31 décembre 2016

LAURÉATS DES JEUX 2016




Bonjour à tous, 

C'est déjà rendu le moment où je présente les lauréats des meilleurs jeux qui sont sortis au cours de l'année 2016. Avec cette année qui touche maintenant à sa fin, elle n'aura pas été aussi active de mon coté. J'ai très peu joué comparativement aux années passées. J'espère que 2017 apportera un regain de ce coté. De plus, à cause d'un manque de temps, je n'ai pas eu le temps de terminer toutes les critiques que j'avais à faire. :P Cela viendra dans les prochains jours... 

Ceci dit, je vous offre les résultats basés sur mes opinions en tant que fan de jeux vidéos, et il me fait plaisir de vous les présenter malgré tout. 

À noter que la position 1 est la meilleure. *


Catégorie RPG (Role playing game) :

 1- How to survive 2

 2- Fallout 4 DLC : Far Harbor

 3- The Witcher 3 DLC : Blood & Wine



Catégorie FPS (First Person Shooter) :

 1- Doom (2016)

 2- Shadow Warrior 2

 3- Tom Clancy's The Division


Catégorie Stratégie (Tour par tour) :

 1- XCOM 2

 2- Hitman Go


Catégorie Action / Aventure :

 1- Rise of the Tomb Raider

 2- Dying Light : The Following

 3- Mirror's Edge Catalyst


Autres catégories :

 1-  Quantum Break (meilleur scénario)

 2-  Senran Kagura Shinovi Versus (découverte de l'année)



En terminant, je vous rappelle que vous pouvez aller consulter, en tout temps, plusieurs critiques à partir de l'index des jeux sur ce blog. 

Merci et à l'an prochain... 

René "Nexorak"

Critique de jeu : HITMAN GO


Voilà un petit jeu qui m’a agréablement surpris. Je n’y avais jamais porté attention depuis sa sortie au début de l’année 2016, car visiblement, ce n’était pas un jeu de la série Hitman comme on le connaît (first person shooter). Cependant, après y avoir joué seulement quelques minutes, j’ai immédiatement adoré le concept, car il s’agit d’un jeu de puzzles. Et cela ressemble un peu à un «jeu de dames» (checkers) situé dans l’univers du populaire assassin : l’Agent 47. Il est fort probable que certains joueurs aimeront, et d’autres pas du tout. : P Néanmoins, les gens de Square Enix Montréal ont vraiment peaufiné la formule de leur jeu (visuel). 

En fait, Hitman Go vous est présenté comme un jeu de table. Littéralement. L’aspect et le visuel du jeu nous rappellent ces jeux de société que l’on joue avec nos amis, une fois de temps à autres, dans le confort de notre salon. Chaque personnage est représenté par des pions qui se déplacent sur la surface du jeu. Le but de chaque tableau étant simple : se rendre du point A au point B sans se faire prendre. C’est l’objectif premier, et ensuite, quand vous maîtriserez la situation, vous pourrez alors augmenter le «challenge» en complétant les objectifs secondaires comme : ne tuez personne, ou tuer tout le monde, ou aller chercher la mallette de documents secrets ou complétez le jeu en moins de déplacements possibles.

Coté gameplay, on ne peut demander plus simple. :) Le jeu ayant tout d’abord été créé pour les téléphones cellulaires, tout ce que vous avez à faire c’est de vous déplacer un coup à la fois. Puis, vos ennemis se déplaceront (ou pas) à leur tour. Vous aurez vite compris que c’est un jeu tour par tour où vous serez amené à réfléchir à votre stratégie d’attaque. Au début, cela semble simple comme approche, mais ne vous y méprenez pas, il y a quelques tableaux qui vous demanderont d’utiliser vos neurones...

En terminant, pour son originalité, le visuel, le concept, son gameplay simple, il est évident que je recommande sans hésiter ce jeu, pas cher en plus, à tous les joueurs qui aiment les jeux de puzzles. Oui, avant même d’y avoir joué j’avais des appréhensions envers ce jeu, car je savais que ce n’était pas ce que l’on voit habituellement dans l’univers Hitman et j’avais peur d’être déçu. Pourtant, je l’ai essayé et adoré, alors c’est à vous de l’essayer!  

