus intéressant.

Petit résumé de l'histoire : le joueur incarne Gabriel, un guerrier de l'Ordre de la Lumière, qui doit découvrir pourquoi les ténèbres se sont répandus sur la Terre et coupant ainsi toutes communications avec les cieux. Les Lycans et autres monstres de l'Ombre semblent gagner en force et en territoires sur la Terre. Armé de son crucifix magique à multiples utilités (comme un canif suisse, héhéhé!), Gabriel ira combattre les forces du Mal afin d'arrêter leur invasion. Cependant, il a aussi une autre raison de faire tout cela : Il désire ardemment ressusciter sa femme qu'il a perdu aux mains des forces des ténèbres. Toutefois, cet objectif l'amènera-t-il dans un chemin beaucoup plus sombre qu'il ne le croyait ? À vous de le découvrir... 

Coté gameplay, je ne vous le cacherai pas que le jeu a été conçu pour une manette de jeu de console. Donc, si vous ne voulez pas vous casser la tête, utilisez-en une! Par exemple, prenez une manette Xbox360 pour PC. Heureusement, les combos dans le jeu sont relativement faciles à effectuer. Des combinaisons simples de boutons "X" et "Y", pas de semi-rotations de joystick comme j'ai vu dernièrement dans TMNT : Out of the Shadows. (Ouf!) Et ce, pour mon plus grand plaisir (vu que ma dextérité laisse un peu à désirer. Hahaha!) De plus, je vous recommande de bien choisir le niveau de difficulté du jeu. Souvent, le mode "normal" peut sembler "avancé" pour les joueurs qui ne sont pas habitués à ce genre de jeu. 

Comme à peu près dans tous les jeux du même genre, dans Castlevania, il y a un système de points qui vous permet de faire évoluer votre personnage Gabriel en lui achetant de nouvelles compétences de combats. Le joueur remarquera aussi que dans certains tableaux du jeu, il ne pourra accéder à certains secteurs s'il ne possède pas la compétence adéquate. Toutefois, il est possible de revenir en tout temps à un tableau déjà complété, soit pour faire des objectifs supplémentaires, accéder à des sections jusque là interdites, ou tout simplement pour se cumuler des points. Je tiens à souligner que la raison pour laquelle ce jeu s'appelle "Ultimate Edition", c'est parce qu'il comprend les 2 DLC du jeu "Rêveries" et "Ressurection".

En terminant, je recommande ce jeu à tous les types de joueurs en général, car il combine plusieurs aspects intéressants de jouabilité. Et aussi, à cause de sa grande qualité, je crois qu'il saura plaire à tous. Il est possible de télécharger le démo à partir de Steam.

Gr : 5Gm : 5In : 4 // Dv : 3 (20 heures) , Prix : 29,99$ (Steam)

Note : 14/15


Bande annonce :

08 septembre 2013

Critique de jeu : TEENAGE MUTANT NINJA TURTLES - OUT OF THE SHADOWS

Cowabunga, dude! Hé oui, je n'ai pas pu résister à la tentation de jouer à ce nouveau jeu de TMNT : Out of the Shadows. Nul besoin de vous dire qu'il est toujours amusant de renouer avec ces tortues ninjas de notre passé. Il faut dire que le jeu n'est pas trop dispendieux et si vous aimez les jeux de combats, vous allez être servi. 

Dans cette nouvelle version du jeu, on a redessiné et peaufiné le look des tortues et leur environnement. Cela reste toujours un peu 'cartoonesque' (dessin animé) mais on y a rajouté plus d'ombrage, un look quasi réel, de nouveaux combos spectaculaires et des mouvements plus fluides et crédibles. Malgré cela, les concepteurs n'ont pas exploré de nouvelles avenues avec le jeu et on demeure dans une histoire simple. Ma déception est que l'animation entre les tableaux est livrée sous formes d'images comme si on lisait une bande dessinée. Et pas très bien dessinée en plus. :( C'est comme si la compagnie avait tout mis son budget sur les combats et en avait oublié l'histoire. D'accord, c'est un jeu de combats, on peut leur pardonner.

