30 juin 2013

Critique de jeu : DLC BORDERLANDS 2 - ASSAULT ON DRAGON KEEP


Qu'y a-t-il à dire de plus sur Bordelands 2 qui n'a pas été encore dit ? Hmm, comme j'ai déjà fait une critique à ce sujet il y a quelques temps, il est moins évident de parler de nouveautés dans ce contenu téléchargeable. Mais, je vais le faire tout de même car le dernier volet (DLC) du jeu est fort intéressant.

Hormis, les graphiques et la trame sonore (dialogues inclus) qui sont de bonnes qualités, dans ce volet je crois que c'est l'histoire et son approche qui prévalent sur le reste. En effet, la petite Tina (psychopathe amusante) invite tous ses amis à jouer à une partie de "B&B". Et non, ce n'est pas Bed & Breakfast mais plutôt Bunkers et Badasses. Évidemment, vous aurez compris le rapprochement avec un autre jeu : D&D (Donjons & Dragons). En fait, c'est littéralement une parodie du jeu où le maître du jeu est Tina. Ouch!

Après quelques discussions entre Brick, Mordecai et Sirène, les ex-aventuriers de l'Arche, décident de se prêter au jeu sous les commentaires de la petite qui n'hésite pas à modifier les lieux, les monstres à sa guise. Donc, le personnage que vous avez créé précédemment dans le jeu peut continuer dans ce nouveau volet où il affrontera des squelettes, des paladins, des nains, des dragons, des sorciers, etc, etc. Les décors ont été, en partie, adaptés au style médiéval. Ils ont même refait les devantures des machines distributrices qui ont l'air de vitraux d'église et aussi modifier les dialogues en conséquence. Marcus vend des balles magiques à présent. Doh!

Les concepteurs du jeu ont modifié les grenades pour en faire des sorts. Par exemple, il est possible de tirer des boules de feu, des éclairs et même des projectiles magiques. Il y aussi beaucoup de coffres où l'on doit tirer les dés pour obtenir les objets à l'intérieur. Et plus le score est fort et mieux sont les armes. Il est évident que pour les mordus des jeux Donjons & Dragons comme moi, ce dernier volet y contient beaucoup de références, ce qui m'a plu. Il y a une ou deux références dans le le jeu au "Seigneur des Anneaux" et même "Game of Thrones" (Le trône de fer). Je ne vous en dis pas plus. Par contre, je ne sais pas si cela pourrait plaire à tout le monde. Néanmoins, je crois que la 2K games a pris une bonne décision avec ce genre d'approche pour le jeu, ce qui permet de rafraîchir l'intérêt des joueurs dans un monde déjà très connu de Borderlands.

Coté personnage et compétences, il n'y a rien de nouveau. Malgré les douze heures que j'ai consacré au DLC et à l'accomplissement de la quête principale ainsi que toutes les quêtes secondaires, mon personnage n'a gagné qu'un seul niveau. Je suis passé du 52 au 53. :( En terminant, je dois dire que je me suis bien amusé avec DLC. Et pour ceux et celles qui sont fans du jeu, je vous le recommande.

Gr : 5Gm : 4In : 5 // Dv : 5 (12 heures) , Prix : 9,99$ (Steam)

Note : 14/15

Site officiel du jeu : http://www.borderlands2.com/fr/

Bande annonce  :
   

28 juin 2013

Critique de jeu : DEADPOOL



Deadpool le jeu, vous connaissez ? Personnellement, je ne connaissais pas du tout ce 'anti-héros' de Marvel. Et je me suis dit : "Alors pourquoi ne pas essayer ce jeu de combats ?" De plus, comme c'est la compagnie Activision qui a développé ce titre, celle qui nous avait offert le jeu X-Men Origins : Wolverine l'année passé, alors je m'attendais à une certaine qualité dans son ensemble.

