26 janvier 2014

Styx : Master of Shadows

Je ne sais pas s'il y en a parmi vous qui se rappelle du jeu : "Of Ocrs and Men", sorti l'an passé, mais j'ai été surpris d'apprendre que les studios Cyanide ont décidé de reprendre la licence afin d'offrir un nouveau jeu dont le gobelin Styx serait l'acteur principal. Pour le peu que j'en ai lu sur le sujet, il s'agirait d'un jeu d'infiltration, un peu comme le jeu Thief.

En tous cas, je sais que le jeu "Of Ocrs and Men" avait de bonnes idées et malheureusement elles furent mal exploitées, alors j'espère que celui-ci saura faire preuve de plus de diversités car, le fait de pouvoir incarner un gobelin, et non un héros en armure, est tout-à-fait original. Ce sera à surveiller. Sortie 2014 ?





Bande annonce : Thief

Dès le mois de Février, les joueurs pourront incarner à nouveau, ou pour la première fois, le personnage "Garrett" de la populaire série de jeux : Thief. Voici la bande annonce sous-titrée en français. Vous pouvez passer l'annonce publicitaire en cliquant sur le "x" dans le coin supérieur droit du rectangle de diffusion.


J'ai bien hâte d'essayer ce jeu, et espérons qu'il sera à la hauteur de ses prédécesseurs. :)

24 janvier 2014

Bande annonce : La Terre du Milieu - L'Ombre du Mordor

La cie Warner Brothers se lance dans le jeu d'attaques sournoises à la "Assassin's Creed" avec quelques options supplémentaires. Cela semble très intéressant...

16 janvier 2014

Critique de jeu : METAL GEAR RISING : REVENGEANCE

Quand j'ai vu ce jeu annoncé pour la première fois sur Steam avant le temps des fêtes, je l'ai acheté immédiatement. À l'habitude, les jeux asiatiques ont de beaux graphiques, de belles animations, etc. Pour cela, Metal Gear Rising respecte la norme. Et pour tout vous avouer, je ne connaissais pas la franchise des jeux de Metal Gear. Donc, c'est une raison de plus qui m'a motivé à faire cet achat. À première vue, on aurait pu croire à un Devil May Cry ou un autre jeu du même genre. Toutefois, il en demeure différent sur certains points.

Mon avis est très partagé face à ce jeu. Oui, les graphiques sont très beaux et très inspirés par les stéréotypes de méchants (usés jusqu'à la corde) que l'on retrouve dans la plupart des bandes dessinées "mangas" du même genre. Je veux dire que les visages des personnages, on les a déjà vu des centaines de fois ailleurs. Alors, pas de nouveautés de ce coté-là! Les cinématiques au début du jeu sont intéressantes mais plus on progresse dans l'histoire, et plus elles me semblent courtes et inutiles. C'est comme si on voulait étirer l'intrigue de l'histoire mais sans y arriver. Et que dire des expressions des personnages quand ils parlent ? Des sentiments super exagérés, même trop, pour le peu de la gravité des situations rencontrées. Mais là, je reconnais bien la façon de jouer des acteurs du cinéma asiatique. J'en ai quelques-uns des films comme ça dans ma collection, et si vous en avez vous aussi, alors vous savez de quoi je parle. Héhéhé!

Et sans aucun doute le point qui m'a littéralement ennuyé, et j'ai failli abandonner le jeu pour cela : ce sont les dialogues interminables avec leurs morales insipides. C'est quoi cette manie de vouloir expliquer toutes les motivations de tous les personnages dans le jeu ? Hey, ce jeu ne s'adresse pas à des enfants mais à des adultes, non ? Nous sommes capables de penser par nous-mêmes, de tirer nos propres conclusions! Et c'est quoi cette philosophie à 2 sous que les méchants, qui sont des tueurs en série (dois-je préciser), tentent d'embrouiller le héros avec ? Un tueur qui reproche au héros de mal agir !? T'es un tueur, bordel! En quoi ton opinion compte pour le héros ? En tout cas, moi, si j'ai à me battre avec un tueur, est-ce que j'ai besoin de vous dire qu'il n'aura pas le temps de me parler du sens de la vie que je vais lui avoir placé mon poing au travers de la figure! Je sais pas, c'est la mentalité asiatique de tout expliquer, j'ai déjà lu cela dans quelques livres mangas. Donc, j'imagine qu'il faut faire avec la culture du pays qui a fait le jeu. Finalement, je crois que ce jeu s'adresse en premier lieu aux ados mais je n'en suis pas si sûr, car avec tout ce verbiage, je doute que cela les intéresse à fond. En plus, il y a même une option sur le téléphone cellulaire du héros qui permet d'ajouter des conversations interminables avec vos collègues de travail. Si jamais l'ennui s'empare de vous...

