27 avril 2014

Critique film : L'ennemi aux portes (2001)

Compagnie : Paramount Pictures
Style : Thriller / Guerre / Histoire
Rating : 13+




Voici un petit bijou de film que je vais vous présenter aujourd'hui, si vous ne l'avez pas encore vu. Je dois vous dire que pour commencer que je ne suis pas un grand amateur de drames de guerre mais parfois, il y a des exceptions. Je crois que la force de film-ci, est qu'il présente aux spectateurs une version différente de la deuxième guerre mondiale : celle du point de vue des Russes. Il ne met pas en vedette les Britanniques, ni les Américains que nous sommes si habitués de voir dans ce genre de films.

L'histoire de ce film est basé (et romancé) sur les exploits d'un véritable sniper russe nommé Vassili Zaitsev. Apparemment, il aurait abattu plus de 225 personnes durant sa carrière de tireur d'élite avec son célèbre fusil, un Mosin-Nagant. Ce film nous raconte les débuts de ce jeune homme (Jude Law), enrôlé dans l'armée pour défendre sa mère patrie contre l'invasion Allemande qui ne semble pas vouloir s'arrêter. Les Nazis sont à la vieille de prendre d'assaut la capitale de Stalingrad, symbole de la puissance soviétique. Une position stratégique qui ne doit, en aucun cas, tomber entre les mains ennemies. Et ce, peu importe le prix à payer.

Mais voilà, grâce au talent du jeune sniper et aussi, aux propagandes journalistiques de son ami Danilov (Joseph Fiennes),  les faits d'arme de Vassili deviendront une source d'inspiration et d'espoir pour tous les soldats soviétiques qui regagneront en ferveur pour faire échec aux envahisseurs. Vassili est si efficace dans son approche que les Allemands n'auront pas d'autres choix que demander l'aide à leur meilleur sniper : le Major Konig (Ed Harris), afin qu'il se rende en Union soviétique pour régler le problème.

Un duel de patience et de discrétion débutera pour les deux snipers aux nerfs d'acier. Et à savoir qui sera le meilleur, et qui des deux commettra l'erreur fatale de se retrouver dans la lunette de visée de son ennemi. Un excellent film!

J'avoue que j'ai un préjugé favorable pour ce film à cause que cela met en vedette des snipers, dû probablement aux jeux de tirs (FPS) que je joue souvent. De plus, à mon avis, c'est l'un de meilleurs rôles de Jude Law dans toute sa carrière. Et que dire de Ed Harris dans le rôle du Major Konig ? On ne pouvait pas demander mieux. :) 

Note : 8.7/10

25 avril 2014

20 avril 2014

POWER NATION : Hommage au Power Metal (Update)

Pour les résidents du Québec, Canada seulement.



Il y a quelques temps, au début de l'année (voir article 1), je vous avais parlé que j'avais envie de revenir à mes anciennes amours qu'est la production de spectacle et du Power Metal. Alors, aujourd'hui, je vais vous donner une petite mise à jour de mon projet pour les intéressé(e)s.

Le projet est un hommage au Power Metal regroupant des artistes du Québec afin de jouer des interprétations ( des classiques et des chansons plus récentes) de ce style tant apprécié dans notre belle province. :) Le show sera présenté en 2 sets d'une heure environ chaque, où les artistes se succéderont sur le stage pour venir y performer d'une à plusieurs chansons. 

Ceci dit, voici le line-up officiel des artistes qui y participent jusqu'à maintenant :  

LINE-UP DE BASE :
- Michel Belanger : Drummeur (Forgotten Tales, Pixie Lee Band)
- Cédric Langlais : guitariste soliste
- Daniel Grenier : chanteur (Headbangers : Hommage au heavy metal des années '80)
- Marc-André Gingras : guitariste soliste (MAG, Quo Vadis)
- Frédérick Desroches : claviériste (Pigiste, Forgotten Tales, Ex machina)


