27 décembre 2013

Critique film : In the Mouth of Madness (1995)

Compagnie : New Line Cinema
Style : Horreur
Rating : 13+


Je sais que c'est le temps des fêtes, et que l'on doit vivre d'heureux moments en famille, bla, bla, bla, etc. Héhéhé! :) Mais voici un film sur lequel je suis retombé dernièrement et il s'agit de : "In the Mouth of Madness" (L'Antre de la Folie V.F.) de John Carpenter. D'accord, je ne suis pas un grand amateur de films d'horreurs en général, mais il arrive parfois que certains d'entre eux se démarquent des autres par leur originalité. Et, celui-ci en est un bon exemple.

Il y a 2 raisons pourquoi j'ai adoré ce film : 1- Parce qu'il me rappelle un peu l'univers à la "Call of Cthulu" de H.P Lovecraft, ce qui est intéressant. 2- Parce que l'acteur principal, Sam Neill, donne un aspect plus sérieux et crédible au film qui est à la fois un film d'horreur. Donc, ce n'est pas peu dire...

L'histoire, c'est celle de John Trent (Neill), un inspecteur privé en fraudes de tout genres, qui a été engagé par un éditeur de livres afin de retrouver le célèbre écrivain d'histoires d'horreurs : Sutter Cane. Celui-ci a apparemment disparu mystérieusement ces dernières semaines et il demeure introuvable. Est-ce un enlèvement véritable ou un excellent coup de marketing habilement interprété ? C'est ce que John Trent doit découvrir! Malheureusement, le temps semble lui manquer alors que les fans de l'écrivain sont de plus en plus impatients de voir la sortie du prochain livre qui tarde à apparaître sur les tablettes des magasins. Lentement, un vent d'hystérie s'empare d'eux et ils iront jusqu'à manifester très violemment leurs mécontentements. Ce sera le début d'un périple étrange pour cet inspecteur réputé pour sa logique.

Je dois vous avouer que ce film est habilement mené du début jusqu'à la fin par son scénario tout de même original. Bon, les effets spéciaux ne sont pas à tout casser mais pour la période où ce film a été réalisé, c'est correct. Encore aujourd'hui, ce film d'horreurs figure parmi les meilleurs de mon palmarès personnel. À vous de le découvrir...

Note : 8.7/10