Gr : 5Gm : 5In : // Dv : 3  (4 heures), Prix : 7,99$ (Steam)

Note : 15/15

Site officiel : http://hitmango.com/fr/

Bande-annonce :

Critique de jeu : DOOM (2016)


Voilà, un jeu que j’ai hésité avant d’acheter. Je m’explique... La série des jeux «Doom» est légendaire puisque c’est elle qui a vraiment révolutionné l’ère des jeux vidéos des années «90. Notamment avec le concept de FPS (first person shooter). L’histoire était simple à l’époque : tirer sur tout ce qui bouge! Je ne peux pas vous dire combien de temps ai-je passé à jouer avec mes amis en partie réseau avec Doom 2. :) Incroyable! Puis, Doom 3 est arrivé avec une histoire solo plus riche, complète et misant davantage sur l’ambiance horreur. C’était parfait. Vous aurez compris qu’à partir de ce moment, ce créneau (genre) très lucratif fut repris par plusieurs compagnies de jeux vidéos par la suite.

Et là, des années plus tard, voilà que Doom 2016 arrive sur un marché totalement saturé de jeux vidéos de ce genre, tellement que l’on pourrait en faire une maladie. Allait-il être à la hauteur? Serait-ce un gros pétard mouillé parmi l’océan de jeux de ce genre? J’avais tant de questions et peu de réponses. J’ai même joué au démo, mais je n’étais pas convaincu, car moi ce qui me branche, c’est l’aventure solo. Oui, on annonce une campagne, mais à ce prix-là, il est hors de question que j’investisse pour un 4-5 heures de jeu. Cela m'en prend plus. Finalement, je me suis laissé tenté lorsqu’il fut à rabais sur Steam. Mon verdict!? ... Préparez-vous à défoncer des gueules! :)

Il y avait longtemps que je n’avais pas bûché autant sur des monstres! Cela m’a ramené au bon vieux temps des premiers jeux de tirs sur ordinateur. Mais, avec un look d’enfer et très actuel (2016). Heureusement pour moi, la campagne solo dure près d’une dizaine d’heures (ce qui est acceptable) et combine horreur, intrigue et savoir-faire avec les armes face à de multiples ennemis. 

Aujourd’hui, je dois dire que le nouveau moteur 3D d’Id Software, s’est beaucoup amélioré depuis le navet de John Carmack et de son jeu Rage. (Espérons qu’il y a eu des “updates” pour ce jeu depuis : PPeut-être est-ce dû à son départ? Ou l’association avec Bethesda? Ou la grande concurrence avec le moteur 3D de Unreal? Je dois avouer que le jeu est d’une fluidité incroyable, même avec beaucoup de monstres à l’écran. Je fus surpris.

L’histoire se déroule sur Mars où vous, un soldat (Marine), vous réveillez abruptement dans une infirmerie sombre. Vous n’avez aucune idée de ce qui se passe. Tout autour de vous, c’est le carnage. Du sang et des cadavres à profusion. Vous découvrez que vous êtes dans un centre de recherche qui étudie la transformation de l’énergie démoniaque (Enfer) en énergie recyclable pour pallier à la crise d’énergie sur Terre. Mais voilà, l’expérience a fini par mal tourné et des hordes de démons ont envahi les lieux. Cependant, l’accident semble être l’œuvre d’une personne qui a d’autres desseins pour les forces du Mal. C’est ce que notre personnage tentera de découvrir, et surtout, d’y mettre fin avant que la tâche soit impossible.

Comme je l’ai dit précédemment, les graphiques de ce jeu sont vraiment superbes, et à la fine pointe technologique de ce qui se fait sur le marché en ce moment. La puissance du moteur 3D est ahurissant, surtout si vous avez une bonne carte vidéo capable de rouler le jeu en mode Ultra. Pour ma part, je n’ai noté aucune lacune de ce coté. :) Et je dois aussi souligner que le fait de retrouver TOUS les monstres de la série originale dans ce jeu est incroyable. Nostalgie et diversité sont au rendez-vous. Et avec la panoplie d'armes qui sont mises à notre disposition, wow, ça explose tout simplement!

Coté gameplay, comme c’est un jeu de FPS à action rapide, je prône l’utilisation du clavier et de la souris pour une plus grande précision de tir. Je dois aussi féliciter la compagnie pour avoir penser à la simplicité de la configuration du clavier. Ce jeu est probablement l’un des seuls où l’on peut configurer TOUTES les touches du clavier comme Ctrl Droit par exemple. Il n’est pas souvent rare de voir des lacunes pour les claviers autres que ceux anglophones. Mais ID Software a pensé à nous les propriétaires de claviers étendus. De plus, si vous avez la possibilité d’avoir un système 5.1 comme moi, le découpage du son est très immersif. Pour la difficulté du jeu, j’ai joué au mode “Hurt me plenty” (moyen) et j’ai trouvé cela relativement facile. Il faut dire que ce genre de jeu est ma spécialité. Donc, je crois qu’un joueur typique pourrait y trouver un bon “challenge” à ce niveau.