ARTISTES INVITÉS :
- Ghislain Nadeau : Drummeur (WakingCall, Bamboo, La boîte à musicien)
- Jerome St-Charles : bassiste (Warder)
- Marie-Lou Borduas : chanteuse et choriste (ex-Wishmaster : Hommage à Nightwish)
- Robin Roy : chanteur (The Troopers : Hommage à Iron Maiden)

mise-à jour (24 avril) : 

- Andrée-Anne Hallé : chanteuse (Irish Moutarde)
- Dave Tweddell : chanteur (Worth Dying For, Jupiter's Red Eye)


Le show devrait avoir lieu en Mars 2015 (si tout va bien) et ce, afin que le projet soit prêt à vous être présenté. D'ici là, il me reste encore 2 auditions à faire pour compléter le line-up. Et par la suite, je vous tiendrai au courant du développement de ce projet d'envergure. Merci! 

René "Nexorak" 

Groupe de discussion Facebook (en français seulement) :

18 avril 2014

Nouvelles : Dead Island Epidemic (Beta)


Aujourd'hui, j'ai décidé d'aller tester la version "Beta" du jeu Dead Island : Epidemic. Et à la première vue, on pourrait facilement comparer cela au jeu de zombies : How to Survive avec une vue isométrique similaire. Sauf que dans ce jeu-ci, nous retrouvons à peu près tous les éléments des jeux D.I. originaux qui ont fait tant leurs popularités, i.e. les monstres, les objets à combiner, le mode "fury" des personnages, etc. Il y a 3 modes de jeux : Campagne (mode histoire), Hordes (batailles à profusion en mode Coop) et Scavenger (équipe vs. équipe en ligne).

Le jeu n'est pas très compliqué en soi pour l'utilisation des compétences nous rappelant ainsi n'importe quel jeu à la Diablo ou autres avec leurs touches de raccourcis. Pour l'instant, il ne se joue qu'avec le clavier et une souris, donc oubliez la manette, et il est disponible via Steam une fois que vous obtenez votre clé beta.



Donc, je crois qu'il est possible encore à cette heure-ci de vous procurer une fameuse clé beta sur le site officiel du jeu à : http://www.deadislandepidemic.com/ 

Bon test!

René "Nexorak"

Critique film : Cours, lola cours! (1998)

Compagnie : Sony Pictures Classic
Style : Thriller / Action / Crime
Rating : 13+
Aujourd'hui, je vais vous parler d'un petit film pas comme les autres. Il ne s'agit pas d'un film de grosse production mais plutôt d'un film indépendant à budget modeste qui a été réalisé en Europe, plus précisément en Allemagne. C'est tout-à-fait par hasard que j'étais tombé dessus à l'époque, au club vidéo et je fus surpris par son originalité. Évidemment, le film a été traduit en français, car il est aussi possible de l'écouter en langue originale sous-titré en Anglais.

Le film met en vedette Franka Potente, ce fut d'ailleurs ce rôle qui lui permit de se faire connaître davantage sur la scène internationale. Et nous l'avons vu par la suite, dans des films comme "La mémoire dans la peau", "La mort dans la peau" (série des Jason Bourne avec Matt Damon) et le film "Blow" avec Johny Depp. Dans ce film-ci, elle est accompagné par un jeune acteur, originaire de l'Allemagne, Moritz Bleibtreu, que l'on verra par la suite dans des films tels que "L'expérience", "Munich" et "World War Z" avec Brad Pitt.

11h40, Manni (Moritz), situé dans une cabine téléphonique près d'un supermarché, appelle sa copine Lola (Franka) afin de lui annoncer qu'il a commis une grave erreur. Il a perdu 100 000 dollars qu'il devait remettre à un mafieux de la région. Il est désemparé et ne sait plus quoi faire car, à 12h, le mafieux viendra récupérer la somme et s'il n'a rien à lui donner alors Manni est un homme mort. N'ayant plus que 20 minutes pour sauver celui qu'elle aime, Lola partira à la course rejoindre son ami et espère trouver la réponse à ses problèmes en cours de route.

