28 septembre 2014

26 septembre 2014

Critique Film : L'avocat du diable (1997)

Compagnie : Sony Pictures
Style : Thriller / Mystère
Rating : 16+




Ces derniers temps, je suis retombé sur un vieux film de ma collection personnelle intitulé "L'avocat du Diable" avec Keanu Reeves (avant ses films de la Matrice) et Al Pacino (Le Parrain, Scarface). On y retrouve aussi une jeune Charlize Theron qui incarne la femme de Keanu Reeves. Si vous aimez les films de suspense et d'intrigues qui frôlent le mysticisme alors, vous serez bien servi.

Le synopsis : Le jeune avocat de la défense, Kevin Lomax (Keanu Reeves), est doué, très doué dans la plaidoirie des dossiers de ses clients. Depuis qu'il a commencé sa profession, il n'a jamais perdu un seul cas. Que des victoires! Bientôt, cela attira l'attention de la plus grosse firme d'avocats de New York, dirigé par son fondateur énigmatique et interprété par nul autre que Al Pacino. Le jeune avocat reçoit de la firme une offre qu'il ne peut refuser s'il désire s’élever plus haut dans sa carrière. Mais voilà, jusqu'où Lomax est prêt-il à aller pour atteindre le sommet ? Il sera confronté à des choix difficiles et moraux qui pourraient lui coûter bien plus que sa réputation de bon avocat...

Si vous n'avez pas vu ce film et que vous être friand de ce genre de suspense, alors je vous le recommande. Al Pacino est vraiment excellent dans son rôle, et Keanu Reeves remplit bien son rôle d'avocat ambitieux. Un petit bijou de film. Toutefois, il n'est pas conseillé de le regarder avec de jeunes enfants. :P

Note 8.5/10

Critique Film : The Returner (2002)

Compagnie : Sony Pictures
Style : Science-fiction / Action
Rating : 16+




Aujourd'hui, laissez-moi vous parler d'un bon petit film d'action japonais qui s'intitule "The Returner". C'était vraiment par hasard que j'étais tombé sur ce film au début des années 2000 et qui est tout de même bien traduit en Français (sous le même titre). Comme je ne m'attendais à rien du tout de la part de ce film étranger que je connaissais pas à l'époque, il m'a agréablement surpris et diverti. 

En fait, ce film puise ses influences dans le répertoire assez connu des films de science-fiction tel que Terminator et aussi de l'univers du manga (ex : Cowboy Bebop). Il aurait très bien pu être une bande dessinée japonaise tellement il s'en inspire. Mais, malgré l'utilisation de clichés flagrants, cela est tout de même bien agencé pour que le téléspectateur ait l'envie de connaître le dénouement de ce film.

En 2084, après des décennies de violents combats entre les humains et les extra-terrestres, les envahisseurs sont sur le point d’anéantir toute vie sur terre, mais Milly, une combattante humaine est renvoyée dans le passé pour tenter de prévenir le début des conflits quelques années plus tôt et ce, grâce à une machine à remonter dans le temps. Toutefois, ce n'est pas aussi simple que cela en a l'air et elle devra recruter, malgré lui, l'aide de Miyamoto,un espèce de chasseur de primes aux prises avec ses propres problèmes. 

Il y a un bon humour dans ce film et aussi de belles scènes d'actions assez spectaculaires. L'acteur principal, Takeshi Kaneshiro est tout de même charismatique. Pour les "gamers", il a déjà participé au jeu vidéo Onismusha 3 en tant que figurant avec l'acteur français Jean Reno. Mais, je dois porter une mention toute spéciale à celui qui incarne le méchant Mizoguchi, c'est à dire Gorô Kishtani. J'ai adoré détesté son personnage dans ce film, le genre de psychopathe que l'on aimerait voir mourir dans d'atroces souffrances tellement il est abjecte.

En terminant, si vous aimez les films d'actions légers avec un peu de tout dedans mais sans entrer dans le style série B, je vous le recommande car c'est un bon divertissement. 

Note : 8.2/10

15 septembre 2014

Bande annonce : L'ombre du Mordor en court métrage ?

Un petit vidéo avec des acteurs réels pour le nouveau jeu "Shadow of Mordor" de Middle Earth. Vraiment bien. :)


11 septembre 2014

Critique de jeu : DIVINITY ORIGINAL SIN

Aujourd'hui, je vais vous présenter un jeu dont ma critique à son sujet est très mitigée. En fait, j'hésite entre crier au génie ou plutôt, à l'infamie. :P Je m'explique. Divinity est, en premier lieu, une licence de jeux qui a débuté il y a plusieurs années déjà. Le premier de la série s’appelait : "Divine Divinity" (2002) et c'était un RPG en mode isométrique qui nous rappelait les jeux du même genre à l'époque tels que "Baldur's Gate", "Diablo", etc. Et pour avoir joué moi-même à ce premier essai, j'avais vraiment adoré. Par contre, le reste de la série qui est sorti par la suite, cela m'avait plutôt déçu. En 2014, voilà que la compagnie Larian Studios nous présente un nouveau volet qui semble faire un retour aux racines de ce genre de jeux avec saveur améliorée.