Dès d'entrée de jeu, on s'immisce dans l'univers très tordu de ce sympathique schizophrénique et de son appartement miteux. Oui, car Deadpool semble être un solitaire, et on comprend le pourquoi rapidement. Avec ses deux voix dans la tête auxquelles il tient des conversations très loufoques, et pour ne pas dire interminables. C'est un véritable moulin à paroles. Il n'arrête pas de parler. Ce qui peut devenir un peu énervant chez certains joueurs. :)

L'histoire de Deadpool : Créer le jeu vidéo ultime où il sera le héros suprême avec de belles femmes plantureuses juste pour lui et à ses pieds. On ne se le cachera pas, le jeu évolue dans un monde absurde où l'humour est très pipi, caca. Un humour d'ado avec des références au sexe qui fusent de toutes parts, etc. Même les dialogues (en Anglais) sont vulgaires et non-censurés. Et je crois que c'est là le principal reproche du jeu : on aime ou on aime pas ce jeu insolent. C'est même surprenant venant de la part d'une compagnie comme Marvel d'offrir un tel titre. Pour ma part, j'ai placé mon cerveau en mode "off" en jouant à ce jeu, et je me suis laissé allègrement diriger par l'histoire rocambolesque et le caractère du personnage. J'ai ri de bon cœur à quelques endroits. Et même je dois dire que plus je progressais vers la conclusion du jeu, et plus le personnage devient attachant.

Malgré tout, il ne faut pas oublier que Deadpool est un jeu de combats. Vous pouvez acheter des armes ou des améliorations avec des points que l'on cumule dans le jeu, faire des combos d'attaques, et interagir avec certains éléments du décor. De ce coté, ce jeu me semble très similaire au jeu Wolverine, autant au niveau des graphiques que du gameplay en général. En fait, c'est comme si la compagnie Activision avait recyclé le moteur du jeu de Wolverine pour celui-ci. Les graphiques sont biens, mais pas "top notch". Je veux dire qu'il n'y a pas de jeu d'ombres ou de lumières dynamiques ou encore une immersion réaliste à la "Battlefield" par exemple. Il est en général fluide, mais on remarque des lenteurs quand le personnage entre dans les nouveaux secteurs. L'image saccade, probablement dû au chargement du secteur en mémoire de l'ordinateur.

Avec la manette XBox360 pour PC, le jeu est facile à manipuler, les combos faciles à faire. Il est évident que l'on visait un marché de console pour ce jeu, car même s'il y a des tirs que l'on peut faire, on n'a pas besoin d'être excessivement précis. Les "headshots" (coups à la tête) ne sont pas trop pris en considération. 

En terminant si vous avez aimé X-Men Origins: Wolverine, alors il est très probable que vous aimeriez ce jeu. Toutefois, il est possible que l'humour cinglant ainsi que les dialogues sans fin du héros puissent venir à bout des joueurs les plus patients. C'est à vous de voir ce que vous désirez comme divertissement. Quant à moi, j'ai aimé pour le peu de temps de sa durée...

Gr : 4, Gm : 4, In : 4 // Dv : 1 (8  heures), Prix : 39,99$ (Steam)

Note : 12/15

Site officiel du jeu : http://www.deadpoolgame.com/

Bande annonce (anglais)


20 juin 2013

Bande annonce : Spartacus Legends

C'est la mode des "Free-to-Play" (gratuit en ligne) et des jeux PVP (joueurs contre joueurs) ces temps-ci alors pourquoi ne pas le faire dans une ambiance que vous aimez ? Voici Spartacus Legends, pour ceux et celles qui ont adoré la série télévisée. Croyez-vous que cela va être aussi sanglant ? Évidemment. Disponible 26 juin sur toutes les plateformes.


18 juin 2013

Bande annonce : The Walking Days - 400 Days

Une bonne nouvelle pour tous les amateurs de zombies et aussi du jeu de style "point and click", "The Walking Dead Season 1". Un DLC sortira au cours de l'année prochaine sur PC. Ce contenu additionnel a été développé encore une fois par la compagnie "TellTales Games", et pourra être utilisé avec le jeu mentionné ci-dessus. Alors, nous pouvons être assuré d'une certaine qualité du produit.
Cette fois-ci, ce sera une nouvelle histoire qui se déroule dans les 400 premiers jours de l'infection des humains et de leur survie au fléau zombiesque. À surveiller...


15 juin 2013

Bande annonce : Mad Max

Oh, voici un jeu auquel je risque fort d'acheter en prévente! Oh yeah. :) Il s'agit de "Mad Max" inspiré directement de la série de films du même nom, et qui a valu une réputation internationale au jeune acteur australien de l'époque, j'ai nommé : Mel Gibson. Le plus populaire des 3 films fut indéniablement le 2ème : "Le défi" qui a inspiré plusieurs autres films du même genre et voire même des jeux comme Bordelands par exemple...