Il y a quelques options intéressantes dans le jeu, un mode histoire qui dure environ 4 heures. Un mode arcade qui nous rappelle le look de "Double Dragons" des années '80 (avec vue sur le coté) mais avec des graphiques plus beaux et plus actuels. Il y a un dojo pour pratiquer chaque spécialité de chacune des tortues. Et finalement, un établi (workshop) pour faire évoluer les compétences de chaque tortue ainsi que leurs armes.

Coté gameplay, c'est relativement simple avec une manette. Toutefois, certains combos sont difficiles à réaliser (LS+A et enchaîner avec RT+ demi-tour du RS). Donc, c'est du combat rudimentaire et quelques fois, si vous êtes assez chanceux, vous pouvez réussir à déclencher le combo ultime. C'est peut-être la seule chose que je reproche aux jeux de combats en général, la combinaison des combos qui n'est pas toujours simple. Pour un enfant ou un ado qui a encore de bons réflexes, ça va, mais pour les vieux gamers comme moi, cela ne permet pas d'apprécier ce jeu à sa juste valeur.

Malgré tout, c'est un bon petit jeu dans l'ensemble mais la durée de vie est ridicule. Le mode histoire aurait pu être plus long. Surtout que l'on connaît des méchants typiques qui ne figurent pas dans ce jeu mais que l'on a vu à la télé dans la série télévisée. Le prix est tout de même raisonnable. Sans être le jeu du siècle, avec TMNT : Out of the shadows, je me suis bien diverti.

Gr : 4Gm : 3In : 4 // Dv : 0 (4 heures) , Prix : 14,99$ (Steam

Note : 11/15


Site officiel : https://www.facebook.com/TMNTOutOfTheShadows

Bande annonce :

Critique de jeu : ALIENS COLONIAL MARINES


J'ai acheté ce jeu à rabais sur Steam à un prix ridiculement bas pour un temps limité. (5$). Je sais que le jeu a reçu énormément de mauvaises critiques mais ma curiosité, piquée au vif, voulait en connaître les raisons. Quoi de mieux que d'y jouer pour faire sa propre opinion ? Après quelques heures de jeu, il n'est pas aussi horrible que les critiques le prétendaient alors pourquoi toute cette animosité ? En voici les raisons, à mon avis, les bandes annonces qui annonçaient le jeu ne correspondent pas du tout au jeu en tant que tel. La courte durée de vie du jeu n'aide pas non plus, car il était à 60$ à sa sortie pour environ 9 heures de jeu. Mauvais! Et dernièrement, je crois que les joueurs se sont créés trop d'attentes envers le jeu et ont été déçus. Curieusement, je me demande bien à quoi ils s'attendaient d'un FPS, car tous les jeux de tirs inspirés de la série des films n'ont jamais été supers. Certains étaient biens, mais c'est tout. Toutefois, selon moi, celui-ci est probablement le jeu qui se rapproche le plus des films et de ses ambiances horreur-action.

Comme je n'avais pas d'attente envers "Aliens Colonial Marines", cela m'a permis d'être un peu plus objectif que les autres. Commençons par les graphiques, ils sont corrects, dans la norme, mais ce n'est pas ce qui se fait de mieux sur le marché en ce moment. En fait, j'avais l'impression de voir un peu le visuel du jeu : Metro 2033, ce qui est bien. Toutefois, ce n'est rien qui pourrait rendre le jeu détestable ou encore mauvais. Bien sûr, on s'attendait peut-être à mieux de la part de "2K Games" ou de "20th Century Fox". Certaines cinématiques laissent à désirer du coté visuel, on se croirait revenir 3 ans en arrière. :P Du coté audio, c'est pareil car il ne faut pas se le cacher, les acteurs qui doublent les voix des personnages semblent lire des textes. C'est à se demander s'ils n'ont pas vu les cinématiques avant, car les émotions ne correspondent pas avec ce qui se passe à l'écran. Mais encore une fois, est-ce insupportable ? La réponse est non. J'ai déjà vu pire sur le marché, et ce, même encore aujourd'hui. Et j'ajouterais même que pour tous mes amis francophones ou dont la langue première n'est pas l'anglais, on s'en fout éperdument. L'important est de comprendre l'essentiel des objectifs du jeu, pas nécessairement tous les détails. C'est un jeu de tirs après tout!