Ensuite, il y a les voix qui font la traduction sonore anglophone qui laissent vraiment à désirer. Le pire des cas dans tout le jeu fut le jeune garçon mexicain qui avait de la difficulté à parler en anglais. Non seulement, il parlait comme un débile attardé mais en plus, il avait la voix d'un homme adulte qui n’essaie même pas de se forcer pour avoir une voix d'enfant. À en pleurer de rire au début, et à en grincer des dents à la fin. Heureusement, on ne le voit pas souvent dans le jeu. De quoi rendre fou!

Bon. Malgré tout cela, la force du jeu réside dans les combats. Donc, plus on fait des attaques diversifiées contre les ennemis, et plus on a une note d'évaluation élevée de nos combats. Ce qui donne au joueur plus de points pour acheter de nouvelles compétences pour le personnage principal. Sur ce point, cela ressemble au jeu Devil May Cry. Par contre, dès le début du jeu, on ne connaît pas tout car le tutorial du jeu survole les possibilités de combats. Par exemple, moi, c'est après avoir complété plusieurs tableaux que j'ai finalement découvert, -presque par hasard-, toutes les possibilités de combats que pouvait faire le personnage principal. Avoir su cela plus tôt, j'aurais peut-être eu de meilleures notes au début du jeu. :P

Donc, pour le gameplay, sans être nécessairement compliqué avec une manette, il aurait pu être mieux expliqué que cela. Je n'ai même pas osé essayer ce jeu avec le clavier et la souris. Est-ce possible ? On peut y faire des combos qui font de beaux mouvements spectaculaires à l'écran. Et il y a même un mode ralenti qui permet de trancher les adversaires et les véhicules en de tout petits morceaux. Très hilarant! Si vous aimez les combats, vous allez être servis.

En terminant, je me suis tout de même amusé avec MGRR. Mise à part, à la fin, où le Boss me semblait vraiment pas équilibré pour la difficulté globale du jeu. Il était trop puissant! C'est un jeu qui s'adresse à ceux et celles qui aiment les jeux de bagarres comme Devil May Cry. Y a 2 modes supplémentaires que je n'ai pas essayé dans le jeu et qui permettent de revisiter les tableaux. Est-ce que cela va me pousser à refaire le jeu ? Je ne crois pas! Honnêtement, la série DMC est meilleure que MGRR mais, si vous les avez déjà faits, alors faîtes celui-ci. Pour le prix ? Il n'en vaut pas la peine, il est trop cher pour le peu de temps que l'on peut lui consacrer. Attendez qu'il soit en rabais...

Gr : 4 Gm : 4 In : 3 // Dv : 1 (6 heures, 30 min.), Prix : 29,99$ (Steam)

Note : 11/15
























Site officiel : http://www.konami.jp/mgr/fr/

Bande annonce :

12 janvier 2014

Hommage au Power Metal

Pour les résidents du Québec, Canada seulement. 


AVIS AUX INTERESSÉ(E)S, partagez ce post s’il le faut! Je lance une idée comme cela : il y a 15 ans (en '99), je créais un hommage au "Power Metal Européen" avec le groupe "Forgotten Tales" pour permettre aux gens d’ici de connaître ce style musical que j’adorais tant. Il y a 15 ans, aucun band Européen de ce style ne visitait le Québec car il croyait qu’il n’y avait pas de marché ici. Il y a 15 ans, je me lançais dans une aventure que peu de gens ne croyaient à son succès à l'époque et ce, à la salle Polyvalente du Cégep de Limoilou (Campus Charlesbourg). Pourtant... Ce fut une réussite! 