En terminant, je dois conclure en vous disant que le retour de Doom sur le marché des jeux vidéos m’avait fait craindre à un navet dispendieux mais plus maintenant. :) C’est une belle réussite, l’une des meilleures de cette année. Avec certitude, je peux dire que tous les maniaques de FPS comme moi seront comblés par ce jeu grandiose. Les forces du Mal n'ont qu'à bien se tenir. ;)     

Gr : 5Gm : 5In : // Dv : 1  (10 heures), Prix : 79,99$ (Steam)

Note : 15/15

Site officiel : http://doom.com/fr-fr/

Bande-annonce :

25 décembre 2016

Critique de jeu : HATRED


HATRED Voilà, un jeu qui vidéo aura fait couler beaucoup d'encre à la sortie de sa bande-annonce il y a quelques temps de cela. Et même moi, en la voyant, je me suis dit : "Ok, elle est où la limite ? " Je veux dire un jeu basé uniquement sur la tuerie gratuite de personnes, j'avoue que je fus choqué sur le coup! Aussi, cela est peut-être dû parce qu'il y a quelques années, une ville importante près de chez moi a déjà vécu l'enfer d'un fou armé aux mêmes apparences que le personnage principal. :( Donc, la compagnie a eu une incroyable audace (ou une grande inconscience) que de traiter d'un sujet aussi sensible. Et cela a tellement fait jasé dans le milieu du jeu vidéo qu'au début, même la compagnie Steam (vente de jeux en ligne) refusait de vendre le produit sur leur site. Puis, il y a eu des plaintes : d'un coté, il y avait les gens qui trouvaient cela trop difficile comme sujet et de l'autre coté, les joueurs qui criaient au non-respect de la liberté d'expression. Encore une fois, moi, je me suis dit : "Elle est où la limite ? ".

Ceci dit, en prenant un peu de recul face au débat du "pour" et du "contre". Si on prend des jeux comme "Grand Theft Auto", "Postal 2", "Manhunter", eux aussi, ne devraient-ils pas être bannis pour les mêmes sujets ? En fait, la réponse est, à mon avis, dans la perception du joueur. On doit le responsabiliser à savoir que c'est un jeu et rien d'autre. Ce n'est pas la réalité et c'est tout. Que vous y jouiez pour vous défouler de vos frustrations quotidiennes, c'est parfait. En autant que vous ne preniez pas la fiction pour la réalité. Des jeux violents, moi aussi, j'en ai joué et probablement que je vais continuer à le faire dans le futur. Il faut juste avoir du jugement et du bon sens. Ce n'est pas un jeu familial, et encore moins, un jeu pour laisser vos enfants y jouer avec. Toutefois, tout cela, ça ne regarde que vous! Donc, mon préambule étant terminé, je vous avoue que ma grande curiosité et les rabais des derniers jours sur le jeu m'ont poussé à l'acheter. Et voici ce que j'en pense...

Premièrement, dès l'entrée du jeu, l'histoire est des plus simples : c'est de tirer sur tout ce qui bouge. Donc, usant des vieux clichés usés et très connus (coté look), notre personnage principal aux cheveux longs, avec son imperméable noir, et sa musique "Death Metal" en background s'arme jusqu'aux dents et part à la réalisation de sa mission sacrée. Chaque tableau représente un chapitre de son histoire. Il y a des objectifs à accomplir dans chaque tableau : ce sont des lieux à visiter et à détruire. Si vous réussissez vos objectifs alors vous pouvez passer aux prochains tableaux de l'histoire. Le but n'est pas nécessairement de tuer tout le monde dans le tableau à visiter mais plutôt d'y accomplir ses objectifs. Quelques fois, les forces armées (policiers, soldats, citoyens armés) sont tellement nombreuses que la fuite est la seule solution.