C'est sous les conseils d'un ami "gamer" que j'ai décidé de l'acheter et ce, après qu'il m'ait parlé de quelques particularités intéressantes. Étant donné que je suis quand même un habitué de ce genre de jeux (RPG), cela ne m'a pris que très peu du temps pour me créer de nouveaux personnages et ainsi partir à l'aventure. La première chose qui m'a fait frappé dans ce jeu, ce sont les graphiques. Ils sont beaux et très peaufinés. L'interface des menus et des touches de raccourcis sont tout ce qu'il y a de plus basique et simple d'utilisation. Comme mes personnages débutent au 1er niveau alors il faut que je redouble de prudence pour ne pas me faire tuer inutilement. Jusqu'à présent, tout va bien! J'explore les lieux, j'active quelques dialogues avec les PNJ du jeu, et l'histoire me semble intéressante. 

Au début, nous sommes deux chasseurs de Source, i.e. une grande force mystique que l'on doit éradiquer du monde de Rivelon. Une simple enquête sur un meurtre obscur entraînera nos personnages dans une aventure épique aux proportions démesurées qu'eux-mêmes ne s'étaient pas doutés jusqu'à présent. Ici, Divinity Original Sin respecte le type de scénario et de gameplay (clavier + souris) typiques qui font la popularité de ce genre de jeux. Tous les combats se déroulent tour-à-tour, et non en temps réel. C'est à dire que le jeu se met en pause : vous jouez, ensuite l'ordinateur, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il y a un gagnant au combat. Un peu comme les échecs. Vous possédez un certain nombre de points alloués pour attaquer, ou lancer un sort, ou vous déplacer, etc. Bref, on reste dans la norme!

Ce qui est un gros plus dans le jeu : c'est que l'on peut interagir avec, à peu près, tout ce qu'il y a dans les décors, comme détruire ou déplacer tous les objets que l'on voit. De plus, les sorts peuvent avoir des influences sur ces mêmes éléments du décor. Par exemple, votre ennemi a les deux pieds dans l'eau et vous décidez de lui balancer un sort d'éclair. Alors, il subit les dégâts de votre sort, additionnés des dégâts produit par l'eau sur le sol qui est devenue maintenant électrifiée. On peut aussi enflammer des nappes d'huiles sur le sol ou encore, des vapeurs de poison qui se répandent dans l'air. C'est très intéractif!

Passons aux points négatifs : Le jeu manque de tutorial et aussi de repères principaux pour les missions qui deviennent rapidement un véritable casse-tête. Par où doit-on commencer ? Quelle quête doit-on réaliser en premier ? En débutant le jeu, mes personnages sont tellement faibles que presque tous les monstres peuvent les tuer en quelques secondes. Avant de pouvoir entrer dans le village principal, j'ai donc décidé d'explorer la carte afin de gagner de l'expérience. Erreur! Je me suis fait ramassé par les monstres à presque tous les combats! :P 

Malgré tout, j'ai pu réaliser quelques quêtes et monter un peu de niveau. Cool, j'ai gagné 1 point pour augmenter mes statistiques. 1 point seulement !?? Euh, faut vraiment pas que je me trompe dans mes choix. :P Et c'est pareil pour mes habilités... Ok. Comment faire pour avoir de nouvelles habilités ? Ah, faut que j'aille rencontrer un marchand qui me vendra des habilités! Ok. Tiens, toutes les habilités de son inventaire de magasin sont désignés pour des joueurs de 7e niveau à des prix exorbitants, et je ne suis qu'au 2e niveau. Hum, intéressant! (sarcasme) Pas vraiment...

C'est seulement au bout de 14 heures de jeu (je suis tout de même patient) que je suis allé dans les options du jeu pour passer la difficulté du jeu de "normal" à "facile"! Bon, enfin, je peux tuer des méchants, terminer plus de quêtes et gagner des niveaux. Niveau qui n'accorde que 1 point à la fois. Doh! Toutefois, j'ai aucune idée où me diriger encore une fois. J'explore, je me bats et parfois, je me sauve. J'accompli des objectifs de quêtes dans le désordre. Bientôt, les dialogues avec certaines personnes n'ont plus aucun sens. On me parle de chef à tuer que j'ai déjà buté depuis belle lurette. Bref, ça commence à s'effondrer comme histoire. Ensuite, je rencontre un magicien qui désire m'accompagner. Super, on peut faire une équipe de 3! Avoir su...