Par la suite, "Forgotten Tales" est devenu un band de compos originales, des groupes Power du Québec se sont mis à apparaître sur le marché. Avec des amis, on a même produit "Edguy" et le bal commença. On a eu des labels québécois qui se sont mis à distribuer ce style musical dans les HMV, Archambault, etc. Et d’autres producteurs de spectacles ont organisé, par la suite, des shows de grandes envergures, c’était une réussite collective. 

Aujourd’hui, malheureusement, il n’y a plus de label québécois qui distribue cette musique à bas prix au Québec, donc, c'est devenu difficile à se procurer. Beaucoup des fans de ce style ont perdu le contact avec ce qui se passe sur le marché actuellement, alors qu’ils existent encore de bons bands. Donc, c’est dans cet esprit collectif et par amour le "Power Metal", que j’aimerais repartir un band hommage pour la durée d'un spectacle ou deux. Et ce, afin de célébrer un petit 15 ans d’histoire musicale. Ce serait un show qui aurait lieu à la salle Polyvalente du Cégep de Limoilou (Campus Charlesbourg) comme dans le temps. Question de se rappeler des bons vieux souvenirs. 

Bien sûr, avant de faire un tel projet d’envergure, j’aimerais connaître l’avis des fans (S’il y en a encore ? Ou suis-je le seul ?) Et surtout, s’il y a des musiciens que cela intéresse. Ce que je vise : c’est de faire un show de 2 heures avec 2 sets de 1 heure. J’aimerais aussi avoir recours à plusieurs chanteurs ou chanteuses de groupes du Québec qui pourraient chanter 2-3 chansons chaque sur scène selon leur timbre de voix, des choristes, écran géant, etc. Bref, une production un peu plus grandiose qui couvre le plus de bands Power actuels et quelques vieux classiques aussi. Voire même la production d'un DVD si cela est possible... 

En fait, ce n’est pas la production du spectacle en soi qui me limite mais plutôt de trouver les musiciens de base pour jouer la musique qui peut être parfois être très complexe : guitaristes, bassiste, claviériste et surtout, drummeur (capable de jouer à 2 basedrums facilement et au clic). Il serait même possible que j’ai recours à 2 drummeurs, un par set de musique. De même 3-4 gutaristes aussi qui alterneraient sur scène. Bref, tout est possible. Par contre, il me faut des musiciens expérimentés (dîplomés en musique est un atout, mais pas une exigence). Par contre, je serai un peu sévère en temps que performance offerte car, je veux que le public en ait pour son argent. Je veux aussi un show le plus professionnel possible, car si on fait un DVD avec, je voudrais approcher certaines compagnies de disques Européennes pour en faire la vente. Et pourquoi pas ? 

L'autre point, serait de trouver un local de pratique pour les répétitions. Pour le reste, j'assume tous les frais de production et évidemment, je verserai un salaire aux musiciens. Il n'y a rien de gratuit dans la vie! Donc, s'il y en a que cela intéresse ou que vous connaissez quelqu'un que cela peut intéresser, envoyez-moi un message privé. Je verrai la réalisation d'un tel show soit pour la fin 2014 ou début 2015

Merci!

Groupe de discussion Facebook : https://www.facebook.com/groups/PowerMetalQc/

René "Nexorak"

La Grosse Radio Metal (sur le net)

Il fallait que je vous en parle car dernièrement, j'ai découvert la radio sur Internet. Je ne suis pas un très grand connaisseur en la matière mais des radios sur le web, ils en existent des masses. En ce qui concerne la musique métal, on peut même s'y perdre parfois.

Ceci dit, un ami m'a fait connaître : "La Grosse Radio Metal" que j'ai immédiatement adoré à cause de son contenu très diversifié, et surtout, parce que l'on peut y écouter du Power Metal. De plus, on peut l'écouter sur différents supports, iTunes, Windows Media Player, etc.

Donc, avis aux intéressé(e)s.

04 janvier 2014

Critique de jeu : PROTOTYPE 2

Dernièrement, il y a eu les rabais du temps des fêtes de Steam, et j'en ai profité pour acheter Prototype 2 à bas prix. J'avais déjà joué au premier jeu que j'avais aimé. Il combine plusieurs aspects de jeux connus tels qu'une histoire nous faisant penser un peu à F.E.A.R et Resident Evil à la fois, une carte à géographie ouverte comme Grand Theft Auto, des combats de rue et des assassinats discrets comme Assassin's Creed. Un jeu similaire qui se rapproche de près à celui-ci concernant la destruction massive des décors, de soulever des voitures pour les tirer à bout de bras, etcetera, ce serait le jeu : L'incroyable Hulk réalisé par la même compagnie Radical Entertainement.