Notre personnage peut utiliser plusieurs armes différentes (maximum de 3) pour créer son carnage. Cependant, les munitions sont limitées et certains armes font plus de dégâts que les autres. Donc, il faut les utiliser contre les adversaires les plus forts, c'est à dire l'armée! Il n'y a pas de gains de niveaux, ni de compétences à développer, etc. Il s'agit juste de faire feu et de lancer des grenades ou des cocktails Molotov. Aussi,il y a toutes sortes d'éléments explosifs dans les décors environnants qui peuvent vraiment semer la pagaille en les faisant exploser. Évidemment, je vous avouerai que plus on joue à ce jeu et plus on réalise de l'invraisemblable de la situation. Ce qui nous éloigne vraiment de la réalité et bien que, finalement, on se rend compte que c'est un jeu de tirs, pas plus. 

Bien sûr, s'il n'y avait pas les séquences de tuerie en "gros plan" que l'on déclenche une fois de temps à autres, ce jeu serait sûrement passé plutôt inaperçu. Au début, cela choque et malheureusement (ou heureusement), je dois vous avouer qu'après quelques heures, on ne s'en préoccupe plus du tout. Le jeu ne met pas beaucoup d'emphase sur ces séquences. En fait, ces mouvements de fin (finish) permet au joueur de récupérer de la vie, et c'est tout. Il relate aussi quelques répliques que vous aurez fait le tour rapidement (répétitif).

Coté graphique, c'est un jeu isométrique (2D/3D). Il est dans les normes. Cependant, le fait qu'il soit en noir et blanc ajoute un peu à la difficulté car, dès fois, on de la difficulté à voir si on est coincé par des obstacles du décor ou non. À part, les séquences en gros plan, le reste ne demande que de savoir tirer sur les cibles mouvantes. Fait intéressant : beaucoup d'objets finissent par se détruire si on tire longuement dessus. Notamment, les murs. De plus, beaucoup de bâtiments sont enclin à la destruction comme les pompes à essence, les véhicules, etc.

Coté gameplay : j'ai essayé avec la manette de jeu pour PC mais curieusement je n'arrivais pas à avoir une bonne ligne de tir précise. Finalement, je me suis rabattu avec l'utilisation du bon vieux clavier et de la souris. Et ce fut facile en soi. Le jeu vient avec plusieurs modes de difficultés. Pour ma part, j'y ai joué à normal et cela m'a pris 5 heures à réaliser. Il y a un tableau qui m'a vraiment causé plus de fil à retordre que les autres : la base militaire. Pour le reste, c'est fut assez facile.

En terminant, est-ce que c'est un jeu que je recommande ? En faisant abstraction du sujet controversé, c'est un jeu de tirs comme tous les autres. On aurait pu remplacer les gens par des zombies et cela aurait fait pareil. C'est un simple divertissement, rien de plus. Ce n'est pas avec ce jeu que vous allez être estomaqué coté technologie. Personnellement, je l'ai fait une fois et je ne crois pas le faire de nouveau. Il y a des jeux sur le marché qui utilisent le même principe de jouabilité (gameplay) et qui sont beaucoup plus complets que celui-ci. Par exemple, la série des jeux de tirs : "How to survive". Donc, c'est à vous de décider si jeu peut vous satisfaire ou pas ? 

Gr : 4Gm : 4In : // Dv : 1  (5 heures), Prix : 10,99$ (Steam)

Note : 11/15

Site officiel : http://www.hatredgame.com/

Bande-annonce : 

23 décembre 2016

Bande-annonce : Resident Evil - Vendetta

Voici la bande-annonce du nouveau film de Resident Evil : Vendetta (2017). Fait par ordinateur. Décidément, j'adore ce genre de réalisation. :)

18 décembre 2016

Critique de jeu : HITMAN (2016)


Oui, il y avait longtemps que je n'avais pas joué à un jeu de la série Hitman. Et malgré l'attente des dernières années, est-ce que ce jeu-ci révolutionne le genre ? J'aimerais vous dire que oui... mais non! Malheureusement, en dépit de beaux graphiques, le jeu ressemble beaucoup à ses prédécesseurs tels que Blood Money, etc. Il n'apporte rien de nouveau, ou encore de spectaculaire en soi. Toutefois, si vous n'avez jamais joué à aucun des jeux de la série, celui-ci risque de vous plaire.

