20 janvier 2013

Critique de jeu : I AM ALIVE


Hé oui, voici un jeu developpé par "Ubisoft Shangai" et qui se déroule encore dans un environnement post-apocalyptique. Un jeu sombre littéralement car, par endroits, c'est si brumeux qu'on dirait que le jeu a été dessiné avec une longue palette de couleurs grises et c'est tout. Tout est terne pour nous faire croire à la lourdeur du monde dans lequel un pauvre homme devra tenter de retrouver sa femme et sa fille qu'il a perdu depuis longtemps. Mais voilà, dans ce décor misérable, c'est chacun pour soi. La plupart des gens tenteront de vous tuer, tandis que d'autres vous laisseront passer si vous ne faîtes pas de gestes brusques envers eux. "I am alive" est un jeu de survie où les armes à feu sont rares ainsi que les munitions. Et il y a peu de choses pour nous aider à survivre dans ce climat de souffrance.

Joli préambule! Toutefois, comme jeu, c'est correct. Ce n'est pas le jeu du siècle. Peut-être parce qu'il manque de contenu. On dirait un espèce de Assassin's Creed car le perso doit passer son temps à escalader des buildings pour se rendre d'un point à un autre. Je crois que c'est surtout les combats qui ont le plus à faire grincer des dents. C'est très limité et c'est comme une recette : Fais semblant de te rendre aux ennemis, tue le gars avec le fusil en premier, puis les autres ennemis par la suite. C'est toujours le même principe. Coté histoire, c'est correct mais pas nouveau. Il y aurait tellement pu y avoir plus de potentiel à ce jeu car l'idée de base était bonne. Malheureusement, je crois qu'il faudra attendre une suite à ce jeu pour voir s'il y aura amélioration.

Coté gameplay, c'est facile car avec la manette XBOX360 pour PC cela fonctionne comme un charme.

Gr : 3, Gm : 4, In : 2 // Dv : 1 (7 heures), Prix : 14,99$ (Steam)

Note : 9/15
 

Bande annonce  :
 

11 janvier 2013

Critique de jeu : DEADLIGHT


Dernièrement sur Steam, il y avait un petit jeu en rabais à 50%, vraiment pas cher, intitulé "Deadlight". Développé par "Tequila Works", Deadlight fait partie de ces petits jeux 2D d'aujourd'hui adaptés pour les iPads, etc. C'est un jeu dans le même ordre d'idée que LIMBO pour ceux ou celles qui ont eu la chance d'y jouer. C'est un personnage que l'on contrôle avec les flèches du clavier et que l'on doit faire passer de la partie gauche de l'écran (entrée) vers la droite (sortie). Et ce, sur un terrain accidenté où l'on doit éviter les pièges. En fait, cela me rappelle fortement la 1ère version de "Prince of Persia" des années 80 en 16 couleurs. :) Héhéhé! Sauf que cette fois-ci, les graphiques sont cent fois plus beaux. 

L'histoire est clichée, celui d'un homme qui doit se sauver de la ville de Seattle au prise avec un problème de zombies grandissant. Il faut les éviter, grimper les façades d'immeubles, sauter par-dessus des précipices, etc. Malheureusement, dans ce genre de jeu-là, cela peut devenir rapidement répétitif et un peu ennuyeux. Comparativement, à LIMBO, où chaque tableau était un challenge en soi, "Deadlight" manque de défis. C'est pas mauvais si on aime les histoires de zombies mais ce n'est pas le jeu du siècle non plus. Je crois que pour quelqu'un qui a une tablette électronique et qui doit s'occuper durant un voyage en train ou autres, vaut mieux jouer à "Deadlight" qu'aux cartes (solitaire). Bref, à moins de le payer en bas de 5$, ce n'est pas un jeu que je recommande.

Gr : 3, Gm : 4, In : 2 // Dv : 1 (7 heures), Prix : 14,99$ (Steam)

Note : 9/15



Bande annonce  :

02 janvier 2013

Critique CD : Dragonforce - Ultrabeatdown (2008)

Style : Extreme Power Metal
Compagnie : Roadrunner Records


Malgré que j'ai un peu moins aimé l'album : "Inhuman Rampage", je me suis précipité au magasin dès la sortie de cet album. Ayant vu le vidéo "Heroes of Our Time", cela laissait présager un bon album. Bon. Je ne sais pas si c'est moi mais les chansons rapides, pour la joie d'être rapide uniquement commencent à me bourrer les oreilles. Oui, DragonForce est retourné à ses racines un peu plus mélodiques, et c'est correct. Toutefois, les refrains me rappellent un peu les années 80 du hardrock, vitaminés d'un tempo rapide au drums.
 
Désolé mais j'accroche pas du tout. :( Plus, on avance vers la fin de l'album et plus, j'ai l'impression de faire un voyage dans le temps. Et je vous avouerai que je n'écoute pas souvent cet album. Je crois que le groupe a fait le tour de son concept de musique rapide; que nous trouvions originale au début mais qui a perdu de sa saveur en cours de route. Ce n'est malheureusement pas un album que je recommande. La seule chanson qui m'a plu réellement fut celle du vidéo. Et tant qu'à moi, les pièces bonus, j'aurais pu m'en passer.
 