Ce qui peut sembler une histoire banale se transforma en une intrigue forte intéressante et peu ordinaire. Bien sûr, si vous n'êtes qu'amateur que de films à gros budgets alors celui-ci n'est peut-être pas pour vous. Mais je crois que si vous lui laissez une chance alors vous risquerez d'être surpris par son originalité. À vous de voir, bonne écoute!

Note 8.3/10

17 avril 2014

Critique de jeu : THE AMAZING SPIDER-MAN

Il y a peu de temps le jeu "The Amazing Spider-Man" est tombé à rabais sur Steam et j'en ai profité pour l'acheter. Il a été agréable d'incarner l'homme-araignée pendant les quelques heures consacrées à ce jeu. Par le passé, j'ai essayé d'autres jeux parrainés par la compagnie Marvel, des fois, ce fut des réussites et des fois, ce fut des échecs. Heureusement, le jeu A.S-M. fait partie des réussites, ceux qui offrent un bon divertissement en général mais, il y a de la place à certaines améliorations. Et espérons que le nouveau jeu "Amazing Spider-Man 2" dont la sortie est prévue en Mai comblera ces lacunes.

Pour commencer, l'histoire de ce jeu est la suite du film du même nom. L'action se déroule à Manhattan quelques mois plus tard, après l'arrestation de Dr. Connors (alias l'homme Lézard). La compagnie OSCORP, pour laquelle Gwen la copine de Spider-Man travaille, se retrouve une fois de plus à la une des journaux locaux alors qu'un nouveau virus s'échappe de leurs laboratoires. Il ne faudra que quelques heures pour que la grande ville commence à être sous l'influence de cette épidémie. Spider-Man n'aura d'autre choix que d'aller libérer son ancien ennemi, le Dr. Connors afin qu'il trouve une remède à ce nouveau fléau. 

Je dois vous avouer que dès le début du jeu, j'ai trouvé l'histoire intéressante et je dois aussi souligner que la traduction française est particulièrement réussie. La première chose à laquelle j'ai eu de la difficulté à m'habituer dès l'entrée du jeu fut le déplacement de l'homme-araignée. Comme Spider-Man peut littéralement coller à toutes les surfaces, le plafond comme les murs, alors la caméra dans le jeu s'adapte elle aussi. Pas facile de se retrouver la tête en bas! Cela m'a pris un peu de temps avant de m'habituer aux contrôles du jeu. J'en avais presque le tournis à force de me déplacer ainsi. Après les deux premières heures, je commençais à être beaucoup plus efficace dans mes déplacements et faisant même des attaques surprises sur mes ennemis. 

Coté graphiques, ce jeu est tout de même bien réalisé. Par contre, j'ai eu quelques problèmes d'ombrage lorsque je me promenais dans la grande ville, et je me suis fait sortir du jeu entre 4 et 5 reprises pour toute sa durée. Toute comme un jeu de GTA, le jeu vous permet de vous promener allègrement dans la ville de Manhattan et ce, afin de ramasser des pages de comics ou accomplir des missions secondaires. Ce qui vous donnera de l'expérience pour améliorer les pouvoirs de l'homme-araignée et gagner des niveaux.

Je dois vous avouer qu'au début, j'aimais bien accomplir des missions secondaires mais, elles se montrent très rapidement répétitives. Et selon moi, c'est l'un des points faibles du jeu. Comme elles manquent d'originalité après un certain temps, on a plus du tout envie de les accomplir si ce n'est que pour gagner de l'expérience. Par exemple, j'aurais préféré davantage de missions secondaires, comme celle de capturer des ennemis populaires de Spider-Man comme la voleuse Félicia

Pour le gameplay, encore une fois, j'ai joué avec ma manette XBox360 pour PC, donc ce fut d'une grande simplicité car il n'y a pas de combos difficiles à accomplir. C'est plutôt facile à exécuter. Par contre, même si le jeu a voulu copier le style de combat "FreeFlow" de Batman, les concepteurs n'y sont pas parvenus. Donc, même les combats finissent par être répétitifs. Et tant qu'à parler de répétition, au début, je trouvais amusant les répliques que notre héros lançait de temps à autre pendant qu'il explorait la ville. Sauf que même les répliques finissaient elles aussi par se répéter. À la fin du jeu, je voulais juste que Spider-Man se la ferme. Hahaha!