En général, avec l'ordinateur que je possède, je n'ai pas eu de bugs ou quoi que ce soit. Le jeu est fluide. Par contre, les concepteurs ont ajouté un filtre de "grain" pour rendre l'image plus floue et semi-réaliste. Cependant, dans les jeux, j'enlève cet effet visuel car je trouve cela plus ennuyant qu'autre chose. C'est un jeu vidéo après tout, je n'ai pas envie de me forcer les yeux. Et ce n'est pas non plus un film présenté au cinéma. Par contre, quelque chose m'a agréablement surpris dans le jeu et c'est l'environnement. Si vous avez aimé le film "Aliens" (Le 2e de la série) alors vous avez l'occasion de revisiter les lieux et les endroits stratégiques du film. Les corridors avec les robots mitrailleurs, le trou dans le plancher où Hudson est mort, etc, etc. Personnellement, étant fan du film, j'ai adoré voir cela. De plus, les armes que l'on transporte sont tirés du film et même les sons sont identiques. J'ai tellement aimé canarder les Aliens que je ne pouvais m'empêcher de monter le volume de mon système de son de mon ordinateur au maximum pour entendre la pétarade des armes, et recréer l'ambiance du film. Jouissif! Héhéhé! On y retrouve aussi le détecteur de mouvements. Par contre, il est difficile de l'utiliser lorsqu'il faut se défendre en même temps. 

Du coté immersion, les concepteurs du jeu ont réussi à mon avis. Nous sommes bel et bien dans l'univers de "Aliens". Et pour ceux et celles qui trouvaient que l'atmosphère du jeu n'est pas très stressant ou encore effrayant, vous vous êtes trompé de film. Ce n'est pas "Alien, le huitième passager" (1er de la série). "Aliens" était un film de militaires qui débarquent et détruisent tout sur leur passage. En fait, c'est le choix idéal pour faire un jeu de FPS. 2K Games a réutilisé la même trame sonore (marche militaire) que l'on retrouve dans le film. Trame sonore que j'aime bien.

Maintenant, passons au point qui fait qu'un FPS se démarque en général de ses concurrents, c'est à dire l'intelligence artificielle des ennemis. Dans ce jeu, malheureusement les ennemis ne sont pas très difficiles à battre. Si vous êtes un habitué des jeux de tirs, le mode "normal" risque d'être trop facile pour vous. Oui, il y a des erreurs de réflexions chez les ennemis, surtout les humains. Ils arrivent qu'ils restent sur place sans bouger. Tout comme les soldats qui accompagnent le héros principal s'amusent à se placer dans votre ligne de tir. Heureusement, on ne peut pas les blesser. De plus, même s'ils sont là pour vous aider, ils arrivent peu souvent qu'ils réussissent à tuer des Aliens. Et ce, même si cela fait plusieurs minutes qu'ils tirent dessus. Je comprends l'idée que l'on ne veut pas que les personnages non joueurs jouent à la place du héros mais tant qu'à cela, pourquoi ne pas les placer derrière le héros en tout temps ? Ou tout simplement, ne pas accompagner le héros du tout. Curieusement, plus j'approchais de la fin du jeu et plus, l'intelligence artificielle du jeu semblait s'améliorer et poser un vrai défi.

Un autre point qui m'a semblé étrange est lorsque l'on meure juste avant un point de passage, (enregistrement de votre progression), on recommence après ??? Par exemple, à un moment donné, j'étais entrain de me battre contre une Reine Alien, elle me tue et je recommence après le combat avec elle. Heureusement, j'ai eu cette situation 2 à 3 fois dans la totalité du jeu. J'ai aussi l'occasion de jouer en réseau avec un ami, en mode histoire, et j'ai bien aimé. Le jeu m'a semblé plus difficile, ce qui est parfait. Toutefois, réussir à démarrer une partie coop à 2 joueurs est vraiment mal expliqué à partir des menus du jeu, coté convivialité, j'ai vu plus simple. 

