10 mai 2014

Critique Film : Akira (1988)

Compagnie : Pioneer
Style : Science-fiction / Action / Animation
Rating : 16+



Il y a deux raisons pour lesquelles je vais vous parler aujourd'hui de ce grand film d'animation Japonais (Manga) : 

1- Parce que j'ai découvert, il y a peu de temps, qu'il y avait eu un projet d'une bande annonce réalisée par des fans, avec de vrais acteurs, et c'est tout de même bien fait (voir plus bas).

2- Parce que c'est grâce à ce film que j'ai découvert l'univers des mangas en général, et que cela m'a amené, à l'époque ('90), à investiguer davantage sur le sujet.

Oui, quand j'étais enfant, il y a eu plusieurs dessins animés japonais diffusés à la télé comme "Albator" (v.o.a Captain Harlock) ou encore "Goldorak" ( v.o.a Grendizer), etc. Mais jamais, des longs métrages s'adressant plutôt aux jeunes adultes. Je me rappelle encore de l'annonce de ce film sur les chaines télé américaines, tard le soir, mais malheureusement, ce film n'est jamais sorti dans les salles de cinéma au Canada. Il a fallu attendre la sortie en vidéocassette, et il n'était pas facile à trouver à l'époque ('90). Et beaucoup plus tard, la sortie en DVD.

Il y a même eu une version "remasterisée" de ce film avec un son THX 5.1 qui est sortie en DVD en 2001 (voir pochette). Je crois même qu'aujourd'hui, on peut le retrouver en Blu-ray. Ceci dit, tout ce petit préambule est pour inviter à écouter (ou réécouter) ce film qui, selon moi, a popularisé le genre sur le marché international.

L'innovation que ce film a amené lors de sa sortie en '89 était, hors de tout doute, sa qualité graphique que l'on avait pas encore connu jusque-là dans les animations (toutes catégories confondues, même chez celles de Walt Disney). L'attention élevée des détails, autant en avant-plan avec les personnages qu'en arrière-plan (background) des décors, est époustouflant. De plus, les palettes de couleurs utilisées pour les dégradés, les fondus, et les teintes étaient une belle découverte à cette époque. Car, jamais dans un film d'animation, des dessinateurs avaient utilisé un aussi grand éventail de couleurs. Et cela paraît davantage dans la version "remasterisée".

Quant à l'histoire, cela se déroule à Neo-Tokyo en 2019, une mégalopole bâtie sur les ruines de l'ancienne ville de Tokyo qui fut ravagée par une espèce d'explosion nucléaire en 1989. Aujourd'hui, la violence, la corruption et les manifestations du peuple contre un gouvernement déchu sont monnaie courante dans la grande ville. Dans ce chaos, Kaneda, Tetsuo ainsi que leurs amis, de jeunes adolescents en guise de sensations fortes, parcourent les routes en moto et s'attaquent aux bandes rivales sur leurs territoires.

Cependant, leur vie de jeunes voyous basculera rapidement lorsque Tetsuo entrera en contact avec un curieux enfant aux pouvoirs psychiques. Ce sera l'élément déclencheur chez le jeune homme d'un tout nouveau pouvoir. Un pouvoir si immense que l'armée n'entend pas le laisser se promener impunément en ville, et elle le gardera prisonnier. Il n'en faut pas plus pour que le téméraire Kaneda se lance à la rescousse de son ami. Toutefois, il réalisera rapidement que toute cette histoire est beaucoup énorme que tout ce qu'il avait imaginé jusqu'à maintenant...

Ce film est vraiment un petit bijou d'animation. Définitivement pas pour les enfants!

Note 8.7/10

Bande annonce :




Projet Akira : (Film réalisé par des fans ci-dessous) - À voir! 

Site officiel :  www.akira-project.com