04 août 2013

Critique livre : Sorceleur : 2 - L'épée de la providence


Ce récit est la suite du premier livre de la série Sorceleur - Le dernier voeu. Nous retrouvons, encore une fois, le chasseur de monstres Geralt de Riv. Cette fois-ci, il est accompagné dans ses aventures de Jaskier, son fidèle ami et célèbre barde, tombeur de ces dames. Mais voilà, Geralt n'est pas comme lui: il n'a envie que d'une seule femme et c'est la jolie magicienne Yennefer qui hante ses pensées. Toutefois, leur amour est impossible puisque la magicienne a un autre objectif en tête, une obsession qu'elle ne veut pas abandonner. Elle veut redevenir une femme à part entière et être à nouveau capable de créer la vie. Ce fut le prix à payer pour obtenir ses pouvoirs magiques. Et, Geralt ne pourra guère l'aider à ce sujet puisque l'entraînement ardu des sorceleurs rend les mâles infertiles.

Yennefer partira alors de son coté pour trouver un remède magique à son problème, même si une infime possibilité existe tandis que Geralt parcourra la contrée en essayant tant bien que de mal de l'oublier. La guerre déchire le pays en factions qui s'affrontent sans merci et, parmi ses périples, il fera la connaissance d'une jeune enfant particulière nommée Ciri. Est-ce elle l'Enfant Élue que l'on annonçait ? Geralt devra prendre la décision : croire à la providence ou laisser l'enfant a son propre destin.

Comme le premier volet, ce livre est divisé en plusieurs petites aventures qui permettent de prendre des pauses dans notre lecture si on le désire. C'est un bon divertissement et les personnages sont toujours aussi intéressants. Toutefois, sur le dessus de la pochette, il est inscrit que ce livre est celui qui a inspiré le jeu : The Witcher 2 !? Euh, je cherche toujours la référence dans le livre. 

Note : 8.5/10