Je m'adresse en premier lieu à ceux et celles qui n'ont jamais joué à ce jeu. Donc, il s'agit d'incarner un mystérieux assassin appelé: "Agent 47". (Une personne stoïque qui a été modifiée génétiquement pour accomplir ses missions d'assassinat) Ce jeu d'infiltration se joue à la 3e personne, c'est-à-dire que vous voyez votre personnage à l'écran (dos à vous). Vous allez devoir entraîner votre personnage à se déplacer discrètement parmi la foule, se déguiser et apprendre à éliminer des cibles en silence. Ceci dit, il y a plusieurs façons de jouer à ce jeu et la manière forte n'est pas recommandée. De plus, tout un arsenal d'armes peut être mis à votre disposition, mais parfois, bénéficier des objets de l'environnement pour faire croire à un accident mortel bénin sont aussi disponibles. ;)

Bref, le joueur devra analyser un peu son environnement avant de passer à l'action. Les tableaux (ou missions) ont plusieurs points d'entrée. Alors, vous allez pouvoir rejouer toutes vos missions de façon différente si vous le désirez. Coté histoire, l'Agent 47 est envoyé en mission pour éliminer des cibles précises. Au début, toutes les missions qui sont réalisées ne semblent posséder aucun lien entre elles. Cependant, la réalité est tout autre lorsque l'ICA (Agence qui emploi 47) découvrira que toutes les cibles semblent avoir été choisies par un seul et même homme appelé le "client de l'ombre".

Personnellement, je n'ai pas aimé le scénario. Il me semble décousu et je n'y voir guère de l'intérêt. Et ce, contrairement aux anciens jeux de la série. Autre point négatif, c'est que le jeu est livré aux joueurs par épisode (c.-à-d. un tableau par épisode). Ici, je n'en vois vraiment pas l'utilité, sinon une passe pour faire de l'argent par la compagnie IO Interactive et Square Enix pour la livraison de futurs épisodes. :P

Par exemple, on est loin des jeux à la TellTale Games qui sont épisodiques (ils ont inventé le genre) et qui sont des histoires à écouter (comme des livres). Eux se prêtent bien à ce genre de livraison. Hitman par épisode !? N'importe quoi! Vous imaginez de jouer à un jeu typiquement conventionnel où l'on ferait payer à chaque fois que vous voulez commencer un nouveau tableau ? Vous y jouez une heure ou deux, et vous devez attendre le mois prochain pour avoir la suite !? Non, je suis désolé, mais ceci est une grossière erreur. Pour ma part, j'ai attendu que le jeu complet soit disponible (c.-à-d. tous les épisodes) avant d'y jouer et de l'acheter.

Autre point négatif est que le jeu requiert absolument une connexion internet pour pouvoir jouer sur les serveurs de la compagnie. Ce jeu n'est pas autonome. Vous perdez votre connexion ? Vous perdez la progression de votre mission! Encore une fois, je ne comprends pas cette décision de la compagnie de jeux. Est-ce une méthode de contrecarrer le piratage des jeux ? Est-ce grave à ce point ? Déjà, le fait d'acheter une copie digitale sur Steam ne vient-il pas prouver que c'est un achat légal ? 

Bien sûr, le fait d'être "online" permet la consultation de vos statistiques versus celles des autres joueurs. Cela permet aussi d'ajouter l'option des cibles bonus (elusive targets) aux missions de manière dynamique, comme éliminer une personne pendant un certain temps sinon la cible ne sera plus jamais disponible. Cependant, ce ne sont pas ces options qui ont fait la popularité de la série Hitman. Cela n'apporte pas de valeur ajoutée qui convaincra les nouveaux comme les anciens joueurs d'acheter ce jeu. Cela prend une bonne intrigue et aussi des tableaux (environnement) originaux. 

Pour le reste, le gameplay du jeu est simple. Vous pouvez tout accomplir avec une manette de jeu pour PC. Les décors sont beaux et crédibles. Toutefois, la difficulté du jeu est trop facile. Car, voyez-vous vous pouvez sauvegarder votre progression n'importe quand et aussi n'importe où. Quelque chose tourne mal ? Rechargez votre progression. Donc, vous allez pouvoir accomplir votre mission sans être vu une seule fois, etc, etc. Bref, l'assassin parfait. Je me demande bien alors, à quoi sert les tableaux comparatifs de statistiques avec les autres joueurs sur le net à ce moment-là ? 