Au bout de la 25e heure, je débloque enfin mes habilités de 7e niveau et là, je commence à avoir une chance avec les monstres un peu plus coriaces. Mais l'histoire et ses quêtes sont toujours aussi confuses. Est-ce moi ? Pourtant, j'en ai joué à des jeux de RPG tels Dragon Age, etc. Il me semble que je n'ai jamais eu autant de problèmes de suivi de quêtes. :( Je suis à la veille d'aller consulter la soluce sur Internet. 

Au bout de la 30e heure, j'ai terminé l'exploration totale du 1er tableau (Cyseal), enfin!, et je vais dans le second tableau (Luculla). Oh, je peux ajouter un 4e personnage à mon équipe! Est-ce nécessaire ? Bah! C'est pas grave. À ce point-ci, mes personnages sont de vrais tueurs et pas grand chose ne résistent à leur passage. Enfin, je commence à vraiment m'amuser dans ce jeu. Et à la 40e heure, je commence le 3e tableau (La forêt noire) et là, je recommence à être perdu dans les quêtes. Apparemment, j'ai réussi à tuer des boss qu'il ne fallait pas tout de suite, à passer à des endroits qu'il ne fallait pas avec mes compétences de téléportation. Décidément, c'est la pagaille, coté histoire, dans ce jeu. Bref, je ne sais pas si je vais en voir réellement la fin... 

Un autre point qui m'a fait sourire au début mais qui est devenu vite agaçant à la fin, c'est l'interaction entre les deux personnages principaux. Oui, car pour agrémenter le tout, les concepteurs ont pensé qu'il serait bon de mettre de l'action supplémentaire entre les membres de l'équipe. Donc, il arrive que lorsque vous parlez à un PNJ, l'un de vos compatriotes de votre équipe décide tout bonnement de dire le contraire de ce que vous affirmez. Alors, pour lui fermer le clapet, vous procédez à un petit jeu de roche, papier et ciseau. Et le gagnant de ce mini-jeu pourra alors faire valoir son point de vue. Comme j'ai pris deux personnages ayant des moralités bonnes, voire généreuses, j'ai été surpris de voir que certaines répliques de mon clerc frisait la violence et l'insubordination. Hum! :( 

Mais ce qui m'a vraiment irrité au plus haut point de cette nouveauté d’interaction entre membres de votre équipe, c'est lorsqu'un entité vous pose une énigme de 3 questions et que votre compatriote décide (à la 3e question évidemment), de dire le contraire de ce que vous dites et ce, même si vous avez la bonne réponse. %?&*(*&?  Donc, si vous perdez votre partie de roche, papier, ciseau, contre lui, non seulement il dira une réponse erronée mais en plus, il sera essentiel de "reloader" à nouveau votre partie parce que les conséquences de sa réponse de connard aura été néfaste pour votre groupe. Donc, le truc pour éviter cela, laisser votre groupe très loin en arrière de vous afin que personne ne se mêle à votre conversation avec les PNJ. :P 

En terminant, je suis mitigé à recommander ce jeu car je le trouve génial à 50% et chiant à 50%. Donc, je vous laisse juge de la situation. Mais, même si son prix équivaut son temps de jeu, la progression est tellement lente, c'est comme essayer d'étirer la sauce d'un produit que l'on est pas entièrement satisfait, et ce, juste pour se sauver la face... 

Ajout : C'est avec un grand regret que je suis resté coincé à la toute fin du jeu dans un tableau vide... J'ai "loader" une savegame un peu plus tôt (plusieurs fois) et choisissant des options différentes, rien à faire le jeu est buggé! Donc, je vous recommande de ne pas acheter ce jeu jusqu'à ce que la compagnie règle cela. Quel manque de professionalisme! :(

Gr : 5Gm : 3In : 3 // Dv : 5 (50 heures et +) Prix : 39,99$ (Steam)

Note : 11/15


Site officiel : http://www.divinityoriginalsin.com/

Bande annonce :

10 septembre 2014

Note de l'auteur


Chers lecteurs et lectrices,

Ces temps-ci, vous avez dû remarquer que le blog "Au coin de la critique" a été peu mis à jour. J'en suis désolé. Il faut dire que cet été, je n'ai guère eu le temps de jouer durant mes vacances. Et par comble de malchance, je suis tombé malade par la suite. :P Mais qu'à cela ne tienne, je suis de retour et en bonne forme. 

Ceci dit, en ce moment, il n'y a pas grand chose qui m'intéressait pour vous en faire une critique sur ce blog. De plus, les sorties sur le marché des jeux vidéos semblent très peu nombreuses ce mois-ci. Quelques-unes ont même été repoussées à des dates ultérieures. Toutefois, je me suis permis d'en acheter quelques-uns en prévente sur Steam et j'ai bien hâte de les essayer.

En attendant, je vais peut-être vous critiquer quelques films ou livres pour occuper un peu les pages de ce blog. Sur ce, je vous remercie de votre patience et surveillez la section "Critiques à venir" pour connaître ce qui sera cédulé pour les prochaines semaines à venir.

Merci!

René "Nexorak"