29 novembre 2012

Critique de jeu : HITMAN ABSOLUTION

Ce fut, avec une certaine surprise, cette année que j’ai appris que la série des jeux « Hitman » allait avoir un nouveau volet. Le dernier « Blood Money » remontait à 2006. D’autant plus, que je n’étais pas sûr et certain de ce qu’aurait pu nous amener de nouveau, la compagnie qui le développe, surtout coté gameplay.

Depuis quelques temps, j’ai commencé à y jouer avec un certain intérêt. Mis à part, de plus beaux graphiques que ses prédécesseurs, de belles cinématiques et une histoire clichée mais à la fois intrigante; ce dernier volet n’apporte rien de nouveau à la série. Si ce n’est que l’on met un peu plus l’emphase sur l’infiltration. C’est-à-dire que  l’on ne doit pas se tirer dans le tas et tuer le tout le monde. Au contraire, plus on est discret, et plus on a des points qui débloquent certaines compétences supplémentaires chez le personnage appelé « 47 ».

Ce qu’il faut savoir avec les jeux d’infiltrations, c'est qu'il faut s’armer de patience car on recommence souvent les tableaux qui peuvent se réaliser de plusieurs façons différentes. Hitman ne fait pas exception à cette règle. Ceci dit, c’est en plein mon genre de jeu qui me rappelle un peu la série des jeux « Splinter Cell » de Ubisoft.

Toutefois, si ce n’était pas des multiples bugs de la version PC, (crash du jeu fréquent, checkpoint qui ne sauvegarde pas comme il le faut et on recommence au début du tableau, etc), ça aurait pu être le jeu parfait pour moi mais voilà, j’enchaîne les frustrations les unes après les autres. Surtout, avec le problème de la manette XBOX360 pour PC qui n’arrête pas de céder sa place pour l'utilisation des touches du clavier (!??). Et pourtant, ce jeu demande beaucoup de dextérité pour jouer avec les touches du clavier de l’ordinateur...

À mon avis, je crois que les concepteurs se sont un peu trop empressés d’assurer la portabilité du jeu de la console vers la plateforme PC et qu’ils en ont omis certaines erreurs. Et ce, au grand dam des joueurs comme moi. Malgré tout, j’aime y jouer à cause de l'histoire du personnage, et aussi, comme je le disais plus haut, c’est mon genre de jeu. Donc, j’espère que ceux et celles qui l’essaieront sur une console, le jeu sera plus stable.

Si je le recommande pour les joueurs PC ??? Hmmm. Attendez qu’il descende de prix en dessous des 25$. À mon avis, cela se fera bientôt sur Steam car, je ne crois pas que le jeu ait le succès tant escompté par la compagnie...

Gr : 4, Gm : 3, In : 3 // Dv : 3 (20 heures), Prix : 49,99$ (Steam)

Note : 10/15
Site officiel du jeu : http://hitman.com/#/videos/ 

Bande annonce  :

26 novembre 2012

Critique de jeu : ASSASSIN'S CREED 3

Hé oui, le jeu tant attendu, voire même trop pour moi. :( J'ai adoré la série de ces jeux faits par Ubisoft mais voilà, je crois qu'ils ont fait un peu le tour de la recette, peut-être une fois de trop avec ce volet...

Quoique le jeu se distingue par sa qualité graphique habituelle, et sa traduction française impeccable, je crois que dans mon cas : c'est l'intérêt qui n'y est tout simplement pas. Je me rappelle qu'Assassin's Creed 1, faisait appel à notre imagination dans une épopée du début du millénaire : l'époque médiévale européenne avec les templiers, etc. Toutefois, le jeu devenait vite répétitif. Par contre, les ingrédients d'une belle réussite étaient à venir.