En terminant, malgré les petits inconvénients que j'ai rencontré, je crois sincèrement que le jeu "Aliens Colonial Marines" n'est pas aussi mauvais que les critiques le prétendent. C'est un jeu de FPS et si l'on s'en tient à cela, ce jeu fait parfaitement l'affaire. On tire à souhaits et si c'est trop facile, augmentez la difficulté du jeu. Et si on parle de l'aspect du jeu qui est inspiré d'un film, je crois que sur ce point aussi les concepteurs ont réussi à atteindre leur but, car les environnements sont parfaits, similaires au film, l'échantillonnage des sons est super, même la trame sonore. Mon verdict ? C'est un bon FPS en soi, peut-être pas le meilleur sur le marché mais définitivement pas le plus mauvais. J'ai adoré revisiter le monde d'Aliens, toutefois pour le prix, attendez qu'il soit en rabais.  

Gr : 4Gm : 4In : 3 // Dv : 1 (9 heures) , Prix : 19,99$ (Steam

Note : 11/15


Site officiel : http://www.sega.com/aliens-colonial-marines/

Bande annonce : 

07 septembre 2013

Critique de jeu : SPLINTER CELL - BLACKLIST

C'est le retour de Sam Fisher, le personnage principal de la série de jeux d'infiltrations de Splinter Cell. Après ma déception d'Assassin's Creed 3 et de FarCry 3, il fallait qu'Ubisoft se rattrape à mes yeux. Et avec cette valeur sûre, la compagnie a réussi admirablement bien. Les graphiques de ce jeu sont d'un réalisme incroyable, probablement ce qui se fait de mieux sur le marché en ce moment.

Si vous n'avez jamais joué à Splinter Cell, une courte mise en contexte est essentielle. Vous incarnez un agent des services secrets américains (Le 4e échelon) dont la spécialité est l'infiltration dans des lieux quasi imprenables. C'est un jeu FPS à la base, mais si vous entrez dans un endroit en tirant sur tout ce qui bouge, vous allez vous faire tuer à coup sûr. Splinter Cell est un jeu qui met l'emphase sur la stratégie, la patience, et surtout la discrétion à disposer de vos ennemis. En général, vous devez vous rendre à des endroits précis dans un tableau à explorer afin d'accomplir vos objectifs, mais il y a plusieurs façons de s'y rendre. Vous pouvez éliminer les gardes ou non dans un lieu, mais attention à ne pas éveiller les soupçons des autres gardes ou de déclencher des alarmes. Le but est de s'infiltrer dans les lieux, ni vu, ni connu, tel un Ninja et d'accomplir vos objectifs.

Le principe de tous les jeux de la série de Splinter Cell n'a pas changé beaucoup depuis les dernières années mais pourquoi changer une formule gagnante ? En fait, d'un jeu à l'autre, les concepteurs ont amélioré l'équipement du personnage principal Sam Fisher : il possède de nouvelles armes, de nouveaux gadgets pour éliminer les ennemis, de nouveaux modes de visions, etc. Il est évident que, malgré que le concept est du déjà-vu, ce jeu s'adresse aux fans de la série, et pour ceux et celles qui désirent essayer le jeu d'infiltration. Mais, je tiens à vous prévenir, il faut vous armer de patience. Si vous vous sentez l'âme d'un Ninja, ce jeu est pour vous! 

Dans Blacklist, on a amélioré l'intelligence artificielle des ennemis afin de donner un peu plus de "challenge" au joueur. On y a ajouté des chiens qui sont plus difficiles à déjouer que les humains car ils vous sentent, et ce, même si vous êtes tapis dans l'ombre. Il y a un mode "histoire" au jeu, des missions "coop" en ligne pour débloquer des armes exclusives, et aussi un mode "versus". (Joueurs contre joueurs). Pour avoir fait le mode histoire, je dois dire que c'est une histoire typique de terrorisme. Les animations sont intéressantes et les pistes audio sont très bien réalisées. Je dois vous avouer qu'à un moment donné, je ne savais plus si je devais faire des missions "coop", que certaines peuvent se jouer en solo, ou faire les missions principales, je me suis comme un peu perdu dans le fil de l'histoire. Mais qu'à cela ne tienne, le but est de réussir vos missions et d'avoir des points. 