Pour l'histoire, il n'est pas important d'avoir joué au premier jeu de la série mais admettons que cela rend la situation un peu plus familière puisque l'on y retrouve dans celui-ci : Alex Mercer, le personnage principal de Prototype 1 et sa sœur : Dana. Dans le premier jeu, Alex est un mutant aux super pouvoirs qui cherche à prendre sa revanche sur son ancien employeur : la cie Gentek qui l'a transformé ainsi, et tente à tout prix d'arrêter l'expansion d'un virus dévastateur dans la ville de Manhattan. La compagnie de mercenaires Blacklight se joint aussi de la partie pour arrêter Alex par tous les moyens. Évidemment, il y a de nombreux dommages collatéraux qui surviennent et une partie de la population est mutée en d'horribles créatures. Et ce, avant que Mercer finisse par arrêter tout cela.

Dans ce second volet, James Heller, un soldat américain, qui a perdu toute sa famille lors de la première attaque bactériologique, revient à New York afin d'aller enquêter sur une nouvelle expansion du virus. Il y rencontre Alex Mercer qui le transforme en super mutant afin qu'il l'aide à se débarrasser, une bonne fois pour toutes, de la compagnie Gentek et de Blacklight par la même occasion. Toutefois, Heller découvrira que les buts réels de Mercer ne sont peut-être pas aussi justifiés qu'il le pensait au départ.

Coté gameplay, Prototype 2 est une version améliorée du 1er jeu. Donc, pour ceux et celles qui auraient détestés le premier jeu de la série, je ne crois pas que celui-ci vous plaisent. Il n'y a pas vraiment de nouveautés du coté des pouvoirs du joueur, si ce n'est qu'ils sont plus faciles à utiliser. De plus, ils sont débloqués au fur et à mesure que vous accomplissez l'histoire, ce qui garde notre intérêt un peu plus longtemps. Comme il s'agit d'un jeu à géographie ouverte, il est permis de se promener à peu près partout où il est possible d'aller. On peut conduire des chars d’assaut (tanks) et même des hélicoptères. Il existe une série de missions principales et aussi des missions secondaires. Celles-ci permettent à votre personnage d'évoluer plus vite et de gagner en force. Quoique la nature des missions secondaires demeurent pratiquement la même, (ex: absorber l'énergie vitale d'une personnage, d'un monstre, etc), cela peut sembler répétitif mais pour ma part, il est toujours agréable d'aller au combat et de foutre une raclée aux méchants. :)   

Pour la configuration du jeu, avec une manette pour PC, cela est d'une simplicité absolue. Et quant aux graphiques, ils sont vraiment très beaux. Le top de ce qui se fait en ce moment. En terminant, je ne suis pas prêt à dire que ce jeu s'adresse à tous les types de joueurs car, au bout d'un certain temps, il peut sembler répétitif. Pour l'histoire, même si elle est intéressante, ce n'est pas ce qui m'a accroché le plus. En fait, pour être honnête, c'est le fait de pouvoir jouer un personnage aux super pouvoirs qui détruit tout sur son passage et de manière originale qui m'a conquis. J'y ai joué quasiment 18 heures en ligne! Entre les missions, on peut se promener dans la ville et s'amuser à se battre pendant des heures si on le désire. Et même si on gagne de l'expérience très lentement comparativement aux missions, ce n'est pas grave, cela permet de se défouler. Héhéhé!

Un jeu pour super-mutant averti! 

Gr : 5 Gm : 5In : 5 // Dv : 3 (18 heures (100% Tout)), Prix : 39,99$ (Steam)

Note : 15/15


Site officiel : http://www.radical.ca/

Bande annonce :

03 janvier 2014

P.V.M : Elvenking - The Loser

En 2014, il y a aura beaucoup de sorties d'albums métal prévus sur le marché international dont le nouvel album du groupe Elvenking. En attendant, je vous laisse avec un vidéo souvenir de la formation tiré de leur album "Era" paru en 2012.