Note : 7.7/10

Liste des pistes :

01. Heroes Of Our Time
02. The Fire Still Burns
03. Reasons To Live
04. Heartbreak Armageddon
05. The Last Journey Home
06. A Flame For Freedom
07. Inside The Winter Storm
08. The Warrior Inside

09. Stike of the Ninja (bonus)
10. Scars of Yesterday (bonus)
11. The making of Ultrabeatdown (video)
12. The making of E-Gen Guitars with Herman Li (video)


Critique CD : Dragonforce - Inhuman Rampage (2006)

Style : Extreme Power Metal
Compagnie : Roadrunner Records

 
Après le succès fort intéressant de l'album : "Sonic Firestorm", le groupe DragonForce commence à se forger une réputation sur la scène internationale et attire de plus en plus de fans curieux de ce style que l'on qualifiera de "Extreme Power Metal". Toutefois, c'est avec une de leurs chansons qui apparaît sur "Guitar Hero 3" que le groupe se fait remarquer à l'échelle mondiale. La chanson étant la plus rapide et difficile du jeu à jouer sur la guitare. " Through Fire and Flames" est un franc succès. Quant à moi, il ne m'en fallait pas plus pour être convaincu et aller acheter l'album au magasin.
 
Toutefois, cet album me sembla plus rapide que son prédécesseur si cela est possible. Et même en dépit d'une certaine tolérance de ma part, ce fut un album auquel j'avais de la difficulté à écouter au complet, tellement j'étais essouflé à la place des musiciens. Mais, à force d'acharnement, je me suis habitué. Cependant, je crois que les mélodies et les solos de guitares sont moins intéressants que dans l'abum précédent. Il y a moins de chansons auxquelles j'accroche. Si on sacrifie trop la mélodie pour la rapidité, ce n'est pas mieux.

La production sonore est toujours aussi excellente. Et le vocal du chanteur égale à lui-même. C'est un bon album en soi mais ce n'est pas un essentiel. Il y a deux chansons que je réécoute régulièrement sans me lasser et il s'agit de " Through Fire and Flames" et de l'excellente : "Operation Ground And Pound". À vous de décider si cet achat en vaut la peine ou pas.
 
Note : 8.5/10 

Liste des pistes :

01. Through The Fire And Flames
02. Revolution Deathsquad
03. Storming The Burning Fields
04. Operation Ground And Pound
05. Body Breakdown
06. Cry For Eternity
07. The Flame Of Youth
08. Trail Of Broken Hearts



Critique CD : Dragonforce - Sonic Firestorm (2004)

Style : Extreme Power Metal
Compagnie : Noise Records


La première fois que j'ai entendu du DragonForce,  c'est avec cet album et je me suis dit : " Sur quel genre de stéroides ces musiciens sont pour jouer aussi vite ?" Tellement que je me suis demandé, si lors de l'impression de ce CD par la compagnie de disques, on n'avait pas accéléré la musique pour fourvoyer l'auditeur. J'ai toujours aimé les clichés du power métal mais jouer à cette vitesse, c'était ridicule. La ligne de drums dans "My Spirit Will Go On" contient des passages de blast beats que l'on entendait jusqu'à maintenant que dans le "Death metal". Une nouveauté en soi.
 
Or, une fois habitué à cette avalanche de notes et de beats rapides, de solos de guitares à n'en plus finir, on s'en rend compte que DragonForce nous donne vraiment de l'énergie. Que les refrains sont entraînants ainsi que certaines mélodies. En fait, je vois ce groupe comme une boisson énergisante que l'on écoute pour se crinquer avant de s'entraîner au gym, par exemple. Ou affronter quelques obstacles de la vie que l'on a devant soi, hahaha! À éviter d'écouter en conduisant votre véhicule, car curieusement, vous allez faire de la vitesse...
 
Bref, c'est un groupe de prouesses à la guitare comme au bon vieux temps des guitares- héros des années 80. Des clichés entraînants du power métal exploités à l'extrême. D'où leur appellation "Extreme Power Metal". Et à ma connaissance, ce groupe est pas mal le seul dans son créneau musical. La production sonore est excellente. Il n'y a que le vocal qui m'a demandé un peu d'adaptation, à cause de son timbre de voix. Néanmoins, malgré que ce groupe est l'un de mes préférés, ce n'est pas tout le monde qui peut apprécier cette musique jouée à grande vitesse.
 
Mes chansons préférées : toutes, mais j'affectionne tout particulièrement "My Spirit Will Go On", "Above the winter moonlight" et la très positive : "Once in a Lifetime". Malgré tout, je recommande cet album sans hésitation aux fans de Power Metal pur et dur.
 
Note : 9.2/10

Liste des pistes :

01. My Spirit Will Go On
02. Fury of the Storm
03. Fields of Despair
04. Dawn Over a New World
05. Above the Winter Moonlight
06. Soldiers of the Wasteland
07. Prepare for War
08. Once in a Lifetime
 

01 janvier 2013

P.V.M : Sonata Arctica - White Pearl Black Oceans

Pause vidéo musicale

C'est avec une certaine surprise que j'ai su que le groupe Sonata Arctica avait enregistré en "live" l'une de mes chansons préférées sur DVD et qui, malheureusement, n'est pas disponible au Canada.