Petit résumé : On y incarne Mad Max, un guerrier solitaire qui devra embarquer dans un périple dangereux pour récupérer son "Interceptor" (sa voiture) qui a été volée par une bande de maraudeurs. Héro malgré lui et possédant un grand instinct de survie, Max ne veut rien de plus dans la vie que de laisser la folie des hommes derrière lui et retrouver les fameuses "Plaines du Silence" afin de s'y reposer pour toujours. À suivre...  


Bande annonce : Titanfall

Par les créateurs de "Call of Duty", un jeu de tirs (FPS) dans une atmosphère futuriste où l’on peut jouer soit des soldats ou des robots géants (Mechs). À vous de choisir selon votre type de combats et stratégie. Il sera disponible sur PC.


11 juin 2013

Critique de jeu : METRO LAST LIGHT


Malgré le succès mitigé de Metro 2033, je me suis risqué à acheter la suite du jeu. Bon. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas le jeu Metro 2033, c’est un jeu de tirs FPS basé sur un roman éponyme de Dmitri Gloukhovs. On y incarne un personnage appelé Artyom, et qui habite les vestiges du Métro de Moscou ayant survécu à une catastrophe nucléaire qui dévasta la Russie ainsi que la plus grande partie de la planète vingt ans plus tôt. Artyom doit faire face aux multiples dangers nés de l'hiver nucléaire (monstres et factions humaines) et se frayer un chemin à travers les tunnels du métro Moscovite, reconverti en dernier bastion de l'humanité, pour délivrer un message de la plus haute importance à un ordre dévoué à la protection du métro.

Dans ce 1er volet, l’histoire était très dirigée, on partait du point A au point B sans avoir trop la chance de faire de l’exploration solitaire des lieux. De plus, le moteur 3D du jeu était plutôt rudimentaire et les personnages portaient presque tous les mêmes visages. Toutefois, le jeu parvint à intéresser les gens parce que l’ambiance post-apocalyptique était tout de même bien réussie et que l’histoire était assez intrigante pour l’on puisse avoir l’envie d’en savoir plus sur le personnage principal et sa mission.

Or, avec Metro Last Light, les concepteurs du jeu ont améliorés plusieurs points négatifs du jeu précédent, ce qui augmente la qualité et l’intérêt général du jeu actuel. Et je ne sais pas si c’est à cause que le jeu est passé de la compagnie défunte THQ à Deep Silver, mais je crois qu’ils ont assez bien réussi leur mandat. C’est un bon jeu. La compagnie n’a pas utilisé le même moteur 3D, alors les graphiques sont légèrement plus beaux et surtout, les personnages ne se ressemblent pas tous.

De plus, il y a beaucoup plus d’interactions avec les éléments du décor. Telles les lumières ou les lampes que l’on peut fracasser à notre guise pour plonger les lieux dans l’obscurité et dérouter les ennemis. En fait, si ce n’était pas de l’ambiance apocalyptique, je me serais cru dans un jeu d’infiltration tel que « Splinter Cell » d’Ubisoft. On se cache, on ne fait pas de bruit et on élimine les ennemis un par un en silence. Par contre, il y a des situations où l’on n’a pas le choix et il faut foncer dans le tas et tirer sur tout ce qui bouge. On peut aussi mettre le feu à certains éléments de notre environnement, surtout les toiles d’araignées qui trainent un peu partout avec les magnifiques bestioles qui les parsèment de la taille de notre poing . Beurk! Héhéhé!

Oui, l’histoire est encore une fois très dirigée, on se rend du point A au point B mais il est possible d’explorer un peu plus les recoins des lieux. Les tableaux sont légèrement plus grands en général. Et je dois dire que l’histoire est beaucoup plus intéressante que dans le 1er volet. Plus de rebondissements. Cela se situe après la suite des événements qui se sont déroulés dans Metro 2033. Cependant, je ne crois pas qu’il soit nécessaire d’avoir joué au premier jeu pour faire celui-ci car, c’est tout de même bien expliqué. Un gros point positif du jeu : Enfin, on a assez de balles pour tuer les méchants! Dans le jeu, la monnaie d'échange pour acheter des armes, ou améliorer les fusils sont les balles. Malheureusement dans Metro 2033, cela nous faisait toujours défaut et cela rendait l'expérience du jeu plus difficile, voire même désagréable. Dans ce volet, ce n'est pas le cas. Heureusement...