En terminant, je vous avouerai que je ne partage pas du tout l'approche de la compagnie de jeux  IO Interactive avec ce nouveau Hitman. À mon avis, elle est dans l'erreur de faire cela ainsi. De plus, pour le produit offert, je n'ai pas été impressionné. Il n'y a pas de grandes nouveautés au jeu de base (cœur) qui valent la peine d'être mentionnées. De plus, le prix exorbitant versus la durée de jeu en est aussi pour quelque chose. Il y a des jeux sur le marché et de très bonne qualité qui offrent une durée de vie plus grande que celui-ci. Pour un nouveau venu de la série, c'est tout de même un jeu de qualité mais pour les vieux routiers comme moi (fans de la série), ce n'est pas la révolution tant attendue.    
        

Gr : 5Gm : 4In : // Dv : 1  (11 heures), Prix : 69,99$ Épisode 1-6 (Steam)

Note : 11/15

Site officiel : https://hitman.com/fr

Bande-annonce : 

 

PS: La bande-annonce semble nous montrer une histoire riche et intéressante mais non. Ce n'est que de la poudre aux yeux! Vous êtes avertis.

13 décembre 2016

Critique de jeu : NUKA WORLD (Fallout 4 DLC)


Il y avait un bon moment que je n'avais pas joué à Fallout 4, tellement que j'avais oublié que la "passe de saison" (dont je m'étais procuré quelques mois auparavant) me donnait droit à du contenu additionnel gratuit. Et ce fut une belle surprise pour moi, la semaine passée, quand j'ai réalisé que je n'avais pas encore découvert : Nuka World, le dernier DLC de la série.

Dans ce nouveau volet, le joueur est, une fois de plus, amené vers de nouveaux horizons à explorer. Ici, il s'agit de visiter les parcs thématiques de la célèbre boisson gazeuse : Nuka-Cola. Cependant, les parcs d'attraction, datant de l'époque d'avant la grande catastrophe nucléaire, ne sont pas inhabités. Ils sont remplis de mercenaires sanguinaires, assoiffés de violence, et prêts à tout pour faire régner la terreur. Ou encore, on y rencontre des robots dont la programmation a été altérée et tirent sur tout ce qui bouge. En tant qu'explorateur, vous serez vous-même encouragé à rejoindre les rangs des plusieurs bandes de malfrats œuvrant dans le secteur. Et il ne restera qu'à vous de décider si vous voulez opter pour la voie de l'ordre ou celle du chaos. :)  

Évidemment, coté graphique ou gameplay du jeu, je n'ai vraiment rien de nouveau à ajouter à ce sujet puisqu'ils demeurent les mêmes que le jeu original. Je vous dirai qu'en tant que contenu supplémentaire, vous en aurez pour une dizaine d'heures environ. Et ce, même si vous explorez tout. De plus, l'une des dernières missions à faire est la possibilité de prendre (ou de reprendre) possession des points d'habitation de la carte originale F4. Je m'explique, dans le jeu original de Fallout 4, vous découvrez des fermes que vous pouvez y accueillir des gens, construire des établissements, etc. Alors, dans Nuka World, vous pouvez offrir ces territoires aux mercenaires et ainsi vous allez devoir vous approprier de nouveau ces endroits. Pour ma part, je refuse de faire cette mission puisque cela va à l'encontre de mon personnage. :P Que voulez-vous ? Je suis un gentil! :) Donc, à moins que je décide de tuer tous les mercenaires de Nuka World. Le DLC se termine ainsi pour moi...

De plus, même si ce nouveau contenu n'offre pas nécessairement de nouvelles armes incroyables à utiliser, il vous permettra de gagner au moins des niveaux supplémentaires. Je suis donc passé du niveau 69 à 75. Ce qui est intéressant. Il vous permettra aussi d'en découvrir un peu plus sur l'historique de la boisson gazeuse. Et même de créer vos propres mélanges de liqueur sucrée. Il y a aussi de nouvelles composantes pour construire de nouveaux objets, si vous avez l'âme d'un bâtisseur. ;)

En terminant, pour ceux et celles qui n'ont pas la "passe de saison", est-ce que ce contenu supplémentaire est un essentiel ? Sincèrement pour la durée et le prix, je vous dirais que non. Mais, si vous êtes comme moi, un fan invétéré de la série Fallout, alors je vous dirai que oui, car il est toujours agréable d'explorer des lieux inconnus et ce, même si c'est pour une courte durée. ;)   

Gr : 5Gm : 5In : // Dv : 1  (8 heures), Prix : 29,99$ (Steam)*
* gratuit avec la "season pass" de Fallout 4.

Note : 13/15

Site officiel : https://www.fallout4.com/

Bande-annonce :