Il y a 3 façons de recevoir des points dans le jeu afin d'acheter des améliorations. Le mode "Fantôme", le mode "Panthère" et le mode "Assault". Le mode "Fantôme", vous ne déclenchez pas d'alarme et ne tuez personne dans le tableau. Le mode "Panthère", vous ne déclenchez pas d'alarme et vous tuez les ennemis discrètement. Et finalement, le mode "Assault", le nom vous le dit si bien : on tire sur tout ce qui bouge! Nullement recommandé. Héhéhé!

Coté gameplay, j'ai joué au jeu avec la manette Xbox pour PC, c'est très simple. Une rosace qui vous permet de choisir rapidement votre équipement. Dans certains secteurs plus difficiles du jeu, je me suis ennuyé de ma souris et de mon clavier pour la rapidité de passer d'un ennemi à l'autre à éliminer mais en général, c'était parfait. Mon point négatif est la durée de vie du jeu versus son prix. Trop court.

En terminant, Splinter Cell est un excellent jeu d'infiltration et très bien réalisé. Malgré l'histoire qui ne m'accrochait guère, j'ai adoré ce jeu. En fait, s'il n'y avait que des missions à réaliser, et sans histoire, je crois que cela me conviendrait tout aussi bien. Je le recommande aux joueurs qui veulent essayer le jeu d'infiltration, les fans de la série, et les Ninjas à en devenir. :)

Gr : 5Gm : 5In : 4 // Dv : 0 (13 heures) , Prix : 59,99$ (Steam)

Note : 14/15


Site officiel : http://splintercell.ubi.com/blacklist/fr-ca/home/index.aspx

Bande annonce :

06 septembre 2013

Nazi Zombie Army 2


Aujourd'hui, la compagnie REBELLION annonce la sortie de Nazi Zombie Army 2 sur PC d'ici la fin de l'année 2013, ce sera à surveiller.

Vous pouvez lire la critique de Nazi Zombie Army en cliquant sur le nom du jeu.

Bande annonce : Hommage à Mirror's Edge

Si vous connaissez le jeu "Mirror's Edge", vous connaissez aussi les "runners". Ces gens qui sautent de toits en toits et escaladent à peu près tout ce qui est possible de faire. La compagnie AMPISOUND a décidé de rendre hommage au jeu en équipant un runner d'une caméra vidéo pour vous donner l'impression du jeu mais en vrai. :)

N'oubliez pas que ce sont des pros...

Bande annonce : Grid 2 - Demolition Derby

Pour ceux et celles qui ont aimé le jeu de courses GRID, on vous présente une nouvelle façon de vous défouler en voiture. Héhéhé!

01 septembre 2013

CONCOURS XCOM Enemy Unknown (Terminé!)


Le gagnant du concours XCOM est : Frederic Raymond

Quel est le nom du concepteur de la première version originale du jeu : X-COM Enemy Unknown ?

La réponse était Julian Gollop. Le jeu a été distribué en 1994 par la compagnie MicroProse. (Wikipédia) 

Merci aux lecteurs et lectrices de leurs participations.

________________________________________________________________________

Bonjour à vous,

Comme je vous l'avais promis, en ce début du mois de Septembre, j'organise un concours pour gagner une copie digitale du jeu XCOM Enemy Unknown via Steam.

Le prix est d'une valeur de 50$ et inclus :

- XCOM Enemy Unknown (39,99$) - Jeu de base
- XCOM Slingshot Pack (6,99$) - DLC
- XCOM Elite Soldier Pack (4,99$) - DLC

Pour participer, rien de plus facile : 

- Posséder un compte STEAM
- Répondre à la question suivante :

Quel est le nom du concepteur de la première version originale du jeu : X-COM Enemy Unknown ?

