16 septembre 2013

Critique film : The Ninth Gate (La neuvième Porte) - 1999

Compagnie : Artisan Entertainment
Style : Mystère / Suspense
Rating : 13+




Vous aimez le suspense et tout ce qui parle de l'occulte ? Alors, voici une réalisation France-Espagne signée d'un scénario de Roman Polanski, mettant en vedette Johnny Depp. Et ce, bien avant que celui-ci ait atteint sa grande popularité actuelle avec son rôle de Jack Sparrow dans le "Pirate des Caraĩbes". À l'époque, il avait participer à quelques films au ton similaire que j'avais bien apprécié comme "Sleepy Hollow" et "From Hell". 

Étant donné que "La neuvième porte" n'est pas une grosse production Hollywoodienne, je crois que ce film n'a pas reçu tout le mérite qu'il se doit. Oui, c'est un film au débit lent, peu d'actions, et plutôt axé sur l'ambiance comme la plupart des films Européens mais à mon avis, cela en fait tout de même un bon film si vous savez apprécier le genre. Car, je le dit souvent : "Un bon scénario demeure toujours un bon scénario et ce, peu importe les moyens financiers."

Dans ce film, Johnny Depp incarne Dean Corso, un expert en livres antiques sans scrupules. Il est prêt à tout pour faire de l'argent, en achetant des raretés à prix ridiculement bas pour les revendre à profits à des acheteurs bien nantis. Dans ce marché, il se fait plus d'ennemis que d'amis mais cela ne semble guère l'incommoder. Puis tout basculera lorsqu'un de ses clients, un excentrique richissime, Boris Balkan (Frank Langella), lui demande de vérifier l'authenticité d'un de ses livres. Il s'agit du livre des "Neuf Portes" écrit par Aristide Torchia en 1666 et ce, juste avant qu'il ne soit brûlé vif par la Sainte Inquisition. Aujourd'hui, il ne reste plus que trois exemplaires de ce livre dans le monde, et Corso doit les trouver et les comparer afin de savoir quel est la copie originale. Car, apparemment, celle-ci aurait le pouvoir de conjurer le "Prince des Ténèbres" en personne.

C'est un bon petit film, et je souligne le rôle de Johnny Depp qui lui va à la perfection ainsi que celui de Frank Langella dans le rôle de Boris Balkan. À voir si vous aimez le genre...

Note : 8.7/10