En terminant, je dois dire que c'est un jeu bien réalisé et il a été agréable de voir les choses selon la perspective de l'homme-araignée. Cependant, de par son coté très répétitif, je trouve que pour le prix actuel, ce jeu est trop cher. À mon avis, vous devriez attendre qu'il soit à rabais pour y jouer, à moins que vous désiriez coûte que coûte de jouer le célèbre Spider-Man.

Gr : 4Gm : 4In : 4 // Dv : 3  (23 heures, 100%), Prix : 49,99$ (Steam)

Note : 12/15

Site officiel : http://www.theamazingspidermangame.com/

Bande annonce :

13 avril 2014

Bordelands : Un prequel dans l'espace ?

2K Games ont annoncé cette semaine, la venue en Automne 2014 d'un nouveau volet sur la série de jeux très connu : Bordelands.

Cette fois-ci, on laisse la planète de Pandora pour se diriger dans l'espace. Plus précisément, sur la lune, celle juste derrière la machine de guerre (en forme de H) de Hyperion appartenant au Beau Jack. On va pouvoir enfin en connaître un peu plus sur le super vilain. Qui est-il réellement ? A-t-il toujours été méchant ?


Aussi, dans ce nouveau volet, les joueurs auront la chance d'incarner de nouvelles classes et les voici :


Athena, la gladiatrice de la Lance écarlate que l'on retrouvait dans le DLC intitulé :  "L'Armurie secrète du General Knoxx".

- Wilhem, l'exécuteur. Un de ses sbires du Beau Jack qui fut l'un des premiers boss à affronter dans Bordelands 2

- Nisha, le sheriff de Lynchwood. L'amante du Beau Jack qui l'a aidé à capturer Brick.

- Claptrap, l'explosif! En fait, c'est toujours claptrap...

Les événements de cette histoire se situent avant la tenue de Bordelands 2. Et l'une des principales difficultés sera de surveiller son oxygène lors des combats en apesanteur sur la lune. Puisqu'en habit de cosmonaute tout peut arriver! Une seule balle peut fracturer votre casque ou ceux de vos ennemis.

Évidemment, il y aura aussi encore des lieux à explorer et des bâtiments à visiter. Sans oublier, un arsenal d'armes pour accomplir vos missions. 

Voici quelques images pour vous :








11 avril 2014

Bande annonce : Orcs must die! Unchained

Et voilà, on l'attendait le jeu "Orcs must die! Unchained" qui sera disponible en ligne durant l'année 2014, et en version "Free-to-play" (gratuit) en plus! C'est à surveiller...

 


09 avril 2014

Critique de jeu : BATMAN BLACKGATE

Je l'avoue, je suis un fan de Batman! Lorsque ce jeu, qui avait été développé exclusivement pour la Nintendo 3DS ou la Playstation Vita, sortit sur plateforme PC, alors je n'ai pas pu m'empêcher de l'acheter. Bien sûr, comme ces petites consoles de jeux ont une résolution plus petite que celle d'un ordinateur de bureau, j'ai eu peur que l'image, transposée à mon écran, me pique un peu les yeux. Pas du tout! La conversion du jeu en plateforme PC est tout de même bien réussi. 

Ok. Bien sûr, on ne retrouve pas tous les jeux d'ombrages et de lumières subtiles ou encore, les textures hautes résolutions que l'on voit sur les jeux PC, mais à ma grande surprise, c'est bien réussi. Il n'y a pas de pixelisation qui requiert un anti-aliasing à pleine capacité. Oui, les textures sont simples mais demeurent crédibles. Il y a assez de détails pour rendre l'ambiance générale du jeu intéressant.