Envoyer un courriel à l'adresse suivante : nexorak@hotmail.com et ce, en inscrivant comme sujet dans l'entête du courriel : Concours XCOM. Et n'oubliez pas d'y inscrire votre réponse. :)

Afin de laisser une chance à tous, je déterminerai un gagnant ou une gagnante au hasard parmi tous ceux et celles qui auront répondu correctement à la question. Ce concours est d'une durée de 12 heures seulement. Donc, ne perdez pas de temps. Je contacterai la personne qui aura gagné afin de lui expliquer comment procéder avec Steam. Puis, je dévoilerai le nom de la personne gagnante sur ce blog.

En terminant, je vous laisse avec la bande annonce du contenu additionnel : XCOM Enemy Within, sortie prévue en Novembre prochain.

P.V.M : Protest the Hero - Bloodmeat

Pause vidéo musicale

Il y a quelques temps, quelqu'un m'a fait connaître ce groupe Canadien à saveur progressive. À la première écoute, Protest the Hero, ça a l'air d'un gros ramassis de notes plutôt chaotiques. Mais après la première impression, on se rend compte que les musiciens ne sont pas des manchots.

Ils font un style musical qui se définit par des structures musicales asymétriques au lieu faire du 4/4 comme à peu près toutes les chansons qui existent. Eux, ils font du 7/8, 11/8, ou 13/8, contretemps, offbeats, etc. Bref, comme dans la musique progressive. 

Toutefois, je ne crois pas que monsieur et madame tout le monde puissent apprécier cela. Peut-être plus les musiciens... héhéhé! Bonne écoute, si vous avez le courage. :)

 

Critique de jeu : THE BUREAU - XCOM DECLASSIFIED

Lorsque j'ai vu ce jeu en pré-vente, je l'ai acheté immédiatement car j'ai beaucoup aimé XCOM Enemy Unknown. Cependant, j'avais mal lu la description car ce jeu n'a rien à voir avec la série des jeux XCOM en général. Ce n'est pas un jeu de stratégie qui se joue tour à tour contre votre ordinateur mais c'est un FPS (first person shooter). Ce fut une surprise pour ma part, et à en juger par les diverses bandes annonces et mini-films que l'on retrouve sur le site officiel du jeu, je crois qu'il y avait de la matière pour y être intrigué.

Toutefois, lorsque j'y ai joué, j'ai eu mes réserves. Chez 2K Games, on a voulu faire un jeu à caractère un peu stratégique mais voilà, selon moi, ce n'est pas une réussite. Ce n'est ni un jeu de tir fantastique, ni un jeu de stratégie poussée à la perfection. Finalement, je crois que si le jeu n'avait pas utilisé des personnages familiers (extra-terrestres) de la famille XCOM, je crois que ce jeu n'aurait pas suscité grand intérêt. Il aurait probablement été qualifié de 'moyen' à plus bas.

Oui, l'idée d'une invasion extra-terrestre sur Terre durant les années '60 est intéressante, et je dirais même que l'introduction du jeu et sa première mission nous accroche un peu mais c'est le reste qui me semble répétitif à la longue, voire même confus par endroit. On y joue le rôle de William Carter, un agent qui se retrouve à la solde de la XCOM (Agence secrète américaine), le dernier bastion de la survie de la race humaine. Cachée dans les profondeurs de la Terre, elle élabore les prochaines défenses et offensives contre l'envahisseur. Je dois souligner que l'ambiance des décors et de l'environnement d'époque est très crédible.

Dans ce jeu, le joueur est toujours accompagné en mission par deux autres compatriotes. Ce sont des personnages contrôlés par l'ordinateur mais auxquels vous pouvez donner des ordres précis : tir sur une cible en particulier, poser une mine, aller se cacher dans un coin, etc. Et vous décidez aussi de leurs spécialisations : Infanterie, Sapeur, Ingénieur, Sniper, etc. Évidemment, vous aurez compris que si vous avez une équipe aux talents diversifiés, vos chances de réussites sont plus grandes lors de vos missions.