Mes points négatifs : Changer d'armes dans le menu des armes avec la manette. Quelques fois, on doit changer d'armes et dans des situations plutôt alarmantes, et je ne sais pas si cela était dû à cause de la sensibilité mais jamais je n'arrivais à choisir l'arme que je désirais du premier coup à partir du menu des armes. Même chose pour les types de grenades. Donc, vous imaginez ma surprise quand je sélectionnais une arme vide devant les monstres qui se précipitaient sur moi. De beaux jurons, ai-je émis.


Ensuite, les sauvegardes automatiques qui semblent aléatoires dans les tableaux qui donnent à l'extérieur du métro. On est sur le point de mourir, plus que 20 secondes d'oxygène, et paf! Le jeu sauvegarde la progression. On meurt et le jeu reprend à 20 secondes d'oxygène. Génial! Vous n'imaginez pas à quel point j'ai recommencé souvent ce passage en courant comme un fou pour trouver des filtres de masques à gaz. Finalement, j'ai été obligé de recommencer la totalité de l'épisode, il n'y avait pas de solution. Grrr!


En terminant, les masques à gaz que l'on doit porter à l'extérieur du métro. Je comprends l'idée qu'il faut changer de filtre à tous les 5 minutes mais personnellement, je trouve cela inutile pour augmenter la difficulté du jeu quand une horde de monstres nous courent après les fesses. En tous cas, admettons que pour économiser des filtres, je ne portais pas de masque dans les lieux contaminés de radiation et quand je sentais que mon personnage était sur le point de vomir ses tripes, je m'équipais du masque à la dernière seconde. Donc, est-ce nécessaire ce changement de filtres ? À mon avis, non.


Pour ma conclusion, j'ai été surpris par ce jeu car je ne croyais pas que la suite de Metro 2033 serait aussi intéressante. Je ne regrette pas mon achat mais encore une fois pour le prix, ce ne sont pas assez d'heures de jeu. Je recommande aux "gamers" d'attendre que ce jeu soit à un prix plus abordable avant de l'acheter, à moins que vous soyez déjà un grand fan.



Gr : 4Gm : 4In : 4 // Dv : 1 (9  heures), Prix : 49,99$ (Steam)

Note : 12/15

Site officiel du jeu : http://enterthemetro.com/fr/

Bande annonce :


10 juin 2013

Critique de jeu : REMEMBER ME


C’est le mois de Juin et je ne savais pas trop à quoi jouer alors je me suis lancé dans le jeu « Remember Me » réalisé par DONTNOD Entertainment et distribué par CAPCOM. Ayant vu des bandes annonces, je croyais que ce jeu était un genre d’Assassin’s Creed du futur mais j’étais dans l’erreur. Oui, l’action se déroule dans Néo-Paris où la vieille architecture de la ville est entremêlée de panneaux publicitaires, de lumières écarlates, et de technologies diverses. Toutefois, il s’agit d’un jeu de combats corps-à-corps. Non, ce n’est pas un « Street Fighter » mais cela aurait pu l’être. Peut-être qu’il aurait gagné plus de points auprès des « gamers ».

Je crois que la force de ce jeu est, sans l’ombre d’un doute, la qualité des graphiques. C’est-à-dire les lieux que l’on explore. L’immersion dans le monde de demain est très intéressante. Par endroits, cela me rappelle même un peu le film « Le 5e élément » de Luc Besson. Les personnages ont « look » très Européen, ce qui fait un brin de fraîcheur dans le style futuriste que nous sommes habitués de voir dans les jeux vidéo en général. L’histoire est intrigante, et honnêtement, si cela n’avait pas été de cela, je ne sais pas si j’aurais terminé le jeu car il est très répétitif.