C'est avec Assassin's Creed 2, qui selon moi, est le meilleur de la série jusqu'à ce jour. Mélangeant scénario intriguant, une aventure diversifiée, des combats spectaculaires, des courses contre la montre, espionnage et tout. Et ce, avec un personnage vraiment attachant : Enzio Auditore. Ce jeune homme fougueux et son ami inventif, nul autre que Leonardo DaVinci. Ubisoft avait marqué très gros avec ce jeu. L’histoire était vraiment plaisante et amusante.

Puis, il y a eu 'Brotherhood' qui amenait le nouveau coté 'attaque de groupes' au jeu en recrutant des assassins à la charge du joueur, et en les envoyant en mission, ou ils pouvaient venir en aide au héros lors de missions. Puis, ensuite, il y a eu le jeu décevant 'Revelations' qui n'amenait guère de réponses à l'histoire devenue un peu trop nébuleuse avec un Enzio, vieillot et méconnaissable. Bref, endormant et décevant. C’est à ce se demander où les scénaristes d’Ubisoft s’en allaient avec cela.

Mais voilà qu'Ubisoft revient à la charge avec Assassin's Creed 3 et une nouvelle histoire : la guerre de sécession des États-Unis. Le côté imaginaire fait davantage de place au côté réaliste de la vie, voire ennuyeux dans mon cas. Quoique la ville de Boston soit jolie en cette année 1700, les paysages forestiers sont plutôt monotones. Le personnage principal est charismatique. Toutefois, c'est l'histoire qui m'ennuie et le manque de défis. On se promène, on espionne, on court après des pages de manuscrits volants dans les airs, on conspire… Bref, je ne sais pas si c'est moi, mais l'action tarde à venir.

Coté gameplay : tout se fait avec la manette comme dans les autres jeux mais, je ne sais pas si c'est des erreurs de portabilité sur PC, la manette réagit bizarrement par endroits. Je fouille quelqu'un au lieu d'attaquer par surprise. Des fois, les fusils refusent de tirer. Ce qui me vaut de recommencer souvent les missions. Les armes à feu sont d’une lenteur excessive, on se demande réellement à quoi elles servent. On ne peut pas se pencher, sauf dans un bosquet. Bravo pour la discrétion. Bon. Ils ont amélioré la chorégraphie des batailles avec les ralentis. C'est au moins cela. :) Maintenant, on peut tout esquiver et riposter avec facilité. Bref, ça m’ennuie.

Ne vous méprenez pas, la qualité est là, il y a de belles cinématiques, mais comme je le disais plus tôt dans cette critique : Pour ma part, y a un gros manque d'intérêt, coté histoire. Peut-être que pour un joueur Européen le fait de parler d’Indiens l'intrigue, moi pas. :( Désolé. Je crois que je vais avoir de la difficulté à le terminer…

Gr : 4, Gm : 3, In : 1 // Dv : ? , Prix : 59,99$ (Steam)

Note : 8/15
 Site officiel du jeu : http://assassinscreed.ubi.com/ac3/fr-fr/index.aspx

Bande annonce  :

20 novembre 2012

Critique de jeu : SLEEPING DOGS

Voici « Sleeping Dogs » de « United Front Games » et édité/distribué par « Square Enix ». Depuis sa sortie cet été, ce jeu m'intriguait. Et j'ai même attendu qu'il soit en spécial sur « Steam » avant de me risquer car, j'avais peur d'être déçu. Ce fut une grosse erreur de ma part car, c’est un excellent jeu. Je répète : un excellent jeu. Très immersif et de très bonne qualité.

Dès les premières minutes du jeu, et les premières missions, les comparaisons pourraient être un genre de « Grand Theft Auto » (en plus sérieux) combiné avec un « StrangleHold » jeu inspiré des films de John Woo. En fait, « Sleeping Dogs » se déroule dans un univers très crédible des Triades (mafia chinoise), et aussi dans un Hong-Kong avec des graphiques très réalistes et fluides.