Un autre point que j'ai adoré, c'est que le jeu utilise une version améliorée 2.5D (presque 3D) qui permet au personnage, quelques fois, d'aller explorer les éléments qui sont en arrière-plan du décor et on a même le droit à des rotations complète dans les tableaux qui nous confirment que tout ceci n'est pas un simple développement 2D comme les vieux jeux portatifs d'antan. On a pas l'impression de toujours avancer de coté.

Nous retrouvons beaucoup d'éléments contenus dans les jeux de Batman pour PC tels que le grappin, le Batarang, le gel explosif pour les surfaces fragiles et la poulie pour se déplacer d'un endroit à l'autre rapidement. Pour les combats, ils sont très inspirés du moteur de combat "Freeflow" que l'on retrouve dans les jeux de base de Batman. C'est peut-être là que se trouve aussi l'un des seuls défauts du jeu que je n'ai pas aimé.

Étant donné que l'action se passe de coté, lorsque Batman se bat contre un adversaire face à lui, en premier plan, ça va. Souvent le jeu déplace automatiquement Batman vers un ennemi qui est en arrière-plan afin que les combats puissent perdurer sans pause. Le hic, c'est là que cela se passe. Lorsque 2 ennemis se retrouvent côte-à-côte, il arrive que Batman se met à taper sur l'adversaire en premier plan et passe à celui en arrière-plan d'un seul coup, sans que l'on ait terminer avec notre premier ennemi. Combien de fois, j'ai réussi à étourdir l'ennemi en face de moi et lorsque j'allais lui porter le coup de grâce, c'est l'ennemi situé en arrière-plan que je me mettais à frapper à la place et ce, sans que je puisse y faire quoi que ce soit. Ce fut le seul inconvénient qui m'a irrité, quelques fois, dans le jeu.

Coté gameplay, j'ai utilisé la manette Xbox360 pour PC et je vous dit tout de suite que cela est très similaire à la configuration des autres jeux de Batman pour PC. Vous ne serez pas perdu de ce coté-là si vous avez déjà joué aux autres jeux. Pour la trame sonore, ça va mais pour les animations entre les différents tableaux à explorer, c'est des dessins à lire, à la façon d'un livre de bandes dessinées. Donc, ce n'est pas avec cela que vous serez impressionné.

Pour l'histoire, cela se déroule 3 mois après Batman Arkham Origins. Le justicier masqué se rend à la prison de Blackgate qui est devenu la proie de 3 bandits notoires : Le Joker, Black Mask et le Pingouin. Ces trois bandits contrôlent chacun une section de la prison que Batman devra libérer. Durant sa mission, il rencontra pour la première fois, la femme-chat (Catwoman) qui semble, elle aussi, porter un intérêt particulier au soulèvement de la prison de Blackgate.

En terminant cette critique, est-ce que ce jeu est un essentiel pour tous ? Je ne crois pas! Il est bien en soi, son histoire est intéressante mais je ne crois malheureusement pas que c'est cela qui vous fera découvrir un nouveau jeu à couper le souffle. En fait, il s'adresse plus aux fans inconditionnel de Batman, comme moi, quelque chose à se mettre sous la dent en attendant la sortie du prochain volet sur PC, prévu l'an prochain.

Gr : 3Gm : 4In : 3 // Dv : 2  (13 heures, 100% complété), Prix : 19,99$ (Steam)

Note : 10/15

Site officiel : https://www.batmanarkhamorigins.com/

Bande annonce :

Bande annonce : The Evil Within

Voici une autre bande annonce du jeu "Evil Within" de Bestheda dont la sortie est prévue pour le 29 août 2014.



04 avril 2014

01 avril 2014

P.V.M : Dragonforce - Defenders (Demo) nouvelle chanson

Pour les fans de Dragonforce, voici l'extrait complet d'une nouvelle chanson (démo) qui apparaîtra sur le prochain album intitulé : Maximum Overload.