« Remember Me » raconte l’histoire d’une chasseuse de mémoire, Nilin travaillant pour une corporation Memorize qui offre la possibilité d’implanter, altérer et supprimer des segments de la mémoire chez les gens. Ça fait un peu « Total Recall » le film! Bref, cette jeune femme Nilin se réveille au centre de recherche de la corporation avec sa mémoire effacée. Grâce à un mystérieux inconnu, Edge, elle s’enfuira du centre, deviendra fugitive en aidant une faction de rebelles contre la manipulation mémorielle et partira à la recherche de son passé. Malgré que cette histoire contient un bon nombre de clichés déjà vu ailleurs, la façon dont le tout est présenté et ficelé, cela suscite mon intérêt à continuer.

Oui, les décors sont très beaux et les personnages se meuvent avec fluidité, par contre, on se rend vite compte que le jeu se résume à ceci : on escalade des bâtiments, on atterrit sur une plateforme, on se bat contre des méchants et on recommence la recette. On escalade des bâtiments, on atterrit sur une plateforme, on se bat contre des méchants et ce, jusqu’à la fin du jeu. Il existe 4 endroits environ dans le jeu où il faut altérer la mémoire d’un personnage-clé pour le convertir, en quelque sorte, à sa cause. C’est tout. Cette nouveauté du jeu ne m'a fait ni chaud, ni froid. C'est ok.

Finalement, on réalise que c’est un jeu de combat, voilà! Il y en a qui disent que cela fait penser au style de combats comme dans le jeu Batman Arkham City. Euh, pas vraiment! En fait, le personnage est incapable de bloquer les coups des adversaires et de riposter. Il faut qu’il tourne en rond, fait des pirouettes pour éviter les coups sans relâche. Au début, c’est amusant mais cela devient rapidement ennuyant. Oui, mais il y a les combos et leur configuration certains me diront. On crie à la nouveauté. Erreur! On ne crée pas des combos de toutes pièces. Il n’y a que 4 types de combos à faire dans le jeu. Donc, c’est assez limité et répétitif.

La nouveauté : c’est qu’il y a 4 types d’effets aux coups que l’on donne, et ce, divisés en 4 couleurs distinctes. Et ce sont ces couleurs que l’on affecte aux combos. Alors, selon les couleurs que vous avez débloqués au fur et à mesure que vous gagnez de l’expérience dans le jeu et que vous avez placés dans votre combo, le coup est plus fort, ou vous permet de régénérer plus de points de vie, ou vous récupérez du temps pour effectuer des super combos, etc. Bref, c’est un peu compliqué à expliquer et surtout, ce n’est vraiment pas nécessaire dans le jeu. Avoir su que « Remember Me » était un jeu de combats, si j'avais été la compagnie,  j’aurais misé plus sur la diversité des coups à donner que sur leurs effets en soi. 

Pour le prix que j’ai payé, 49,99$ versus le temps joué, environ 9 heures. C’est trop cher à mon avis. Toutefois, j’avoue que si le jeu avait duré plus longtemps, j’aurais vraiment décroché. Disons que la conclusion arrive juste au moment où j’allais commencer à trouver ce jeu ennuyant. Un autre point négatif : c’est concernant l’interaction avec le décor. Il n’y en a pas. On ne peut pas déplacer d’objets, c’est très linéaire comme environnement et il n’y a qu’une seule façon de se rendre du point A au point B. Et en plus, on vous l’indique avec des flèches. :P Dur de se perdre! Bien sûr, ils ont mis des trésors cachés mais je ne me suis même pas casser la tête à tous les trouver puisqu’en faisant toujours les mêmes combos et les mêmes cabrioles, j’ai vaincu tous les méchants pareillement.

En terminant, je crois que la compagnie va se risquer à faire une suite à ce jeu, ce qui est correct. Cependant, un conseil, les graphiques sont parfaits, l’histoire intéressante, c’est le reste qui fait défaut. À mon avis, si cela est pour être un autre jeu de combats, il faut qu’il porte une attention particulière à ce qui se fait sur le marché et s’en inspirer. Cette compagnie a un bon potentiel avec cette idée de jeu, il faut qu’elle l’exploite encore plus. Pour les « gamers », je vous recommande d’attendre qu’il descende de prix avant de l’acheter. 