Je vous ne le cacherai pas à quel point j’ai été impressionné par les détails de l’environnement, y a beaucoup de travail. Les immeubles, les voitures, les piétons, la vie animée des passants sur la rue, commerces, etc. On se croit véritablement à Hong-Kong, ce qui rend ce jeu pour tous les Nord-Américains que nous sommes exotique et intriguant.

L’histoire : On y incarne Wei Shen, un policier chinois-américain qui joue les agents doubles afin d’infiltrer les triades de « Sun On Yee ». Donc, on peut performer autant des missions pour les flics que les mafieux mais tout en restant dans une certaine cohérence avec l’histoire. Et tout comme le jeu « StrangleHold », on reconnaît une intrigue bien ficelée de film policier avec des animations intéressantes. Bref, on se croirait dans un film tellement c’est bien réalisé.

Coté gameplay, le jeu a été optimisé pour les consoles. Donc, les propriétaires de PC, je vous suggère d’avoir une manette XBOX360 pour PC comme moi si vous voulez y jouer. Les commandes sont simples et les menus aussi. C’est le standard. Coté affrontement, lors des combats à mains nues, cela ressemble beaucoup au combat de « Batman Arkham City/Asylum », l’un des meilleurs à mon avis. Spectaculaire, diversifé et enivrant. Oui, j’aime cogner mes ennemis sous l’apparence d’un Bruce Lee (coup de pieds, poings, etc.) Il y a des variantes avec les éléments du décor, comme cogner la tête d’un méchant dans un fan, etc. Le jeu a aussi instauré un système de points de XP pour augmenter certaines compétences de notre héros.

En terminant, ce jeu s’adresse évidemment à un public averti : 16+ Et aussi aux joueurs qui aiment les jeux à géographie ouverte comme « Grand Theft Auto ». Toutefois, à cause de son histoire sérieuse, je crois que ce n’est pas le genre de jeu que l’on joue une demi-heure de temps, puis qu’on laisse tomber pendant 3 semaines pour y rejouer après. Car, vous risquez d’en perdre des bouts. Je l’avoue c’est mon genre de jeu, et je le recommande sans hésiter à des joueurs comme moi.


Gr : 5, Gm : 4, In : 5 // Dv : 4 (34 heures), Prix : 59,99$ (Steam)

Note : 14/15

Site officiel du jeu en français : http://eu.square-enix.com/fr/games/sleeping-dogs

Bande annonce  :
 

17 novembre 2012

Critique du jeu : DISHONORED

Je viens de commencer un nouveau jeu intitulé : "Dishonored", fait par la compagnie Bethesda (voir Skyrim). Cela fait pas moins de 30 min que je joue et j'adore! Maintenant, je comprends toutes les critiques positives qu'il a eu ces derniers temps sur le Web.

Je ne sais pas si, parmi vous, des gens se rappellent de la série "Thief", où l'on jouait le rôle d'un assassin se cachant dans l'ombre, intéragissait avec le décor, usant du silence pour commettre des méfaits, etc, - et ce, bien avant la série des Assassin's Creed de Ubisoft - mais je peux dire que mon engouement est exactement le même. :) Tout simplement amusant et intriguant à la fois.

L'histoire : vous jouez Corvo, le garde du corps de la reine de Dunwall. Mais voilà, coup de théatre, elle se fait assassiner et sa fille est enlevée par une faction ennemie qui vous fera porter le chapeau de ce complot. Forcé de vous cacher, vous devez découvrir la vérité derrière tout cela et par le même fait, laver tout soupçons que la populace a envers vous.