L'une des premières lacunes de jeu : c'est qu'il est mal optimisé pour un PC. Non seulement, le moteur graphique a de la difficulté avec DirectX 11 mais en plus, il a de sérieux problèmes avec l'anti-aliasing en haute résolution. Ce jeu a été développé pour une console et non pour un ordinateur. Donc, je suis obligé d'y jouer avec DirectX 9, et en basse résolution pour qu'il soit fluide et ne me donne pas de mal de tête. Et quelques fois, le jeu a figé et m'a retourné sur le bureau de mon ordi. Hum!

En général, les graphiques sont corrects mais pas incroyables. Et il en va de même pour les cinématiques où le personnage fait toujours les même gestuels à l'écran. Héhéhé! Même si certains tableaux ont été bien réalisés, on part toujours du point A au point B. Ce n'est pas un jeu très ouvert. C'est comme un corridor qui débouche sur une pièce, on se bat avec l'ennemi et on prend un autre corridor, et on débouche sur une autre pièce, on se bat avec l'ennemi, et ainsi de suite. C'est cet aspect-là que je trouve un peu répétitif.

Dans la base XCOM, il y a des personnages qui nous parlent mais lorsqu'on a épuisé tous les dialogues, ils demeurent disponibles. Donc, entre les missions, on a toujours l'impression qu'ils vont nous apprendre quelque chose de nouveau... mais non! Oui, il y a quelques petites quêtes à faire, ici et à là, à l'intérieur de la base, et cela permet même de débloquer des quêtes supplémentaires annexes. Mais est-ce nécessaire au jeu ? Je n'en voyais pas la différence. Tout comme ces notes à lire ou enregistrements qui traînent partout. Au début, je les lisais et écoutais avec tout mon attention mais à la fin.... bof!  

Pour le gameplay, je joue avec la manette Xbox360 mais à toutes les fois que je désire poser une action comme me déplacer d'une barricade à une autre, il apparaît toujours à l'écran les symboles des touches au clavier que je peux appuyer pour effectuer la même action. C'est agaçant! Pour donner des ordres à mes compatriotes, on fait apparaître une rosace de commandes avec la manette et on choisit ce que l'on veut qu'ils fassent. Le problème, c'est que dans le feu de l'action, on a pas toujours le temps de donner des ordres. Et mes compatriotes sont assez stupides pour se mettre dans des situations où ils s'exposent comme des canards dans un stand de tir. Pour l'intelligence artificielle, j'ai déjà vu mieux. :P 

Les missions sont distribuées via une carte des États-Unis et c'est là que vous décider celles que vous voulez faire, sauf que les choix ne sont pas très nombreux. Vous pouvez aussi envoyer vos compatriotes en mission, et ils seront indisponibles pendant un certain temps. Ce que je trouve bizarre, c'est que les missions pour mes soldats commençaient au niveau 5. Et lorsqu'ils furent rendu à ce niveau, certaines missions avaient disparues de la carte. (???) De plus, comme mes personnages ne montent pas très vites de niveaux, je trouve cela un peu idiot de les envoyer en mission ailleurs pour des pacotilles et me retrouver avec des débutants dans mon équipe. Y a pas moyen de balancer le niveau des soldats avec celui du héros ? Est-ce que c'est ainsi parce que je joue au mode Vétéran ? J'ajouterais qu'à ce niveau de difficulté il y a moins de munitions et plus d'extra-terrestres qui sont très solides. Cependant, mes soldats demeurent incroyablement idiots si on ne leur donne pas des ordres. Doh!

Malgré tout, le jeu possède une bonne traduction en français. Et vers la fin du jeu, c'est là que les missions m'ont un peu plus accrochées à cause de l'histoire. En terminant, il est évident que si vous recherchez un jeu comme les autres jeux de la série XCOM, vous allez être déçu. Si vous vous attendez à un super jeu de tir, il y a beaucoup mieux sur le marché. À moins d'être un fan des extra-terrestres et d'une histoire à la X-Files, j'hésite à vous recommander ce jeu. Je crois qu'il y a un démo de disponible. Essaye-le avant! 

Gr : 4Gm : 3In : 3 // Dv : 0 (13 heures) , Prix : 49,99$ (Steam)

Note : 10/15


Site officiel : http://www.thebureau-game.com/fr/#index

Bande annonce :