Gr : 4Gm : 3In : 4 // Dv : 1 (9  heures), Prix : 49,99$ (Steam)

Note : 11/15

Site officiel du jeu : http://www.dont-nod.com/category/projets/rememberme-fr/

Bande annonce anglaise :

Bande annonce : The Witcher 3 - Wild Hunt

Tenez-vous bien car le RPG médiéval fantastique pour adultes est bientôt de retour! Avec le célèbre personnage Geralt de Riv alias le "Sorceleur", série de jeux basés sur les livres de l'écrivain polonais : Andrej Sapkowski. J'avais adoré le premier jeu pour son histoire très adulte et ses quêtes, le deuxième pour sa grande qualité graphique et son gameplay facile. Et voilà que le troisième de la série semble combler ses deux points. Pour moi, ce sera un nouvel achat sans hésiter. :) 


Bande annonce : Dragon Age 3 : Inquisition

Voici un avant-goût de la suite tant attendue de Dragon Age 2, le RPG par excellence de EA. Hum, je suis curieux de voir ce qui advient de Morrigan ?


Bande annonce : Dead Rising 3

Encore des Zombies pour souper ? Hé oui, Dead Rising 3 s'en vient sur Xbox One mais il faut s'attendre à ce qu'il soit adapté pour PC peu de temps après*. Néanmoins, la bonne nouvelle, c'est que ce personnage a quitté enfin le monde des magasins et des boutiques pour se retrouver en ville. Espérons que cela sera plus intéressant que Dead Rising : Off the Record. :P



* Ouais, je sais c'est supposé être exclusif à la Xbox One mais j'ai des doutes que cela le reste longtemps. On a dit la même chose des autres jeux de la série alors, espérons...

Bande annonce : Watch Dogs (2013)

Watch Dogs : un jeu qui fera concurrence au style de jeu de GTA et créé par Ubisoft. Cela promet...


08 juin 2013

Bande annonce : Castlevania 2 (v.o.a)


Bande annonce : Thief - Garret

Bonne nouvelle! Enfin, après plusieurs années d'attente (plus de 9 ans), l'un des premiers jeux d'infiltration qui a influencé beaucoup d'autres jeux par la suite, et auquel j'ai joué pendants des heures et des heures durant, nous revient sur plateforme PC.

Et nul besoin de vous dire que la compagnie Eidos Montréal a mis le paquet pour adapter technologiquement ce jeu à la sauce du jour. Ce sera vraiment à surveiller. On a appris aussi que le jeu ne sera pas une suite des volets précédents mais on y retrouvera, toutefois, le grand personnage de toujours, j'ai nommé : Garrett

07 juin 2013

Bande annonce : Dying Light

Je vous avais parlé de ce jeu de zombies intitulé "Dying Light" dernièrement, et bien voilà, la première bande annonce qui a été présentée au E3.


06 juin 2013

Bande annonce : League of Legends (2013)

On aimes-tu cela les bandes annonces ou non ? Moi, si! Alors, voici celle de la "League of Legends" (2013), un "Free-to-Play" (communément appelé : 'un jeu gratuit pour tous') et qui est disponible sur Internet pour le téléchargement sans frais. C'est un jeu MMO où les fans de PvP (Joueurs contre joueurs) pourront s'en donner à cœur joie. 



Site officiel : http://na.leagueoflegends.com/

Bande annonce : Plantes versus Zombies 2

Oui, je n'y ai pas encore joué mais selon mes compatriotes "gamers", apparemment c'est vraiment amusant. :) Tellement que la compagnie annonce la suite qui sera aussi disponible sur PC bientôt...


05 juin 2013

Bande Annonce : Murdered Soul Suspect

En développement sur PC, MSS est un jeu signé Square Enix où l'on y incarne un fantôme qui enquête sur sa propre mort.


01 juin 2013

P.V.M : Kamelot - March of Mephisto

Pause vidéo musicale

Un petit vidéo souvenir de la formation Kamelot avec leur ex-chanteur : Khan. Et en backvocal dans le refrain, le chanteur de Dimmu Borgir.


Bande annonce : Remember Me

Un jeu à surveiller car sa sortie sur PC est prévu pour le 4 juin prochain. Cela semble un jeu de combats principalement, avec une légère histoire à la Matrix ou Deus Ex comme trame de fond...