En fait, coté ambiance, cela ressemble beaucoup à "Thief 2: The metal age". Avec des graphiques et un gameplay qui rappelle sans équivoque le jeu "Bioshock". Ou même Fable 3 de par le style de graphique utilisé semi-réel, semi-dessiné.  Donc, si vous avez adoré, "Dishonored" cadre adéquatement avec cette série de jeux par sa qualité générale et aussi son histoire. Je ne vous en dit pas plus, sauf que je le recommande sans hésitation aux gens qui ont adoré les jeux que j'ai nommé ci-haut. Ah oui! Soyez patients, planifiez judicieusement vos attaques sournoises, pas recommandé pour les gens pressés. :)

Ajout : Le seul bémol, il m'a semblé un peu court comme jeu. (15h environ) De plus, la diversité des tableaux n'est pas très grand. Toujours les mêmes, mais à des points d'entrée différents. Les pouvoirs octroyés au héros sont trop puissants à mon avis, ce qui rend le jeu trop facile à la fin. Toutefois, c'était quand même amusant.

Gr : 4, Gm : 4, In : 4 // Dv : 2 (15h environ)  Prix : 59,99$ (Steam)

Note : 12/15
Site officiel du jeu : http://www.dishonored.com/

Bande annonce  :
 

02 novembre 2012

Critique CD : Nightwish - Century Child (2002)

Style : Power Metal
Compagnie : Spinefarm Records


C'est quelques années plus tard que j'ai acheté cet album de Nightwish, il faut dire que je ne suivais plus trop leur carrière depuis un bout de temps. Leur approche musicale ayant changé de l'album depuis "Wishmaster" que j'avais adoré, leur tempo semblait se ralentir et à cette époque, j'étais plus dans l'atmosphère des chansons rapides. Malheureusement, c'est pourquoi je suis passé à coté.
 
Or, après quelques temps, j'y suis revenu enfin et j'ai très apprécié. Cet album possède des chansons qui sont vraiment excellentes. Le timbre de voix de Tarja Turunen semble avoir changé quelque peu, et l'addition au vocal de Marco Hietela n'est pas mauvais. Cela m'a pris un peu de temps à m'habituer mais ça va maintenant. Je dois vous avouer que cet album contient beaucoup de chansons mid-tempos. Donc, ce n'est pas avec celui-ci que vous allez avoir des sensations fortes. Je l'écoute régulièrement mais c'est plutôt pour me relaxer. (Musique d'ambiance)

La production est excellente, et il n'y a pas grandes nouveautés coté composition. Tous les musiciens maîtrisent leurs instruments, sans y aller de prouesses (solos) extravagantes. Mes chansons préférées : "Bless The Child", la punchée "End of All Hope", "Dead to the world", "Slaying the Dreamer" et "Feel for you". Si vous aimez le groupe Nightwish, je vous le recommande.
 
Note : 8.6/10

Liste des pistes :

01. Bless the Child
02. End of All Hope
03. Dead to the World
04. Ever Dream
05. Slaying the Dreamer
06. Forever Yours
07. Ocean Soul
08. Feel for you
09. The Phantom of the Opera
10. Beauty of the Beast
11. Lagoon (bonus)
12. The Wayfarer (bonus)
13. Bless the Child (edit)
14. End of All Hope (live)
15. Dead to the World (live)



01 novembre 2012

Configuration de mon PC

Pour ceux et celles qui désirent quel genre d'ordinateur que je possède ainsi que ses composantes, alors voici une petite liste détaillée :

(Oui, car entre vous et moi, la puissance du PC est aussi pour quelque chose dans le bon fonctionnement de certains jeux)
  • Système d'exploitation : Window 7 64 bits
  • Carte mère : Asus P8Z77-V LE
  • Processeurs : Intel(R) Core (TM) i7-3770 CPU 3,40 Ghz. ( 8 processeurs : 4 physiques , 4 logiques)
  • RAM (Mémoire Vive) : 8,00 Gigs
  • Disques durs : 2 Terabytes (Raid) + 1 Vertex (250 Gigs)
  • Carte vidéo : Nvidia GeForce GTX 970 Strix.
  • Souris : Logitech G5
  • Manette : XBOX360 pour PC.
  • Moniteur : Samsung 24".

Et voilà! :)






P.V.M : Carry On live - Angra

Pause vidéo musicale

Voici une chanson pour vous remonter le moral contre la grisaille du mois de Novembre.